PROBLÈMES CARDIAQUES ET SPORT

Comment fonctionne le coeur ? Téléportez-vous avec moi dans l'un des organes les plus fascinants du corps humain : le coeur. Le professeur François Carré, chef du service de médecine du sport du CHU de Rennes, nous explique pourquoi nous devons être vigilant·e et soigneux·se avec notre coeur.

sport et coeur

“Il était une fois la vie”, ça vous parle ? Si cela ne vous dit rien (c’est que vous êtes d’une autre génération…), laissez moi vous raconter. Il s’agit de petits bonhommes qui visitent le corps humain et tentent de comprendre son fonctionnement. Quand Pr François Carré, m'a expliqué comment fonctionne le cœur, j'ai cru un instant devenir l'un de ces personnages…

J’apprécie le dynamisme, la passion et la pédagogie de François Carré, médecin du sport et cardiologue depuis 35 ans. Cet adepte de course à pied et de trail m’initie au fonctionnement de notre cœur.

1/ Comment fonctionne le coeur ?

Le système cardiovasculaire : un travail d’équipe

C’est un binôme coeur et vaisseaux sanguins. Le professeur Carré m'explique “Le coeur, c’est un muscle, il se remplit de sang et quand il atteint une certaine pression, il ouvre les valves, se contracte, éjecte le sang dans l’aorte et partir de là, le sang se distribue dans tous les organes. Le coeur est donc une pompe.” 

problèmes cardiaques et sport

C’est quoi la fréquence cardiaque ?

C’est le nombre de contractions, donc d’éjection sanguine du cœur par minute- autrement dit le nombre de battements -, elle a donc pour unité le bpm (battements par minute). La fréquence cardiaque varie en permanence pendant la journée pour différentes raisons : le sport,  le stress ou certaines boissons caféinées par exemple. La fréquence cardiaque de repos est la fréquence cardiaque relevée lorsque le corps est en état complet de relaxation, elle varie selon les personnes, leur sexe, leurs habitudes et hygiène de vie. Le débit cardiaque est, quant à lui, le nombre de litres de sang éjecté par le coeur par minute. En moyenne, le coeur au repos éjecte 5 litres /minute.

2/ Les effets des sports d'endurance sur le coeur

Un système cardiovasculaire en forme

Il faut comprendre que le coeur fait partie d’un mécanisme bien ficelé avec le système pulmonaire, les muscles, le cerveau. Le corps est une sacrée machine. L’activité physique améliore le fonctionnement de l’ensemble de l’organisme : la circulation sanguine, les capacités pulmonaire et cardiaque, et la régénérescence cellulaire.

Alors quand on fait du sport régulièrement, qu’est ce qu’il se passe ?

- Vous améliorez la force de contraction de votre coeur, il fournit moins d’effort pour distribuer le sang efficacement dans l’organisme.

- Vous protégez vos artères car l’activité physique ouvre les vaisseaux sanguins et contribue à une meilleure circulation du sang. 

- La circulation sanguine est facilitée et vous diminuez la tension artérielle.

- Vous diminuez les taux de mauvais cholestérol et de sucre (glycémie) dans le sang.

Au final, vous diminuez les risques d’accident vasculaire cardiaque (infarctus) ou cérébral (AVC).

Un coeur plus fort 

Le Pr. Carré continue son explication : “Faire du sport améliore la capacité de nos vaisseaux à s’ouvrir. Le coeur se remplit toujours autant et se contracte plus fort, il éjecte alors plus de sang en une contraction. Le sport n’augmente pas la fréquence de contraction, il l'optimise. Au total Il y a plus de sang qui arrive dans les muscles qui travaillent. Le coeur est un muscle et comme tout muscle lorsqu’il s'entraîne régulièrement il devient plus performant."

Le coeur du sportif est plus lent au repos

Pour m’aider à comprendre, le cardiologue me donne un exemple :

Prenons deux profils différents âgés de 20 ans, une personne endurante qu’on appellera Pierre et une personne non sportive, Thomas.

On observe qu’au repos, Pierre a une fréquence cardiaque plus basse que celle de Thomas. Par contre pour un effort maximal ils ont tous les deux la même fréquence cardiaque maximale, d’environ 200 battements par minute. Mais le coeur entraîné de Pierre va éjecter beaucoup plus de sang que celui de Philippe qui a un coeur moins performant. Conclusion : un coeur entraîné, pour une même fréquence cardiaque, se contracte plus fort, éjecte donc plus de sang pour l’apporter aux muscles. Un travail cardiaque plus efficace ! 

Grâce à l’entraînement physique, le coeur répond mieux aux changements, il est plus souple. Il est capable de faire plus d’efforts et sa capacité de récupération est plus rapide.

problèmes cardiaques et sport

3/ Quels sont les meilleurs sports pour le coeur ?

Le Pr. Carré me précise avec enthousiasme que tous les sports contribuent à la santé de notre coeur. Logiquement, plus le coeur est sollicité dans la durée mieux il va s’adapter aux contraintes de l’effort. Et c’est là que les sports d’endurance tirent leur épingle du jeu ! Pr Carré m'alerte tout de même sur l'importance des autres activités physiques «Ce serait une erreur de penser que seule l’endurance est bénéfique pour le système cardiovasculaire. De plus, la pratique régulière d’une activité physique ou sportive n’est jamais réalisée que pour être bénéfique pour le cœur et les vaisseaux. Elle est recommandée pour améliorer sa SANTÉ. Dans ce but il est aujourd’hui recommandé de combiner l’endurance et le renforcement musculaire. Les assoupissements sont toujours bénéfiques. Il convient de trouver un sport qui donne assez de plaisir pour être pratiqué durablement et de le pratiquer avec une intensité raisonnable et adaptée individuellement . »

sport et coeur

LES BIENFAITS DE LA COURSE A PIED SUR LE COEUR

Les vertus d’une activité physique régulière sont désormais parfaitement documentées. Bonification du capital santé et allongement de l’espérance de vie : la pratique du running est source de mille bienfaits, et nul besoin de devenir un·e champion·ne pour en ressentir les avantages. On vous dit tout ici !