YOGA POUR LES ENFANTS, POUR QUOI FAIRE ?

Vous êtes adepte du yoga ? Vous le pratiquez régulièrement ? Mais savez-vous que ce sport est également accessible aux plus jeunes et présente de nombreux bienfaits ?

yoga enfant

Eh bien oui, le yoga n’est pas une discipline réservée exclusivement aux adultes ! Et cette pratique se répand d’ailleurs de plus en plus chez les petits et les jeunes, qui y trouvent beaucoup d’avantages. De plus en plus de structures proposent à ce titre des cours pour enfants. Les écoles commencent aussi à l'intégrer dans leur programme. Mais pas besoin de sortir de son salon pour en faire, les familles peuvent aussi s'y mettent à domicile !

Accessible dès que votre petit bout est en âge de marcher, le yoga pour enfant ne connaît aucune contre-indication. Le temps des séances est en revanche adapté à l’âge des pratiquants et à leur capacité de concentration. “Jusqu’à l’âge de huit ou neuf ans, les petits  peuvent bénéficier de séances allant jusqu’à une demi-heure, trois quarts d’heure”, souligne Julie Guéry, professeure de yoga. “Cette discipline apprend à l’enfant à rester calme et concentré. Il doit être assez disponible pour pratiquer et au-delà d’un certain timing, cela devient compliqué pour un petit de rester bien focalisé sur ses gestes et son activité.” Au-delà de cet âge, les séances peuvent en revanche durer un peu plus longtemps, environ une heure et parfois plus.

yoga enfant

Le yoga enfant : une activité ludique avant tout !

Alors, vous vous demandez sans doute, en quoi le yoga pour enfant est-il différent de la pratique adulte ? Suspens… Eh bien, en pas grand chose finalement. “Toutes les postures de yoga sont accessibles aux enfants”, poursuit notre coach. “Bien sûr, il y a un apprentissage, une évolution dans la pratique. Mais tous les mouvements réalisés par les plus grands sont accessibles aux plus jeunes.”

En revanche, Julie indique que la discipline, lorsqu’elle est enseignée aux enfants, doit revêtir un aspect ludique et s’inscrire dans le cadre d’histoires racontées. En effet, le yoga est une pratique qui exige beaucoup de concentration, de précision et de rigueur.

Pour les plus petits, demander a minima ces conditions exige d’amener la pratique sous un autre angle, plus adapté au jeune âge des petits sportifs. "Cette pratique, quelque part, elle a l’avantage de faire appel à l’imagination des enfants. Un réel avantage pour les parents et les enseignants.”

“L’avantage, avec le yoga, c’est que de nombreuses postures sont imagées : on fait le chat, le chien, la montagne, l’arbre, le guerrier…

Et le yoga parent/enfant ? 
Vive le yoga en famille !  

Associer l’activité physique à l’évasion imaginaire, quoi de mieux pour intéresser les enfants ? Les scénarios sont ainsi mimés, l’histoire prend vie, les plus petits y sont directement associés et en deviennent les acteurs. Le yoga devient alors un excellent support d’interactivité. “L’un des vrais avantages avec cette discipline, c’est qu’elle peut parfaitement être pratiquée en famille”, indique la coach.

À contrario d’autres sports, qui catégorisent parfois davantage, le yoga est une pratique qui peut être tout à fait partagée dans le cadre familial”. Physiquement, pour le développement psychomoteur de l’enfant, le yoga peut devenir un véritable allié. À l’instar de la baby gym, par exemple, il va permettre aux plus petits de partir à la découverte de leur corps, de développer leur coordination et leur équilibre. Entre autres !

Le yoga enfant : une bonne idée pour découvrir et comprendre son corps

La seule différence entre le yoga et la baby gym, c’est que l’enfant ne travaille pas son cardio”, détaille la coach. ”Ce n’est pas un travail d’endurance, a contrario de la gym où l’enfant court, saute et rampe. Le yoga permet à l’enfant d’apprendre à réguler sa respiration et gérer son souffle”, précise Julie.

Grâce aux différentes postures, qui exigent de dissocier l’usage de ses bras, de ses jambes, de son tronc, etc., les pratiquants travaillent leur proprioception, cette capacité à percevoir la position des différentes parties du corps. Il y a une notion de découverte de soi.”

La pratique du yoga qui, rappelons-le, ne connaît aucune contre-indication pour les petits, va également les aider dans l’adoption d’une bonne posture.

yoga enfant

La pratique de cette activité travaille la mobilité articulaire et la souplesse musculaire”, poursuit Julie. “Le fait de tenir certains mouvements sollicite les groupes musculaires profonds et apporte de la force à l’enfant, et l'enchaînement des mouvements divers, de la souplesse. Le yoga est une excellente base, si l’enfant souhaite s’orienter par la suite vers d’autres disciplines. Il aura déjà acquis un vrai bagage psychomoteur.” Sous couvert de se raconter des histoires, votre petit entame bien sa croissance ! En bonus, le yoga travaille aussi la confiance en soi.

Yoga pour les enfants, pour quoi faire ?

Apprendre aux petits à se concentrer grâce au yoga

L’un des autres points forts du yoga, et pas des moindres, c’est la concentration exigée par la pratique. Et ne croyez-pas que les petits n’en soient pas capables, bien au contraire. Amené par le biais de jolies histoires, où entrent en scène animaux et personnages imaginaires, le yoga fait mouche auprès des plus jeunes. “L’objectif, c’est que les pratiquants apprennent en se détendant”, indique Julie Guéry. “Il faut choisir le bon moment et que l’enfant soit disposé et demandeur. Le professeur ou le parent doit capter l’attention du petit. Il peut ainsi entamer le fil de son histoire, et l’enchaînement des mouvements débute.” Pour marquer ce moment, vous pouvez également opter pour la diffusion d’une musique douce, qui vous permettra de vous mettre, ensemble, dans une bulle.

yoga enfant

Le yoga comme anti-stress : une pause dans la semaine

La séance de yoga, qui peut s’inscrire de façon hebdomadaire, a pour objectif de recentrer l’enfant sur lui-même, de lui permettre de se concentrer et de faire une pause. “Avec l’école, les loisirs, les obligations parentales, les petits connaissent des quotidiens chargés, un peu comme leurs parents”, sourit Julie. “Cette séance de yoga, c’est aussi une manière d’appuyer sur le bouton pause et de passer du temps ensemble.”

Si la coach indique ne pas pratiquer directement le yoga avec ses enfants, elle leur a appris à réguler leur souffle et étirer leurs muscles. “On le faisait ensemble et j’ai surpris mon plus grand à le faire seul. Les enfants savent ce qui est bon pour eux."

Le yoga leur apprend aussi comment réagir dans le cadre d’un moment un peu stressant, avant un examen ou une compétition, ou lorsqu’ils éprouvent de la colère." C'est l'occasion de leur faire découvrir comment leur souffle fonctionne, de savoir différencier la respiration abdominale de la respiration thoracique, une vraie prise de conscience de soi.

Le yoga, c’est quand même une meilleure alternative pour les petits que celle de se rouler par terre !

DES POSTURES DE YOGA ENFANT FACILES : CHAT, CHIEN TÊTE EN BAS, ARBRE ET MONTAGNE

Si toutes les postures de yoga sont accessibles aux enfants, celles du chat, à quatre pattes, du cobra, du chien tête en haut, de la charrue ou de l’arbre, pour axer par exemple sur le développement de l’équilibre, sont les plus simples. La pratique peut commencer par la réalisation de celles-ci. Avec ces postures, vous ne pourrez que partir du bon pied.

Le travail sur la respiration, la capacité à se concentrer et à rester focalisé sur sa pratique et son corps demandent des heures d’entraînement, et évoluent en fonction de l’âge de l’enfant. Dans tous les cas, si vous décidez de partager la pratique du yoga avec votre enfant, pas de précipitation.Pour les petits très actifs, le yoga est une discipline que je recommande vivement”, indique Julie. “Mais elle doit s’inscrire dans le cadre d’une régularité, elle peut devenir un rituel, un moment privilégié entre parent et enfant. C’est de cette manière que le petit sportif sera en mesure d’évoluer dans sa pratique.