Arthrose et sport : le combo gagnant

Pour la plupart d’entre nous, les mots sport et arthrose résonnent avec des pensées limitantes comme : « c’est incompatible ! ». Pourtant sport et arthrose, c’est le combo gagnant ! Les bénéfices ? Diminuer la douleur liée à l’arthrose et redonner de la mobilité. Alors le sport, mais pas n’importe comment, s’impose comme la nouvelle routine thérapeutique contre l’arthrose.
Vous allez voir, ça va BOUGER ! 

Arthrose et sport : le combo gagnant

Alors pour en découdre avec les clichés sur l’arthrose, qui touche près de 10 millions de personnes en France, deux experts partagent ici leurs conseils et leurs bonnes ondes pour comprendre l’arthrose et se motiver à bouger, même avec des douleurs : 
- Docteur Grange, rhumatologue au CHU Grenoble-Alpes et président de l’association AFLAR (Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale) qui défend les patients souffrants d’arthrose.
- Monsieur Clavicule, influenceur et kinésithérapeute-ostéopathe qui n’a qu’un seul leitmotiv : faire bouger et casser les clichés autour de l’arthrose.
Et pour vous encourager, j’ai recueilli les témoignages de Brigitte, Philippe et Huguette, tous les trois touchés par l’arthrose.  

L’arthrose c’est la vie ! C’est comme les rides, c’est naturel !

Arthrose et sport : le combo gagnant

mais c'est quoi l'arthrose ?

« L’arthrose c’est la vie ! » lance notre kiné-ostéo Monsieur Clavicule. « C’est comme les rides, c’est naturel ! » De quoi décomplexer les près de 10 millions de français touchés par cette maladie qui touche les articulations.
 
C’est naturel car c’est une destruction progressive du cartilage et de l’articulation. Une dégénérescence de celui qui joue un rôle de matelas ou d’amortisseur (le cartilage toujours), face aux chocs sur les articulations comme les genoux, la hanche ou l’épaule. Alors quand le cartilage se fait la malle, ça fait mal ! Les articulations ne sont plus protégées et les os frottent : c'est l'apparition de l'arthrose. C’est ce frottement qui peut provoquer des douleurs parfois bloquantes. Mais une articulation touchée par l’arthrose n’est pas forcément douloureuse. Aujourd’hui 35% des patients arthrosiques sont asymptomatiques.

Pourtant « l’arthrose ce n’est pas de l’usure. » rappelle le docteur Grange. « Car quand on dit que c’est usé, cela laisse entendre que c’est foutu. Mais au contraire il faut bouger et ne pas s’arrêter, car le sport de loisir est protecteur contre les douleurs de l’arthrose. » 

L’arthrose ne touche pas que les seniors.

Quelles sont les zones touchées par l’arthrose ?

- La colonne vertébrale : plus fréquente chez les seniors, mais cette arthrose reste le plus souvent « silencieuse ».
- la main : les doigts peuvent être touchés jusqu’à subir des déformations.
- les genoux et la hanche : ces arthroses sont souvent plus invalidantes car ces articulations portent le poids du corps.
- l’épaule
- le coude, la cheville ou le poignet : plus rarement atteints.

Les manifestations de l’arthrose et les contraintes articulaires qui en découlent sont variées. Quand il y a des douleurs, elles sont principalement mécaniques. « Elles s'aggravent en fin de journée et se calment au repos » précise le docteur Grange, mais elles peuvent aussi prendre la forme de raideurs, de craquements, et de déformations.

Il n’y a pas de fatalité, il n’y a que de fausses croyances qui impactent la douleur de l’arthrose !

Arthrose et sport : le combo gagnant

Quelles sont les personnes touchées par l’arthrose ?

Avant de chercher si vous êtes concerné•e par l’arthrose ou non et prendre le risque de vous alarmer, je commencerai par citer le bon sens de notre kiné-ostéo Monsieur Clavicule : « Il n’y a pas de fatalité, il n’y a que de fausses croyances qui impactent la douleur de l’arthrose. Alors il faut bouger et être optimiste ! Surtout ne pas se morfondre et croire que tout est fini. »

- Les seniors
L’arthrose est une maladie qui augmente avec l’âge. Elle touche 65% des plus de 65 ans, mais pas que les seniors !
- Les personnes en surpoids
« Aujourd’hui, les personnes les plus touchées par l’arthrose sont les personnes en surpoids. » explique le docteur Grange. « Le lien est très net entre l’obésité et la gonarthrose (arthrose du genou). Car le surpoids de la personne pèse sur les articulations et « de petites molécules produites par la graisse favorisent la destruction du cartilage ». Les articulations subissent alors ce que l’on appelle un stress mécanique qui finit par abîmer le cartilage.
- Les femmes
Les études montrent que les femmes seraient davantage touchées par les arthroses du genou et de la main. Particulièrement au moment de la ménopause (sans que cela soit systématique), car la chute d’oestrogènes les rend plus sujettes aux contraintes et douleurs articulaires.
- Les ultra-sportifs
Les sportifs de haut niveau, professionnels ou non, en salle ou aux JO, « brûlent » parfois leur capital cartilage avant l’heure de par l’intensité de leurs activités sportives.

Quels sont les facteurs de risques de l’arthrose ? 

- L’obésité, le surpoids
- L’âge
- L’activité sportive trop intense
- Le port fréquent de charges lourdes
- Les gestes répétitifs
- La sédentarité
- L’hérédité
- Les fractures proches des articulations
- Les entorses à répétition mal soignées

J’attire votre attention sur le facteur surpoids et obésité. Car Le Livre blanc sur l’arthrose publié par l’AFLAR après une enquête en 2013, mise à jour en 2020 sur 4000 patients, montre qu’en 2030, 22% de la population française pourrait être touchée par l’arthrose. Et cela par le lien direct entre l’obésité et l’arthrose. Alors vous me voyez venir… L’activité physique ! Bougez, bougez, bougez !

Arthrose et sport : le combo gagnant

Il faut bouger et être optimiste ! Surtout pas se morfondre et croire que tout est fini.

Peut-on prévenir l’arthrose et ses douleurs ? 

Éviter le surpoids

« La première prévention c’est d’éviter le surpoids. ». En effet, l’enquête Stop Arthrose, montre que perdre ne serait-ce que 10% de son poids, améliore de 25% la qualité de vie de la personne. Ces conseils associés à une alimentation variée et équilibrée et une hygiène de vie la plus saine possible, profiteront à votre santé. 

Bouger toute sa vie

« Avoir une activité permanente toute sa vie avec un sport de loisir est protecteur ! Il faut choisir un sport adapté, bien s’équiper avec de bonnes chaussures. »