Les brûleurs de graisse naturels, ça existe ?

 Il y a certaines périodes de l’année où l’on aimerait bien avoir un petit coup de pouce pour éliminer les kilos pris. Les brûleurs de graisse ont la côte, mais sont-ils vraiment efficaces ? Avec l’aide de spécialistes, on démêle le vrai du faux : c’est parti !

Les aliments brûleurs de graisse, ça existe ?

Les apéros et barbecues ont élu domicile fixe sur nos hanches, ventres et cuisses… Et ce rythme effréné qui ne laisse pas toujours de place pour le sport ne va pas nous aider à les déloger. Passons peut-être par l’alimentation ? Existe-t-il des aliments qui favorisent la perte de poids ? Avec l’aide d’une petite table ronde entre nutritionnistes, diététicien·ne·s et docteur·esse·s, nous vous aidons à comprendre comment fonctionne les aliments dits “brûleurs de  graisse naturels''.

Vous ne comprenez pas pourquoi certain·es peuvent manger plus de sucre et de gras sans que cela semble avoir un impact sur leur poids, alors que vous, vous cohabitez avec les deux croissants et les trois brochettes de la semaine passée…. Oui, c’est vrai, la vie peut paraître parfois injuste de ce côté-là, on n’a pas tous et toutes le même métabolisme et je vais vous expliquer pourquoi.

💡Mais avant de continuer, un petit aparté : mettons-nous d’accord sur une chose, cette petite prise de graisse que vous estimez comme superflue n’est en aucun cas un problème. Mais si ce changement vous embête, pour une ou plusieurs raisons... Peut-être que vous aimeriez vous sentir mieux dans votre corps, (re)gagner en motivation, vous reprendre en main, stimuler votre système immunitaire pour échapper au rhume de l’automne… Quelle que soit la motivation qui se cache derrière votre envie, vous êtes au bon endroit :).

La graisse : où, comment, pourquoi ? 

La graisse, qu’on appelle aussi « tissu adipeux » se stocke entre la peau et les muscles, autour des organes digestifs. Ce sont principalement l’excès d’acides gras et l’excès de sucre qui vont contribuer à la formation de cette masse grasse, et qui différera d’une personne à une autre.

Chaque personne est différente, avec un métabolisme qui lui est propre et qui diffère en fonction des gènes, de l’âge, du sexe et du rythme de vie. Lucie Charpin Vaschlade, diététicienne nutritionniste, nous le confirme : « il est important de comprendre et d’accepter que chaque métabolisme est différent, et réagira donc spécifiquement en fonction de son environnement. » Les aliments ne seront donc pas digérés, assimilés ni stockés de la même manière d’une personne à une autre. Nous réagissons tous différemment à l’excès de mauvais gras, de sucre raffiné, de stress, ou à l’inverse, au manque de sommeil, de repos, qu’il soit mental, physique ou digestif.

C’est souvent dans l’incompréhension, la frustration et l’impatience que nous nous ruons vers des régimes drastiques qui peuvent en réalité s’avérer dangereux. « Avant de vous imposer des régimes draconiens, demandez-vous si vous l’imposeriez à quelqu’un que vous aimez. Si la réponse est non, c’est que ce n’est pas la bonne solution pour vous non plus. » nous dit Marina Larzabal, diététicienne-nutritionniste. Quand on cherche à maigrir vite, on se restreint dans l’alimentation et « on met notre métabolisme en état d’alerte », ajoute Marc Legrand docteur en Neurosciences et rédacteur scientifique. Le corps va donc stocker davantage, ainsi, il pourra puiser dans les ressources déjà présentes en cas de manque. Malin ! On ne le trompe pas deux fois. À noter que l’effet yoyo sera aussi sûrement de la partie… L’option maigrir « lentement mais sûrement » semble dans ce cas être une bien meilleure idée.

Une pilule miraculeuse pour brûler la graisse naturellement ?

Selon Lucie Charpin Vaschlade « la pilule miracle n’existe pas. Les brûleurs de graisses associés à un environnement favorable (alimentation variée et équilibrée, activité physique et sommeil) peuvent aider à la perte de poids, mais il est important de faire le point avec un ou une spécialiste, notamment pour les personnes qui souhaitent faire une cure détoxifiante. L’expert·e pourra vérifier les apports nutritionnels et hydriques dans le cadre d’une enquête alimentaire, et questionner sur l’existence de pathologies hépatiques, rénales, etc. » En effet, ces produits peu anodins renferment des principes actifs qui peuvent être dangereux pour certaines personnes (effets secondaires, contre-indications…). « Faites-vous accompagner par un.e professionnel.le de santé qui vous aidera à adapter votre alimentation et vous apprendra à être à l’écoute de vos sensations et de votre corps en toute bienveillance » nous dit Marina Larzabal.

► attention aux idées reçues

Nous allons revenir sur trois mythes (parmi tant d’autres).

⇾Tout d’abord, les aliments aux « calories négatives » n’existent pas. Ça serait bien trop beau, on mangerait ces aliments à tout bout de champ et on perdrait du poids sans le moindre effort. Alors, en effet, certains de ces aliments apportent moins de calories qu’il n’en faut pour les digérer, mais aucune étude n’a réellement démontré une perte de poids grâce à ça.

⇾Une autre idée reçue : l’ananas est réputé comme un aliment brûle-graisse grâce à la bromélaïne qu’il contient, mais cette hypothèse n’a jamais été démontrée non plus. La bromélaïne est une enzyme qui permet de digérer les protéines, mais n’a pas d’action réelle sur les graisses. Tout comme la pomme, souvent associée à une action brûle-graisse grâce à la pectine qu’elle contient (que l’on retrouve aussi dans l’aubergine), agit en réalité sur la satiété et le stockage des graisses. Marc Legrand ajoute ici que « les fibres contenues dans le fruit forment une sorte de paroi absorbante au moment de la digestion, et capturent en quelque sorte les graisses ». Ces fruits (et bien d’autres) restent évidemment très intéressants d’un point de vue nutritionnel, grâce à leurs vitamines, leurs fibres, leurs minéraux, et peuvent trouver leur place dans un rééquilibrage alimentaire ou dans des jus minceur, détox, ou brûle-graisses, à condition de ne pas trop en abuser.

⇾On termine par la soupe aux choux (non, pas le film). La soupe aux choux n’a pas d’action brûle graisse à proprement parler. Mondialement connue pour ses effets minceur, la soupe aux choux est très peu calorique. C’est vrai, le chou apporte une quantité importante de vitamine C qui agit contre les infections, de la vitamine K indispensable pour la formation des os (surtout lorsqu’on la combine avec la vitamine D), et des vitamines B6, B9 et B12, impliquées dans la production d’énergie, la régénération des cellules. La soupe aux choux est aussi rassasiante, car comme toutes les soupes ou les jus, le liquide donne une sensation de satiété très rapide. Alors, même si son action drainante et détoxifiante est incontestable, c’est bien la restriction alimentaire et l’action drainante qui agit sur la perte de poids et non le chou en lui-même. Vous noterez tout de même que l’effet yoyo est prêt à bondir une fois la période de soupe aux choux terminée, surtout si on ne réintroduit pas les aliments progressivement.

Les aliments brûleurs de graisse, ça existe ?

Quels sont les plantes et aliments qui font fondre la graisse ?

Venons-en au sujet que l’on attend tous·te·s : oui, certaines plantes et certains aliments ont des propriétés amincissantes si on les adopte dans un quotidien sain. Rien de miraculeux, mais nous ne pouvons tout de même pas négliger certaines propriétés étonnantes des aliments et le pouvoir des synergies. La nature renferme quelques secrets que je vais vous dévoiler, et pour cela, séparons-les en deux catégories : les draineurs et les brûleurs.

💡 Point de vigilance : ces plantes et ses aliments ne doivent pas remplacer une alimentation variée, saine et équilibrée.

Évacuer les toxines avec les draineurs

Pour faciliter la perte de graisse, il est important de "nettoyer son corps de l’intérieur," encore plus si vous faites de la rétention d’eau. Lorsque l’organisme accumule des toxines, c’est le foie, organe purificateur, qui est touché. Et lorsque le foie commence à saturer, il a du mal à faire son boulot : filtrer le sang pour déloger les toxines et les cellules dont l’organisme n’a plus besoin, produire des enzymes digestives, synthétiser les glucides et les lipides… Il est donc nécessaire d’en prendre soin. Il est possible de le soutenir avec des plantes et des jus, notamment de radis noir grâce à ses vertus soufrées (considéré aussi comme un dépuratif rénal, du pancréas et de la vésicule biliaire, d’où sa récurrence dans les cures détox). Les diurétiques vont également vous aider, en éliminant plus fréquemment l’eau en excès dans votre corps, à combattre la rétention d’eau. Adieu les chevilles, jambes, bras, et ventres gonflés !
La liste des aliments et plantes drainants étant particulièrement longue, nous allons donc mentionner les plus répandus : Le céleri, le concombre, la pastèque, le thé vert, les noix de cola, le pamplemousse et les agrumes, le fenouil, la courgette, la reine des prés, les fruits rouges… Vous avez l’embarras du choix ;).

 Brûler le gras… (même au repos) !

Une fois les toxines évacuées, nous pouvons nous attaquer au déstockage du gras. Quels sont les aliments qui brûlent les graisses du ventre ? Il existe deux types de brûleurs de graisses : les lipotropes et les thermogéniques.


⇾Pour produire de la chaleur dans le corps, l’organisme se met à brûler des graisses (c’est pour ça qu’on consomme plus de calories quand on fait du sport lorsqu’il fait froid). Les thermogéniques, contrairement aux lipotropes, stimulent le système nerveux et augmentent la température corporelle. Se produit alors un phénomène : la thermogenèse, un terme associé à la combustion des graisses.

Le principal stimulant est la caféine, ou le piment, et nous pouvons aussi retrouver le gingembre, le ginseng, la guarana, le citron ou encore les polyphénols (considérés comme anti-inflammatoires et antioxydants : thé vert, raisins, baies noires, cacao, certains légumes verts…). Notons aussi les framboises et leur haute teneur en cétones. Les cétones activent l’adiponectine, une hormone qui, lorsqu’elle est stimulée, travaille sur le déstockage des graisses.

💡 Mettons-nous quand même d’accord sur quelque chose : il est évident que consommer de la caféine ou du piment de manière déraisonnée sera, en plus d’être irritant pour votre système digestif, dangereux pour votre santé !

Les lipotropes quant à eux transforment les graisses en énergie, c’est ce qu’on appelle la lipolyse (dégradation des lipides). En mobilisant les graisses pour fournir de l’énergie, elles sont plus facilement déstocker. La L-Carnitine et le CLA sont deux lipotropes extrêmement courant dans le quotidien des sportifs.
La L Carnitine est la forme active de la carnitine, une molécule réputée pour produire de l’énergie dans l’organisme, faciliter la récupération physique et de ce fait, favoriser la perte de poids en brûlant les graisses. Le CLA est l’acronyme d’« acide linoléique conjugué ». Il est présent dans de nombreux acides gras essentiels polyinsaturés appartenant à la famille des oméga 6, dans l’huile de colza, de carthame, de soja, mais aussi dans des sources de protéines animales comme le boeuf, le poulet ou encore les fromages.

Comment profiter pleinement des bienfaits ?

Si nous mélangeons un peu de tout ce qu’on a cité au-dessus, est-ce que l’effet sera plus conséquent ? Étant donné que chaque aliment et plante contient des actifs et nutriments différents, certaines synergies peuvent s’avérer plus efficaces et puissantes, et peuvent apporter une réponse plus complète (en fonction de ce que vous recherchez). Voici trois idées pour intégrer ces jus dans votre journée :

⇾Une eau détox à boire dès le matin :
-
Concombre, framboises, citron et menthe. Dans une carafe d’eau filtrée, déposez avant de vous coucher quelques rondelles de concombre, des framboises (même surgelées), une rondelle de citron et un peu de menthe fraîche. Laissez infuser toute une nuit, et dégustez dès le lendemain. Très simple, désaltérant et détoxifiant.

⇾La collation avant le déjeuner :
Si vous avez un extracteur de jus, vous pouvez faire le plein de vitamines et minéraux pour garder votre énergie avant le repas du midi, au choix :
- Pomme, fenouil, kale, citron, thym frais et spiruline (1cc)
- Pamplemousse, carotte, une pointe de curcuma frais et une pincée de piment de cayenne

⇾Un jus pour le goûter :
- Ananas, pomme, gingembre, une pointe de curcuma frais, feuilles de basilic
- Céleri, concombre, citron, feuilles de persil

Vous gérez les quantités en fonction de vos goûts et de vos envies ! Vous pouvez aussi télécharger l’application Appetia pour découvrir des recettes bien-être. Et bien évidemment, nous le répéterons jamais assez, entourez-vous de spécialistes de confiance ;).

Les aliments brûleurs de graisse, ça existe ?

Quel est le brûleur de graisse le plus efficace ?

Il n’y en a pas un plus efficace qu’un autre. D’ailleurs, les diététiciens ne sont pas forcément friands de ces appellations. Marina Larzabal nous dit : “Je ne recommande pas les brûleurs de graisses et je n'ai jamais eu de bons retours des patients dessus. Par contre, je recommande une consommation suffisante de protéines qui ont un effet satiétogène (=sensation de satiété, c'est-à-dire l'impression que l'on n'a plus faim), en plus de son effet thermique intéressant, un bon apport en fibres dont les effets ne sont plus à prouver sur la glycémie, la satiété et le transit. Je recommande également d'augmenter son niveau d'activité physique (NEAT) : 30 minutes de marche par jour et 2 séances de renforcement par semaine qui permettent d'augmenter les dépenses au quotidien et de maintenir une bonne masse musculaire.” Il ne s’agit donc pas de consommer ces aliments excessivement, car tout excès, que ce soit de caféine, de crudités, d’épices, de fruits sucrés, de légumes, de plantes peut être irritant pour le système digestif, voire dangereux pour la santé. Encore une fois, la clé c’est l’é-qui-li-bre, et une hygiène de vie saine.

S’aider de compléments alimentaires

Les vitamines et minéraux sont des actifs qui interviennent dans tous les organes du corps afin d’assurer son bon fonctionnement et ils ont tous un rôle différent à jouer. Un déséquilibre peut se répercuter sur l’ensemble de l’organisme, car les vitamines, les minéraux et oligo-éléments, pour une grande majorité, se complètent et se soutiennent les uns les autres. Un joli cercle vertueux.

Certains actifs évoqués au-dessus peuvent se prendre en compléments alimentaires (comme la L-Carnitine par exemple). Pour vous aider dans votre processus de petite perte de graisse, il existe également :

⇾La spiruline, réputée d’une part pour sa capacité à désintoxiquer l’organisme en profondeur et d’autre part pour son effet coupe-faim. En effet, c’est une algue qui contient de la phycocyanine, un puissant détoxifiant (toxines, métaux lourds) et régénérant cellulaire des tissus. Elle possède aussi de la phénylalanine, une hormone qui agit sur la satiété et qui réduit l’appétit. Cette micro-algue est une source de nutriments essentiels, en oligo-éléments et en vitamines, et représente l’aliment le plus riche en protéines. Elle contient l’ensemble des acides aminés essentiels, dont neuf que l’organisme humain ne peut fabriquer. Je rappelle que même si elle a toutes ses vertus, la spiruline est un complément alimentaire et ne remplace pas les 3 repas par jour.

⇾Pour finir, un petit focus sur le magnésium. Cet oligo-élément participe, d’une part, à la production d’énergie, en intervenant dans le métabolisme des graisses présentes dans notre organisme, et d’autre part, sur notre stress. Et on le sait, répétez tous·te·s en cœur avec moi : le stress favorise la prise de gras. Alors n’hésitez pas à aller consulter votre médecin traitant pour savoir si une cure de magnésium ne serait pas la bienvenue !

S’il n’y a pas de solution miraculeuse pour perdre du poids et faire fondre sa graisse en un claquement de doigts, certains aliments et plantes trouveront tout de même leur place dans votre quotidien pour vous aider à perdre cette graisse qui vous embête. Pensez à vous renseigner sur vos carences et vos besoins avec un·e spécialiste, qui saura vous conseiller, vous orienter, et surtout prévenir certaines interactions médicamenteuses ou des contre-indications qui peuvent s’avérer néfastes ou dangereuses pour votre santé.

Les aliments brûleurs de graisse, ça existe ?

Julie 

Rédactrice conseils

Julie, photographe et rédactrice, passionnée par la sensibilité et la complexité de notre deuxième cerveau : le ventre.

Ces articles vont vous plaire