Le guide sportif des vacances éco-responsables

Se déplacer sans (trop) polluer, c’est toute une organisation. Alors voyager, oui mais comment ?

Le guide sportif des vacances éco-responsables

Loin de Paris ou de la province, les voyageur·ses du passé partaient à pied, à cheval ou à bord d’une galère. Aujourd'hui, les modes de transports sont éléphantesques : avions, trains, bateaux, voitures... Parcourir le monde est beaucoup plus simple, agréable et rapide. Quel cadeau pour s'ouvrir sur le monde !

Vous vous en doutez, cette accessibilité à un prix, pas que pour nous, pour notre planète aussi. Découvrez des propositions de réflexions et des outils à mettre en pratique pendant nos vacances sportives. Oui, alléger notre impact carbone et profiter des vacances comme il se doit, c’est possible 🌏.

I. Des vacances éco-responsables, comment ça ?

Pourquoi les vacances ont-elles un impact sur le climat ?

Celui qui nous fait tousser en premier, c'est le secteur du transport. Il s’agit du 1er secteur émetteur de gaz à effet de serre. Ce qui représente 30% de la totalité des émissions, selon l'ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

Avec nos moyens technologiques actuels, partir en vacances est presque un jeu d'enfant. On part plus loin, plus vite et pour moins cher avec le tourisme low cost.

Pour autant, ce n'est pas sans conséquences, ni pour l'environnement, ni pour les territoires qui nous accueillent. Les transports, les déchets, les bouteilles d'eau en plastique ou encore la crème solaire… C’est tout ça, qui pollue.

💡 Les moyens de transport qui polluent le plus :

Tous les modes de transport polluent, mais certains ont un impact plus important que d'autres. Faisons un petit tour des transports à éviter et/ou à privilégier.

Pour calculer l'empreinte carbone des transports, observons les émissions de CO2 par personne, d'un trajet PARIS - ROME :

Le guide sportif des vacances éco-responsables

Sources : https://monimpacttransport.fr/

Bilan ? L'avion est de loin, le transport le plus polluant pour voyager. Et si vous avez pour projet de traverser le globe en voiture, privilégiez le covoiturage.

Allez, restons positif·ves et découvrez les bonnes pratiques à adopter 💪

II. Ecotourisme, comment respecter l'environnement en vacances ?

5 gestes écolos à adopter pendant les vacances :

1 ► On choisit un mode de transport qui ne pollue pas. Ou moins. Ou un tout petit peu, comme ça 🤏

2 ► On n’écrase pas les fleurs, ni les crabes et on trie ses déchets. Bref, on respecte la biodiversité.

3 ► On participe à l'économie locale (on se détend au restau et on digère au château).

4 ► On allie le sport et l'écologie : rando, vélo, plogging et hop, à la mer.

5 ► On s’équipe responsable (gourdes, box pique-nique réutilisables et sacs en tissu...)

Le guide sportif des vacances éco-responsables

💡 C'est quoi le slow tourisme ?

Choisir le slow tourisme, c'est redécouvrir un mode de vie plus lent. Vous savez, tous ces moments où on a le nez collé à son téléphone et une envie qui nous sèche la gorge de parcourir le monde à toute vitesse. Bam, c’est dans le panier. Les billets d’avion sont pris pour partir trois jours à Mykonos.

Pratiquer le slow tourisme, c'est tout l’inverse. On prend un temps de réflexion en partant en vacances près de chez soi, avec une vision écologique du voyage. No panic, no Titanic, même si vous avez des fourmis dans les jambes et que vos vacances riment avec bougeotte, le slow tourisme s'adresse à vous.

Finalement, le slow tourisme est une forme de tourisme responsable. Il encourage les voyages de proximité, pour limiter les émissions de carbone, par une mobilité plus durable : à pied, à vélo ou encore en train. C’est aussi une approche douce du voyage, on ne se met pas la pression pour faire le plus d’activités sportives possibles ⏱. On prend le temps en vacances, voilà.

C'est aussi le moment de partir à la recherche des territoires de nos régions, riches en lieux historiques et culturels. Découvertes, partages et déconnexion sont aussi l’adage des vacances plus "lentes". En aparté, qui dit visites, dit ouverture d'appétit : les petits et les grands apprécieront découvrir les spécialités régionales.

Le guide sportif des vacances éco-responsables

III. Voyager avec des transports écologiques en France et ailleurs

En vacances, vous êtes plutôt du genre sardine sur la plage ou randonnée par tous les temps ? Peu importe vos passions, on vous propose de (re)découvrir des façons alternatives de voyager, même loin de chez vous.

🚅 S’évader en train : En France et à l’étranger, voyager en train est une très bonne alternative pour limiter votre impact écologique. Notre coup de cœur se tourne vers les Highlands, en Ecosse,  accessible en train depuis Paris.

🚲 Rouler partout, à vélo  : Et pourquoi pas partir pour des vacances en itinérance, à vélo ? La France et plus largement l'Europe possèdent un réseau de voies cyclables qui vous permet de circuler et d'être guidé·e facilement sur tout le territoire européen.

⛴️ Quid du ferry ? Contre toute attente, on vous propose également le ferry. Si vous avez le choix entre l’avion et le ferry, ce dernier consomme un chouia moins de carbone par personne que l’avion. Prudence, cela ne vaut pas pour tous les trajets. Toutefois, à moins d’avoir le mal de mer, il peut être intéressant de rejoindre le GR20 en traversant la Corse en ferry, plutôt qu’en avion ;)

Une fois sur place, profitez des vacances autrement en parcourant les territoires à pied, à vélo ou en transports en commun.

IV. LES SPORTS ÉCOLOS EN VACANCES : LE PLOGGING, le vélo voyage, la rando...

Pour un tourisme plus responsable, les sports se mettent au vert.

V. Sport et écologie : comment agir ?

LOUER SON MATÉRIEL : En vacances, tout comme on peut louer ses skis, il peut être astucieux de louer un équipement ou du matériel qu’on utilise ponctuellement. Et ça marche pour beaucoup de sports : les sports d’hiver, les sports d’eau, le cyclisme

RÉPARER SON MATÉRIEL : Pensez à réparer avant de jeter ! C’est un réflexe à adopter qui fonctionne souvent très bien. C’est un peu comme aller au garage pour sa voiture. Certains matériels se réparent en un tour de sac et pour d’autres, un passage en atelier peut être utile. Dans tous les cas, il vaut mieux jeter un coup d'œil sur ce qu’il est possible de faire pour éviter le passage à la casse.
Besoin d’un coup de main ? Rendez-vous sur notre site de réparation et d’entretien de matériels sportifs.

LIMITER SES DÉCHETS : Quand on fait du sport en vacances en ville ou au cœur de la nature, il peut arriver de générer plus de déchets. Comme quand on emballe son sandwich dans du film plastique... C’est tout bête, mais chaque geste compte ;) Quelques habitudes simples suffisent à augmenter vos écogestes, pendant les vacances aussi : utiliser une gourde, se déplacer sans voiture si possible, recycler ses vêtements de sport, louer… Pour un impact positif, tout est bon à prendre.

❍ User et abuser de la CRÈME SOLAIRE ÉCOLOGIQUE : Vous saviez que la crème solaire abime les récifs coralliens tous les ans ? Lorsqu’elle est appliquée sur votre peau, les substances chimiques écotoxiques se propagent dans l'eau et sont absorbées par les coraux, c’est ça qui les blanchit. D’où l’intérêt d’opter pour une crème solaire avec des composants non toxiques. Ou de se badigeonner de crème après la baignade
Comment choisir la bonne crème ? Les crèmes solaires fabriquées selon la norme ISO 10253 / ISO 8692 ont une formule créée dans le respect de l’environnement et des fonds marins.

Le guide sportif des vacances éco-responsables

Les valises sont pliées, les vélos ou les serviettes embarqués… Êtes-vous êtes prêt·e à bouger les lignes ? Si oui, il ne reste plus qu’à adopter quelques écogestes pendant le voyage. Si bof, vous avez au moins un peu de matière à débattre pendant les vacances. Bon voyage !

Le guide sportif des vacances éco-responsables

elise

rédactrice

Randonneuse mais pas que, je suis surtout passionnée par les gens passionnés !

vous aimerez aussi :