Natation : un sport complémentaire avec le vélo

Natation : un sport complémentaire avec le vélo

Kilomètres sur votre vélo ou dans l’eau, inutile de choisir. C’est même dans votre intérêt de ne délaisser aucune de ses disciplines.

Kilomètres de bitume ou de bassin, votre cœur d’athlète balance entre les deux. Ou pas. Et vous n’êtes peut-être pas tout à fait convaincu des bénéfices de la natation sur vos sorties en deux roues.

Pourtant, malgré les apparences, natation et cyclisme ont des points communs. Ce sont surtout des sports complémentaires pour au moins 5 bonnes raisons. C’est parti pour un petit aperçu des bienfaits d’un entraînement croisé.

nageur en train de faire des longeurs de crawl

Varier les entraînements et surtout les plaisirs

Quand on aime, on ne compte pas et on n’imagine pas vraiment se lasser. Vous l’avez bien compris, c’est le moment de descendre de votre vélo pour vous jeter à l’eau.

Varier les plaisirs, c’est bon pour votre moral, principalement grâce aux effets relaxants de l’eau. Après une séance de natation, vous êtes plus détendu, physiquement et mentalement car l’eau a des bienfaits sur votre esprit.

Voici quelques conseils : remplacer une sortie en vélo par une séance de natation, au moins une fois par semaine. Sinon vous pouvez augmenter vos séances d’entraînement en ajoutant quelques longueurs à votre programme. Enfin, dernière option vous pouvez aller à la piscine en vélo !

Deux cyclistes sur une route goudronnée entourée de forêt

Récupérer après un effort important

Comme le cyclisme, la natation est un sport porté. Pour faire simple, ça veut dire que vous ne portez pas la totalité du poids de votre corps. Dans l’eau, vous n’en supportez que 10%, contre 100%, voire plus à cause des chocs, dans certaines disciplines. La natation favorise donc la récupération active.

Petit rappel : ce type de récupération favorise le repos musculaire grâce à la pratique d’une activité physique plutôt douce. On la privilégie après une séance de sport physique et fatigante pour éliminer les toxines et oxygéner les muscles.

À vous le crawl juste après une longue sortie en vélo ! Ça réduit les risques de courbatures et ça prépare le corps au prochain effort. Le tout en évitant de trop solliciter un groupe musculaire.

Autres bonnes habitudes : nager entre deux séances de cyclisme. Ou remplacer le vélo par la natation pendant une période de repos musculaire qui peut durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Ça fonctionne aussi en cas de blessure ou d’interdiction de vélo. À condition d’en parler à votre médecin du sport, évidemment.

Muscler le haut du corps pour harmoniser et le bas pour renforcer

On valide la natation pour la récupération active. Mais, c’est aussi du sport. Et c’est même un sport qui muscle. Principalement le haut du corps, comme le confirme la carrure des nageurs et des nageuses. En cyclisme, au contraire, on renforce surtout le bas, au détriment du haut du corps, un peu délaissé quand on pédale. Match parfait entre les deux disciplines !

En natation, ça dépend évidemment de la nage pratiquée, ce sont surtout les dorsaux, les épaules, les triceps, les biceps et les pectoraux qui sont sollicités. Mais, contrairement aux idées reçues, le bas du corps travaille également. Et c’est plutôt utile pour mieux pédaler.

Je vous explique : En crawl, les muscles du bas qui travaillent avec les battements de jambes sont les mêmes que ceux qu’on utilise pour pédaler. Avec la résistance de l’eau, ils sont renforcés : votre force de propulsion est améliorée. C’est parfait pour pédaler plus fort et plus vite, donc pour booster davantage vos cuisses et vos mollets… À VOS PALMES !

Un point commun entre ces deux disciplines : la musculation en longueur : C’est à dire que le muscle est étiré, et mieux gainé car ce sont des sports d’endurance. Pour muscler en largeur, mieux vaut préférer les salles de musculation ou pédaler en danseuse et sur des routes plus pentues qui demandent un peu de souffle et de force.

Nageur au bord d'une piscine tenant une palme dans sa main

Gainer sa ceinture abdominale et son dos

En natation, le gainage est essentiel. On le travaille pour mieux nager et plus on nage, plus on se gaine. C’est un cercle vertueux, utile dans les bassins mais pas seulement. Petit rappel : le crawl et le dos crawlé musclent les dorsaux et les obliques. Le papillon est excellent pour la ceinture abdominale.

En cyclisme, mieux vaut être gainé pour avoir une bonne posture sur son vélo. Avec des muscles bien gainés, le bassin a une meilleure tenue. Moins de mouvements anarchiques quand on pédale, c’est moins d’énergie perdue et moins de fatigue.

Autre élément important : la souplesse du dos. Et ça compte, notamment parce que les cyclistes sont particulièrement sensibles aux maux de dos, à cause de la position courbée sur le vélo. Quand on nage, on étire les muscles dorsaux et ça leur fait pas mal de bien !

Deux cyclistes sur une route en train de s'éloigner

Améliorer sa respiration et son endurance

Tout comme le vélo, la natation est un sport d’endurance, qui demande un effort long et régulier. Elle améliore le rythme cardiaque et même si on ne respire pas de la même façon dans une piscine, c’est bénéfique pour muscler son coeur et être plus à l’aise sur un deux roues. Par ailleurs, le crawl est excellent pour apprendre à synchroniser le mouvement et la respiration. Sur un vélo, la coordination respiration-pédalage est essentielle.

Avec des abdos bien gainés, le travail respiratoire est plus simple. Ça évite de trop solliciter les muscles intercostaux et de les blesser. Je ne reviens pas sur le gainage en natation.

Dernier point : la natation permet de reposer certains muscles en cas de blessure, tout en continuant à travailler ses capacités respiratoires.

En bref, natation et cyclisme, c’est un duo qui roule parce que nager permet de récupérer après un effort important, d’harmoniser sa musculature, de gainer sa ceinture abdominale et d’améliorer sa respiration. Mais surtout parce que c’est un plaisir de varier les entraînements et de s’essayer à de nouvelles disciplines.

Illustration vectorielle d'une machine à écrire

L'équipe conseilsport decathlon

Sport, forme, bien-être : on a plaisir à partager avec vous nos astuces et conseils.

Ces conseils peuvent vous intéresser :

10 conseils pour nager sans se fatiguer

10 conseils pour nager sans se fatiguer

Vous êtes à bout de souffle au bout d’à peine 3 longueurs ? Voici mes 10 meilleurs conseils pour vous aider à nager sans vous fatiguer.
Natation : l'importance de l'hydratation

L’importance de l’hydratation en natation

Et oui, les nageurs transpirent. Mais l’hydratation est-elle aussi importante que pour un sportif “terrestre” ? Réponse [...]
recuperation-post-natation-par-les-etirements

La récupération post-natation par les étirements

Efficaces ou inutiles ? Tout le monde a sa propre opinion concernant les étirements. Mais qu’en est-il vraiment ? [...]
Obtenir des abdos en béton grâce à la natation

Obtenir des abdos en béton grâce à la natation

Qui ne rêve pas d'arborer ses abdos saillants sur le bord des bassins ? Nabaiji vous aide à les travailler en immersion !
Entraînement de natation : technique et propulsion des jambes

Entraînement de natation : technique et propulsion des jambes

Nabaiji vous a concocté un entraînement clé en main pour travailler vos battements de crawl de manière optimum !
nageuse en respiration de crawl

Top 5 natation : éducatifs de respiration en crawl

Découvrez ces 6 éducatifs de crawl qui vous permettront d’améliorer votre technique de respiration. En prime, on vous donne quelques conseils sur comment mieux respirer en crawl !