QUEL SPORT POUR PERDRE DU VENTRE ?

Oubliez les pilules magiques et autres méthodes miracles parfois prônées par les magazines. Pour avoir le ventre plat, il y a deux impératifs : faire du sport et bien manger ! Non, ne partez pas, on vous assure que tout va bien se passer... On vous promet qu’avec un peu de motivation vous allez obtenir des résultats très acceptables. Suivez le guide !

quel sport pour perdre du ventre

Le ventre, ce mal-aimé, campe sur la plus haute marche du podium des complexes des Français, dont vous. Pourtant, vous respectez les préconisations du PNNS (Programme National Nutrition Santé), c’est à n’y rien comprendre. “Un peu de tout et de tout un peu”, comme dirait votre maman. Oui, merci, mais cela ne fait pas tout. Et puis, lorsqu’on est drastique et que les résultats escomptés sur petit bidou se font attendre, il y a de quoi craquer facilement ! Justement, être drastique ne vous apportera que de la frustration, d’autant plus qu’il n’y a pas de recette miracle pour cibler la perte de gras. Alors, si vous testiez simplement 5 sports complets et faciles à mettre en place afin de vous dépenser et de penser à autre chose ?

Quels exercices pour perdre du ventre ?

Pour perdre votre graisse de manière globale, et particulièrement au niveau du ventre, faire du cardio-training est sans aucun doute la meilleure solution. Vous pourrez le pratiquer sous différentes formes : marche sportive, course à pied, burpees, corde à sauter, natation, cyclisme… Quel que soit votre choix, plus longue sera votre pratique et plus efficace sera votre perte de poids. C’est en effet au bout de 45 mn en moyenne que le corps va venir puiser dans les graisses profondes. Accrochez-vous, c’est pour la bonne cause !

corde à sauter

ZOOM SUR LA CORDE À SAUTER

Qu'il s'agisse de perdre du poids ou de se tonifier, l’entraînement à la corde a de nombreux bienfaits. Mais comment on s'y met ? Comment régler sa corde à sauter ? Adopter la bonne posture ? pour quel type d'entraînement opter ? On vous en dit plus par ici !

Le cross training

Le cross training, ou entraînement croisé, est idéal pour les personnes qui aiment découvrir plusieurs pratiques simultanément. Cette méthode d’entraînement consiste à enchaîner des exercices d’endurance, de cardio et d’haltérophilie, avec matériel ou au poids du corps. L’objectif est de travailler non pas un muscle isolé, mais diverses chaînes musculaires au cours d’un entraînement.

Les séances sont courtes. Il vous faut compter environ 30 minutes, ce qui est largement suffisant pour vous dépenser efficacement. La variété des exercices et le fait d’en changer régulièrement confère au cross training un aspect particulièrement ludique : vous ne vous ennuyez pas une seconde. Évidemment, il est conseillé de commencer progressivement en termes d’intensité et de charge. Débutez par une à deux séances par semaine, et, pour les plus motivé·es, montez ensuite à trois ou quatre entraînements.

Dans la famille du cross training, on retrouve notamment le hiit et le Tabata, dont l’efficacité n’est plus à prouver !

crosstraining

Est-ce que faire des abdos fait perdre du ventre ?

Pas forcément ! Le gainage en revanche pourrait vite devenir votre meilleur ami...

On aurait aussi facilement tendance à croire que faire des abdominaux en masse est la parade parfaite pour obtenir un ventre plat. Manque de bol, ce n’est pas tout à fait le cas : les traditionnels “crunchs” vont vous faire prendre du volume, ce qui n’est pas particulièrement le but recherché. Concentrez-vous donc sur le gainage ventral ou costal : ces exercices vont faire travailler vos abdominaux profonds (iliaque, psoas, transverse, obliques) et accentueront l’effet “ventre plat” recherché.

Est-ce que faire des abdos fait perdre du ventre ?
marche

La marche

Vous avez certainement déjà entendu parler des fameux 10 000 pas journaliers recommandés. Histoire de faire le·a curieux·se vous avez même installé une application sur votre smartphone. Et là, c’est le drame : il vous manque 3 000 pas ! Que diriez-vous de combler cet écart en marchant autrement ? Ce n’est pas le choix qui manque :

- La marche sportive : À pratiquer seul·e ou en groupe, la marche sportive ne cesse de voir son nombre d’adeptes croître. Pour marcher sportivement, il vous suffit de dérouler votre pied au sol en commençant par le talon, puis de passer sur la plante de votre pied, et de venir vous propulser par sa pointe afin d’effectuer un pas qui vous amènera sur le pied suivant. Vos bras aussi sont actifs ! C’est tout doux pour les articulations.

- La marche nordique : Pour ce qui est de la marche nordique, la valse des pieds est la même que celle de la marche sportive, sauf qu’elle se pratique avec des bâtons. Ces derniers vous permettent de soulager vos articulations. En poussant sur vos bâtons, vous propulsez votre corps vers l’avant. Par ailleurs, vous travaillez votre coordination et votre équilibre.

- La marche athlétique : La marche athlétique est la plus rapide des trois marches et constitue même une discipline olympique ! Dans ce sport, vous devez toujours garder un contact au sol et la jambe qui est au sol doit, elle, être tendue. Par une rotation du bassin vers l’avant, vous parvenez à propulser votre jambe d’attaque au sol. Utilisez également bien vos bras qui vous font gagner en vitesse.  

Alors, il y a bien une marche qui vous donne envie, non ? Et pourquoi choisir ? De toute façon, vous améliorez votre endurance avec les trois. Perte de masse graisseuse garantie !

Le vélo

Faire du vélo vous permet de renforcer votre système cardiovasculaire et de développer votre force. Cette activité soulage également vos articulations car votre corps n’est pas en contact direct avec le sol. Si vous possédez quelques kilos superflus, le vélo est un excellent moyen de vous en débarrasser.

Comme dans toute initiation à une pratique sportive, la progressivité doit être de mise. Commencez par vingt minutes une à deux fois par semaine et à allure modérée vous permet d’augmenter petit à petit votre temps de pratique et l’intensité de votre entraînement. Il pleut ? Optez pour le home-trainer.

En plus, le vélo est facile à incorporer dans votre quotidien. Vous vivez entre cinq et dix kilomètres de votre lieu de travail ? Enfourchez votre vélo, vous passerez aussi moins de temps dans les embouteillages. D’ailleurs, chez nos voisins belges, peu importe le temps qu’il fait et même avec quarante-cinq minutes de trajet, c’est vélo pour tout le monde. Vous voyez ? C’est possible ! Les beaux jours arrivent, vous n’avez plus d’excuse !

vélo
natation

La natation

Le principe d’Archimède et la flottaison qui en découle (notez le jeu de mots) font de la natation un sport dit “porté”. Sans impacts, vos articulations sont préservées et vous disent merci ! La brasse, le papillon, le dos crawlé, et le crawl (et même le petit chien !) sont autant de nages qui vous permettent de travailler différemment les muscles de votre corps.

Or, nous savons tous ce qu’il se passe lorsque nos muscles sont sollicités : le gras fond progressivement pour laisser place à de jolis biscoteaux. Et, même si votre ventre n’arbore pas la fameuse tablette de chocolat dont vous rêvez, votre sangle abdominale n’en est pas moins renforcée. Autrement dit, vous musclez l’ensemble de votre corps et améliorez votre posture. À vous la belle silhouette harmonieuse. Vous vous y sentirez comme chez vous !