Le volley assis, qu'est-ce que c'est ?

Le volley-assis, qu’est-ce que c’est ? Découvrez les règles et la pratique de ce sport collectif.

Le volley assis, qu'est-ce que c'est ?

Variante handisport du volley-ball “classique”, le volley assis est un sport rapide et puissant qui mérite le coup d’œil. Découvrez les règles du jeu et le témoignage de Matthieu Jagu, joueur de l’équipe de France de Volley assis.

Le volley assis, c'est quoi ?

Le volley assis est la version handisport du volley debout, comme son nom l’indique, les joueur·ses de volley assis se déplacent au sol en position assise. Pour ce faire, une règle à retenir : les fesses des joueur·ses ne doivent à aucun moment quitter le terrain de jeu.

Si vous ne connaissez pas le volley-ball, le but est d’envoyer la balle pour marquer dans le camp adverse et de tenter d'empêcher l'adversaire de marquer dans l'autre camp.

Les règles du jeu sont globalement les mêmes qu’en volley-ball “classique”. Le jeu se joue en 6 contre 6 et 3 sets gagnants (5 maximum). Il faut obtenir 25 points, et 15 dans la cinquième manche, avec deux points d’écart. Chaque point est marqué lorsque la balle tombe sur le terrain adverse ou si l’adversaire commet une faute.

Rien de nouveau alors ? Le volley assis n'a pas fini de vous surprendre, cette discipline physique dynamique et spectaculaire remporte un certain succès à l'international. Alors, on vous explique tout sur les règles et les différences de jeu.

Le volley assis, qu'est-ce que c'est ?

4 différences avec le Volley debout :

Le filet est placé plus bas : 1m05 pour les femmes, 1m15 pour les hommes et 1m10 en mixte

❍ Les joueur·ses se déplacent toujours assis·es au sol. Il est interdit de se lever ou sauter. Quand les mains sont en contact avec la balle, il doit y avoir au moins une fesse en contact avec le sol.

Les joueur·ses peuvent bloquer le service : quand l'équipe adverse est au service, les joueur·ses ont la possibilité de lever les mains pour bloquer l'arrivée de la balle.

Le terrain est plus petit : 6m de large et 5 m de profondeur dans chaque camp.

💡 Le saviez-vous ?  En France, la mixité hommes-femmes et valides-handicapés est possible en club et en championnat.

Comment se pratique le Volley handisport ?

Caractéristiques :

● La position de chaque joueur·ses est indiquée par l’emplacement de leurs fesses au sol.
● Les passes se font à mains hautes puisque le filet est à hauteur de buste.
● Les passes se font rarement avec des manchettes.

Les attaques :

● Soit les attaques sont réalisées au fond du terrain adverse.
● Soit l’attaque est une frappe forte.
● Les joueur·ses de ligne arrière peuvent réaliser une frappe d’attaque si leurs fesses se situent derrière la ligne d’attaque.

Le service : 

● Les serveur·ses doivent se situer dans la zone de service et placer les fesses derrière la ligne de service.
● Lors d’une frappe de service, l’équipe adverse en première ligne peut contrer la balle au filet ou procéder à une frappe d’attaque.
● Au service, les attaquants se placent bras levés devant les contreur·ses adverses pour empêcher la visibilité de la balle.

Le volley assis, qu'est-ce que c'est ?

La Classification au volley-ball assis :

Le volley assis n’est pas accessible à tous les types de handicap puisqu’il faut être en mesure tenir la position assise au sol. Matthieu, joueur en équipe de France de volley assis nous explique les grandes lignes de la classification : "pour garantir une certaine équité entre les deux équipes, chaque handicap est classifié".
Les deux catégories de handicap à retenir :

VS1 : Dans cette catégorie, les différents handicaps sont généralement visibles et lourds. Les athlètes éligibles sont le plus souvent amputées des membres inférieurs ou supérieurs.

VS2 : Cette catégorie est dédiée aux handicaps plus léger, les athlètes ont moins de difficulté à se déplacer. Lors d'un match, il n'y a qu'un VS2 autorisé sur le terrain. Ainsi, les sélectionneur·ses ont le choix d’engager un·e athlète VS2 par équipe.

► À l'international, tous·tes les joueur·ses sont classifiés VS1 ou VS2, il n'y a donc pas d'athlètes valides sur le terrain.

► Au niveau national, les pays ont toute latitude pour composer des équipes mixtes et intégrer des joueur·ses valides. On vous explique pourquoi juste ici ↴

Le + en France : la mixité encouragée sur le terrain

Ce sport est encore jeune puisque la Fédération française de Volley a reçu la délégation en 2017. Alors, pour le faire connaître et le développer, le volley assis se joue au niveau national en mixte hommes-femmes et mixte valides-handicapé·es. Cette inclusivité permet de faire entrer des joueur·ses de volley debout valides et de monter rapidement en compétence. Effectivement, les volleyeur·ses debout ont la possibilité de se joindre à un club de volley assis et de participer aux championnats : “c’est l’occasion pour les joueur·ses blessé·es de prolonger leur pratique sportive et de faire parler de ce sport”, nous indique Matthieu.

Le volley assis, qu'est-ce que c'est ?
Le volley assis, qu'est-ce que c'est ?

Le témoignage de Matthieu Jagu, joueur en équipe de France

Grand sportif depuis son enfance, Matthieu est classifié VS2 suite à un accident qui a mené à l’amputation de son tendon d’Achille sur la jambe droite. C’est ce tendon qui nous permet de nous propulser lorsque l’on marche.

Comment as-tu retrouvé des sensations sportives après ton accident ?
“Suite à mon amputation, je ne peux plus sauter, je ne peux plus courir et on m’a dit que je ne pourrais plus remarcher.” C’était sans compter son caractère de battant “avec beaucoup de travail, aujourd’hui j’y arrive. Évidemment, je ne peux plus faire de football ou de basket comme avant mais grâce au volley-assis, j’ai trouvé un sport adapté à mon handicap et j’ai retrouvé des sensations sportives et ça, c’est incroyable.”

Comment as-tu découvert le volley assis ?
“Avec mon accident, j’ai essayé de voir mon handicap comme une opportunité pour faire des choses que je n’avais jamais faites auparavant. C’est comme ça que j’ai découvert le volley assis. Par rapport à mes capacités physiques et sportives, c’était l’un des sports qui m’a été proposé avec l’aviron, le tennis en fauteuil, le basket. Je ne connaissais pas le volley-assis et je me suis visualisé en haut niveau avec ce sport. Alors, j’ai découvert un club à côté de chez moi, j’ai pris goût à ce sport tout de suite et j’ai rapidement été repéré pour faire partie de l’Équipe de France. C’est un sport de ballon, un sport collectif, c’est tout ce que j’aime.

Quels sont les bienfaits du volley-assis ?

Le volley assis est un sport puissant qui requiert souplesse et cardio ! Les déplacements sont limités sur le terrain, c’est pourquoi l’esprit collectif est vraiment important pour coordonner les passes entre les joueur·ses et une prise de décision rapide. Autant vous dire que la précision et la rapidité du jeu travaillent le cardio, renforcent la sangle abdominale et exige beaucoup de souplesse. Si vous vous laissez tenter par l’aventure, vous serez surpris par l’épreuve d’endurance et tactique d’un match de volley assis.

Fédération française de Volley assis :

Retrouvez tous les clubs sur le site de la Fédération française de Volley assis. Ces clubs s’adressent à toutes les personnes désireux·ses de trouver une activité physique collective, inclusive et véloce, “généralement, les clubs de volley assis sont rattachés à un club de volley debout”, nous rappelle Matthieu. Allez jeter un œil !

Quel budget pour faire du Volley ? 

Ne cherchez plus ! Dans le cadre de son partenariat avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, la Caisse d’Epargne crée LePacteSportif.fr : un site pour vous donner accès au sport comme au handisport.

Encore confidentiel en France, le Volley-assis mérite d’être reconnu pour sa mixité et le dynamisme de son jeu. Venez toquer à la porte des clubs de Volley de votre région pour découvrir un sport étonnant. Merci à Matthieu Jagu pour son témoignage ! 🏐

Le volley assis, qu'est-ce que c'est ?

Elise

Rédactrice

Linguiste de formation et randonneuse de cœur, mon leitmotiv c'est de rendre chaque histoire ordinaire en récit extraordinaire. Côté sport, en ce moment je m'éclate en Roller Quad mais, que mes genoux en témoignent, le freinage c'est pas encore ça...

Vous aimerez lire aussi :