L’exergaming (ou exergames) : les jeux vidéo, c’est du sport !

Contraction de exercice et gaming, l’exergaming désigne les jeux vidéo qui se déclinent sous forme de sport. Maintenant que vous n’êtes pas plus avancé•e, vous pouvez lire la suite :)

L’exergaming (ou exergames) : les jeux vidéo, c’est du sport

Depuis quelques années, on assiste à une véritable montée en puissance du marché vidéoludique, toutes catégories confondues. Parmi les plus en vogue, l'exergaming vise à inclure les jeux vidéo dans le sport et les sciences. Mais de quoi s'agit-il exactement et comment expliquer un tel engouement ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la tendance incontournable de l'exergaming !

QU'EST-CE QUE L'EXERGAMING (OU EXERGAMES) ?

Né aux États-Unis il y a plus de trente ans, l'exergaming a été conçu pour lutter contre les problèmes de sédentarité et d'obésité. Depuis quelques années, ce concept s'est largement démocratisé. Aujourd'hui, il est devenu incontournable et ne cesse de gagner du terrain, bien au-delà des “simples” problèmes de sédentarité, tant les bienfaits du sport ne sont plus à prouver.
Mais de quoi parle-t-on exactement ? Le terme exergaming provient de la contraction des mots anglais exercise et gaming, qui signifient respectivement faire de l'exercice physique et jouer.

L’American College of Sports Medicine le définit comme “‘une activité physique axée sur la technologie, telle que le jeu vidéo, qui exige des participants qu'ils soient physiquement actifs ou qu'ils fassent de l'exercice pour pouvoir jouer. Ces jeux demandent à l'utilisateur de bouger tout son corps pour participer à des sports virtuels, à des exercices de fitness en groupe ou à d'autres activités physiques interactives. Le concept de l'exergaming s'inspire de la passion pour les jeux et transforme ce qui était autrefois considéré comme un comportement sédentaire en une pratique sportive.”

Largement démocratisé par la plateforme Wii Fit de Nintendo, mais également par les géants Sony et Microsoft, l'exergaming fait désormais partie intégrante du monde des jeux vidéo depuis pas mal d’années finalement.

Ce qui est plus récent, c’est l’idée de lier exergaming et bien-être, voire médecine. Cela passe notamment par le recours à la réalité virtuelle dans les salles de sport ou encore dans les centres de rééducation. Ludique, captivant et immersif, l'exergaming semble en être qu’à ses débuts.

Exergaming : quels équipements ?

Longtemps pointés du doigt, les jeux vidéo ont, semble-t-il, trouvé un intérêt unanimement reconnu. À travers l'exergaming, ils se mettent désormais au service de la santé publique, de la thérapie et du bien-être. Aujourd'hui, de nombreux produits d'exergaming sont déployés sur le marché. Il s'agit aussi bien d'applications pour smartphones, que d'objets connectés ou d'équipements en réalité virtuelle au service de la pratique du sport.

En recourant à de tels produits, les salles de sport et centres de rééducation mettent la technologie au service de la santé. Accumuler des points, remporter des niveaux, réussir des défis, avancer d'autres personnes, tous les codes de la « gamification » sont utilisés. Parmi les produits d'exergaming les plus prisés, on peut notamment citer :
- les plateformes de danse,
- les vélos connectés via un home trainer,
- les lunettes de réalité augmentée employée avec un vélo ou avec un rameur,
ou même des équipements d'escalade interactive.

En bref, tout un tas d’innovations qui ont changé notre façon de faire du sport.

L’exergaming (ou exergames) : les jeux vidéo, c’est du sport !

Quels sont les bénéfices de l'exergaming ?

En plein essor, l'exergaming offre de nombreux avantages, pour les politiques, pour les entreprises, mais également pour les particuliers. Grâce aux nouvelles technologies, l'exercice physique en salle, la pratique du sport, devient bien plus ludique et motivant. L'exergaming attire un large profil de personnes, à commencer par les sportifs du dimanche et les plus jeunes.

Il offre de belles perspectives en matière de santé publique. De la baisse du taux d'obésité, à la réduction des maladies cardio-vasculaires, en passant par la lutte contre l'exclusion sociale, les potentiels bénéfices sont multiples. Notons que l'exergaming trouve également écho chez les entreprises en quête d'activités de team building, mais également chez les familles. Pour les citadins en manque de plein air, la réalité virtuelle permet de s'évader et de se donner la force de bouger.

Parmi les autres avantages de l’exergaming, on notera la possibilité d’avancer dans le jeu à son propre rythme.
Enfin, il faut noter que plusieurs entreprises envisagent d'utiliser l'exergaming comme stimulant cognitif. Dans les prochaines années, de tels équipements pourraient servir d'outils thérapeutiques redoutables. Ils pourraient offrir de belles perspectives aux seniors, ainsi qu'aux patients souffrant d'Alzheimer ou de troubles cognitifs.

exergames - Les origines du genre

La page wikipedia (en anglais) regorge d’informations sur le sujet…

“La première véritable tentative de ce que l'on appellera plus tard l'Exertainment a été le projet Atari Puffer (1982). Il s'agissait d'un vélo d'exercice qui se connectait à un système Atari 400/800 ou 5200. La vitesse d'avancement était contrôlée en pédalant, tandis que la direction et le gameplay supplémentaire étaient gérés par un Gamepad monté sur le guidon. La machine était presque prête à être produite avec plusieurs jeux (Tumbleweeds et Jungle River Cruise) lorsque Atari a déclaré faillite et que le projet Puffer a été abandonné. Le Joyboard pour l'Atari 2600 est également sorti en 1982, par la société Amiga.”

L’exergaming (ou exergames) : les jeux vidéo, c’est du sport !

“Dance Dance Revolution (1998) de Konami a été cité comme l'un des premiers grands succès de l'exergaming ; lorsqu'il a été porté de l'arcade à la PlayStation, il s'est vendu à plus de trois millions d'exemplaires. Dans les années 2000, un certain nombre d'appareils et de jeux ont utilisé le style exergame avec beaucoup de succès : la caméra EyeToy s'est vendue à plus de dix millions d'unités, tandis que Wii Fit de Nintendo s'est vendu à plus de 21 millions d'exemplaires. En juin 2009, les jeux de santé généraient des revenus de 2 milliards de dollars, en grande partie grâce aux 18,22 millions de ventes de Wii Fit à l'époque.
Avec cette info en plus pour briller en soirée : “Le terme exergame est entré dans le dictionnaire anglais Collins en 2007.”

Plus récemment, “des applications pour téléphones mobiles telles que Zombies, Run ! (2012), Run An Empire, Ingress (2013) et Pokémon Go (2016) ont été décrites comme des exergames à réalité augmentée”.

Les exergames récréatifs peuvent également être utiles pour la réadaptation à la pratique du sport. Bien qu'ils ne soient pas toujours aussi ajustables que les exergames thérapeutiques, les exergames récréatifs peuvent tout de même aider à maintenir une quantité adéquate d'activité physique, aider ceux qui n'ont pas accès à la réadaptation traditionnelle et prolonger les avantages de la réadaptation en milieu hospitalier.

Côté efficacité, une étude systématique réalisée en 2021 a révélé que les jeux d'exercice pouvaient réduire l'IMC et améliorer le pourcentage de graisse corporelle et la condition cardiorespiratoire.

Un certain nombre d’études (, ou , si vous souhaitez creuser la question) montrent que les exergames sont efficaces pour améliorer la tension musculaire, la force musculaire, les activités de la vie quotidienne (AVQ), l'amplitude articulaire, la démarche, l'équilibre et la cinématique. Elles suggèrent également que les exergames pourraient être plus efficaces pour améliorer le contrôle de l'équilibre dynamique et prévenir les chutes chez les patients victimes d'un AVC subaigu et chronique, par rapport aux méthodes de traitement actuelles.

Le bonus ? Les études démontreraient aussi des résultats prometteurs pour l'amélioration du bien-être social, tels que la réduction de la solitude, l'augmentation du lien social et les attitudes positives envers les autres.

Alors, tendance de fond ou mode passagère, l’exergaming ? Sans doute un peu des deux…

L’exergaming (ou exergames) : les jeux vidéo, c’est du sport !

bérangère

Vélotaffeuse avertie. Runneuse en progression. Cyclotouriste qui s'accroche.
Billard (français) d'argent !
Kids friendly.
#TeamDecath

vous avez aimé ? ces articles aussi vont vous intéresser