MANGER : AVANT OU APRÈS LE SPORT ?

Faire du sport : une excellente habitude de vie qui permet à chacun•e d'entre nous d'être en meilleure forme physique et psychologique. Ça, on le sait. Et pour obtenir des résultats, la question de l'alimentation revient très souvent parmi tous les sportif•ves. Et là, bien souvent, on a un peu moins la réponse : quoi manger avant et après le sport ?

manger avant le sport

Quelles sont les règles à respecter pour ne pas manquer d'énergie pendant notre activité physique ou pour éviter les lourdeurs liées à la digestion de nos aliments ? On a demandé à Julie, diététicienne et coach sportive, d'éclairer notre lanterne sur le sujet.

PODCAST CONSEILS DE SPORTIFS

FAUT-IL PLUTÔT MANGER AVANT OU APRÈS LE SPORT ?

Les Conseils de Sportifs, c’est LE podcast qui vous accompagne dans votre pratique sportive, qui vous aide à débuter ou reprendre le sport, c’est aussi le podcast qui vous prouve que l’activité physique, c’est avant tout du plaisir ! Grâce à des experts ou le partage d’expériences de vie, chaque épisode est une aide sur une question que vous vous posez.

Aujourd’hui, Julie, notre experte en nutrition et coach sportive, répond à une question que vous vous êtes certainement déjà posée : faut-il plutôt manger avant ou après le sport ? Écoutez, et vous saurez !

Dois-je adapter mon alimentation en fonction du sport que je pratique ?

Oui ! Chaque activité physique est différente. Certaines, comme la marche, la course à pied, le vélo et le fitness cardio vont essentiellement améliorer nos capacités cardio-vasculaires. Grâce à elles, notre système cardiaque se porte mieux : plus endurant et plus fort, notre coeur s'entraîne à battre moins et mieux et nous permet de tenir des efforts de faible intensité sur un temps plus ou moins long. Pour d'autres, comme le renforcement musculaire et la musculation, c'est plutôt la tonicité, la force, le volume musculaire ou l'amincissement que nous recherchons. Nos muscles sont renforcés, nos articulations mobilisées, notre corps s'amincit, se tonifie voire se sculpte grâce aux exercices réalisés avec notre poids de corps ou avec des barres et des haltères. Pour atteindre, ces objectifs, la qualité de notre alimentation est incontournable. En fait, elle est notre partenaire idéal !

Vous l'aurez compris, en fonction de notre sport et de nos objectifs, notre alimentation doit être adaptée en terme de besoins énergétiques et doit être organisée selon les moments de la journée ou l'on fait du sport.

Voici donc nos petites astuces pour savoir quoi et quand manger quand on fait du sport.

Repas, snack, grignotage, encas, collation, c'est quoi la différence ?

Le repas a, idéalement, lieu trois fois par jour : le matin pour le petit-déjeuner, le midi, pour le déjeuner et le soir, pour le dîner. Trois moments de la journée hyper importants pour apporter tout ce dont notre corps a besoin pour fonctionner correctement et surtout, pour apporter suffisamment de calories et être en forme lors de notre entraînement ou séance de sport.

La collation, quant à elle, c'est la petite pause entre deux repas. C'est elle qui nous permet de ne pas avoir de fringale et de nous jeter (oui, certains se jettent !) sur le premier bonbon, barre ou carré de chocolat au lait avec des noisettes ou des éclats de caramel ou bien encore de terminer notre assiette en deux ou trois coups de fourchette ! Oui, oui, je sais, vous savez de quoi je parle : la pulsion irresistible et incontrôlable d'une envie de sucre ! C'est ce qui la distingue du grignotage : la collation est prévue et équilibrée tandis que le grignotage est inattendu souvent riche en sucre à index glycémique élevé et graisses de mauvaise qualité néfastes pour notre silhouette, notre santé et l'atteinte de nos objectifs sportifs. Alors concrètement, ça se passe comment ?

sport et nutrition

MANGER AVANT UNE SÉANCE DE SPORT : ON FAIT QUOI ? ET COMMENT AVOIR DE L'ÉNERGIE ?

Combien de temps faut-il manger avant le sport ?

De manière globale, il est mieux de laisser un temps entre le moment où l'on mange et celui où l'on fait du sport. Il est conseillé d'attendre entre 1h et 1h30 entre le moment de la collation et le début de l'activité sportive. Cette durée peut augmenter pour un repas plus important comme le petit-déjeuner et le déjeuner. Dans ce cas, deux à trois heures sont nécessaires pour laisser le temps à notre système digestif de travailler et de fournir les nutriments essentiels à notre coeur et nos muscles. C'est quand même mieux de se dépenser sans avoir d'inconforts digestifs, non ?

La banane avant le sport, une légende ?

En pratique, je vous recommande soit un petit déjeuner ou un déjeuner équilibré, soit une collation. Par exemple, une banane avant le sport peut-être conseillée. Les fruits mûrs sont une bonne source de glucides et ont l'avantage d'être digérés rapidement. Ajoutez quelques amandes ou une barre de céréales, et vous voilà prêt•e à enfiler vos chaussures de marche ou de course pour faire une bonne séance de sport ! Pour les pratiquants de musculation, un apport en protéines est vivement conseillé. Il permet de nourrir le muscle, lui même composé de protéines, et d'éviter ce qu'on appelle le catabolisme musculaire, c'est-à-dire la dégradation du muscle.

Aussi, lorsque nous sommes à la chasse aux kilos et à nos formes arrondies, certains d'entre nous peuvent également décider de ne pas manger du tout avant d'aller courir ou marcher. Notre corps puise ainsi son énergie directement dans les graisses, ce qui accélère la perte de poids. A savoir : cette technique n'est pas recommandée quotidiennement, ne s'adresse qu'aux personnes en bonne santé et pour des efforts modérés.

Manger avant ou après le sport ?

Et le petit déjeuner avant le sport ?

Le petit-déjeuner, c'est sacré. Vous avez prévu de faire une séance de sport le matin mais vous ne savez pas quoi faire : je mange un peu, beaucoup ou pas du tout ? Pour tout savoir sur le petit déjeuner sportif, suivez le guide ! 

Manger et boire pendant le sport : quelles sont les règles ?

En général, et lors d’un effort inférieur à 1h30, il n’est pas nécessaire de s’alimenter ou de s'hydrater avec des boissons supplémentées (maison ou non). Une hydratation standard est suffisante. Entre 1h30 et 3h, les boissons de l’effort, ou isotoniques, sont intéressantes car elles vont venir compenser les pertes minérales (sodium, magnésium et fer, notamment). On les appelle boissons isotoniques car elles ont la même concentration que celle du sang, soit 55g de glucose par litre d’eau. On peut, aussi, ajouter un peu de sel pour les efforts supérieurs à 2h.

Les aliments solides sont de leur côté intéressants dès lors que les efforts physiques dépassent 3h. Je conseille dans ce cas de figure des pâtes de fruits ou des gels énergétiques. On pourra aussi consommer des pâtes d'amande, des fruits secs, du pain d’épices ou des barres de céréales. Enfin, dans le cas de journées de pratique entières (triathlon longue distance, par exemple), les sandwichs et cakes salés sont parfaitement appropriés. Et s’il fait froid, il est bon d’ajouter des matières grasses, type chocolat, cacahuètes ou quatre-quarts.

manger pendant le sport

Et que manger après le sport ? On mange tout de suite ou on attend un peu ?

Après une séance de sport, il peut y avoir un intérêt à ne pas manger directement après avoir fait du sport. Le corps et les muscles continuent de travailler pendant 30 minutes environ après l’arrêt de l’activité physique. De nombreux sportifs (comme les pratiquants en musculation) profitent d’ailleurs de ce moment de transition entre l’arrêt de l’activité et les 30 mn qui s’écoulent pour consommer des “shakes” protéinés, riches en glucides et minéraux pour recharger les muscles : c'est ce qu'on appelle la fenêtre métabolique. Ce serait le moment idéal pour optimiser la récupération musculaire en reconstituant nos réserves en nutriments (même si les avis peuvent parfois encore diverger...).

Je conseille donc de manière générale d’attendre 1h après une activité physique avant de manger quelque chose, voire 3h après une compétition et de continuer à bien s’hydrater. On peut se diriger vers des boissons riches en minéraux, pour reconstituer les réserves de glycogène. Au repas suivant, les glucides seront très importantes, notamment les légumes et fruits crus et cuits qui sont alcanisants et vont recharger l’organisme en vitamines et minéraux. On pourra aussi insister sur les graisses crues riches en oméga 3 (noix, graines, huiles végétales…) qui permettent une meilleure assimilation des vitamines et minéraux, et restaurent les membranes cellulaires, ainsi que sur les protéines afin de réparer et entretenir les muscles sollicités pendant l’effort.