Le sport peut-il éliminer la cellulite ?

D’où vient la peau d’orange ? Comment diminuer la cellulite sur vos cuisses ? Le sport peut-il vous aider ? Faites (enfin) la paix avec vos capitons.

Le sport peut-il éliminer la cellulite ?

La cellulite tout le monde en parle, mais quand il s’agit d’écrire sérieusement sur le sujet, les experts, pardonnez-moi l’expression, ne se bousculent pas au portillon ! Après avoir remué ciel et terre, j’ai trouvé la perle rare qui va nous éclairer sur le sujet : Marine Batonneau est ostéopathe, mais aussi praticienne en soins esthétiques et thérapeutiques LPG© et drainage lymphatique.
Avec elle, nous allons enfin savoir ce qui se cache derrière nos capitons.

Je suis Juliette, coach sportive, et en tant que coach, je m’interroge sur l’effet du sport sur la cellulite. Car oui, même en tant que sportive, quelques capitons ont élu domicile sur mes fesses et mes cuisses. Mais alors d’où vient cette satanée peau d’orange?  Pourquoi même si on fait du sport, on continue d’en avoir ? Bonne nouvelle ! J’ai trouvé (youpi) des réponses à ces questions.

Qu’est-ce que la cellulite ?

Si tout le monde peut avoir de la cellulite, c’est tout de même un phénomène essentiellement féminin. La cellulite est un ensemble de cellules graisseuses appelées adipocytes. Elles sont situées sous la peau au niveau de l’hypoderme. Pour que la peau ne « glisse » pas sur les muscles, il existe des parois fibreuses qui traversent verticalement la graisse et la retiennent. Plus il y a de graisse, plus ces parois vont se « tendre ». « Les cellules graisseuses peuvent augmenter et grossir. Ça va modifier notre aspect de peau et créer ce qu’on peut qualifier de capitons ou peau d’orange, cet aspect un peu bosselé », nous éclaire Marine Batonneau.
La cellulite, c’est donc tout simplement de la graisse sous cutanée !

Le sport peut-il éliminer la cellulite ?

La cellulite, c’est donc tout simplement de la graisse sous cutanée !

Cellulite aqueuse, adipeuse, fibreuse, kesako ?

Il y a 3 principaux types de cellulite et grâce à quelques astuces, il est facile de les reconnaître.

La cellulite aqueuse : c’est une cellulite qui est due à la rétention d’eau. Elle est souvent liée à des problèmes de circulation sanguine et lymphatique. « Cette cellulite est très souvent accompagnée d’un phénomène de jambes lourdes ou gonflées », explique Marine Batonneau.
Les vaisseaux lymphatiques et veineux fonctionnent moins bien et l’eau censée être éliminée par notre corps stagne et augmente l’effet « ondulé » de la peau.
Le tips de l’experte pour la repérer : « c’est une cellulite un peu souple, qui est diffuse, elle n’est pas du tout douloureuse au toucher. C’est celle qui apparaît quand on pince la peau. »

La cellulite adipeuse : c’est une cellulite souvent liée à l’alimentation et au manque d’activité sportive. Elle est directement liée à l’augmentation et au grossissement des cellules graisseuses. Ces dernières prennent plus de place et forment ces petites bosses tant redoutées : les capitons.
Le tips de l’experte pour la repérer : « c’est une cellulite assez molle, elle n’est pas douloureuse au toucher. Elle est assez localisée et apparaît facilement à l’œil nu sans avoir à pincer la peau. »
La cellulite fibreuse : c’est une cellulite qui est incrustée de fibres de collagène. Elle est très ancienne. « Ce sont souvent des personnes en surpoids et/ou âgées, c’est une cellulite qui très ancrée, très installée et très difficile à faire partir », explique Marine Batonneau.
Le tips de l’experte pour la repérer : « au toucher, elle est très dure et très douloureuse. Visuellement elle se repère tout de suite, elle va donner l’aspect bosselé sur toute la jambe par exemple. »

Pourquoi a-t-on de la cellulite ?

Les présentations sont faites, vous le savez désormais, il existe plusieurs types de cellulite et elles peuvent même se cumuler. Mais alors pourquoi on en a ? Comme les choses sont rarement simples, le phénomène de cellulite n’échappe pas à la règle : ses causes sont multiples !

Les variations hormonales

Ici, ce sont principalement les femmes qui sont concernées. La grossesse, les règles qui apparaissent, les traitements hormonaux, autant de facteurs qui peuvent influer sur la présence ou non de cellulite. Le corps des femmes doit s’adapter en permanence à des changements hormonaux et dans son adaptation, le corps stocke parfois du gras et les capitons apparaissent.

La rétention d’eau

« S’il y a un mauvais drainage au niveau de notre circulation lymphatique et de la circulation sanguine,  cela va créer la rétention d’eau », explique Marine Batonneau. Ce phénomène va accentuer l’effet peau d’orange.

Une mauvaise hygiène de vie

Une alimentation trop riche, trop sucrée, trop salée, trop transformée, et c’est la cellulite (presque) assurée. Marine Batonneau précise : « Plus c’est transformé, pire c’est. La cellule graisseuse va se nourrir de ça, elle adore ça

La génétique

« Il y a des familles à cellulite et d’autres pas du tout », souligne notre experte. Vous l’aurez compris au même titre que la couleur de vos cheveux ou de vos yeux, il y a une part d’hérédité dans la présence de cellulite. Si votre grand-mère, votre tante et votre mère en ont, il y a de fortes chances que vous ayez un terrain génétique favorable aux capitons.

Mais du coup, est-ce que c’est grave d’avoir de la cellulite ?

Spoiler alert : NON !

Partez déjà du principe que tout le monde peut en avoir ! Hommes, femmes, enfants, votre tortue de compagnie (bon là, ok je m’emballe un peu). « Même sur les bébés on la voit, sur leurs petites cuisses un peu potelées », ajoute Marine Batonneau avec le sourire.

Manque de bol (ou pas d’ailleurs), la solidarité féminine n’a presque pas de limites. Si vous êtes une femme, la probabilité d’avoir de la cellulite augmente fortement. « Environ 98% des femmes ont de la cellulite, contre 2 % chez les hommes », nous apprend Marine Batonneau. « C’est lié à un phénomène hormonal, ce sont nos cycles, nos hormones qui font que nous sommes beaucoup plus sujettes au stockage de graisses», explique-t-elle.

La masse grasse chez les femmes est plus importante que chez les hommes. Les femmes stockent plus facilement au niveau des fesses, des cuisses, « ces zones de stockage sont génétiques, dans notre nature tout simplement », ajoute notre experte.
Tout le monde (ou presque) a de la cellulite, d’accord. Mais vous ne savez toujours pas si c’est problématique ! La réponse de la praticienne : « Si on apprenait à l’aimer, ça irait ! » (rires).
Elle ajoute, plus sérieuse : « La cellulite ne met pas votre santé en danger, c’est la surcharge pondérale qui est associée à la cellulite qui peut être dangereuse. Ce n’est pas parce qu’on a une cuisse bosselée qu’on doit se dire que c’est de la mauvaise graisse ! ». Par contre, pour la graisse abdominale, ce ne sont pas les mêmes conséquences… Pour en savoir plus, lisez notre article dédié.

N’oubliez pas qu’il est normal d’avoir de la cellulite et si vous mettez en place une routine, pensez avant tout à le faire pour vous sentir bien et non pas pour plaire aux autres ou correspondre à un idéal féminin prôné par les réseaux sociaux et autres médias.

La cellulite, une préoccupation esthétique ?

« C’est bien de se mobiliser si cela nous pose problème, mais il ne faut pas être trop dur avec soi-même », rappelle Marine Batonneau. N’oubliez pas qu’il est normal d’avoir de la cellulite et si vous mettez en place une routine, pensez avant tout à le faire pour vous sentir bien et non pas pour plaire aux autres ou correspondre à un idéal féminin prôné par les réseaux sociaux et autres médias.

Le sport peut-il aider à lutter contre la cellulite ?

Au risque de vous décevoir, éradiquer la cellulite est quasiment impossible. Mais, (je la vois cette petite mine déconfite derrière votre écran), il existe des solutions pour la diminuer !
Et attention, ces solutions sont à COMBINER ! La cellulite est le résultat d’une multitude de petites causes, donc essayons d’allier plusieurs petites solutions pour améliorer la situation, si c’est votre souhait ;)

➡️ Règle n°1 : hydraté·e vous serez. BUVEZ ! Mais essentiellement de l’eau, pour lutter contre la rétention d’eau justement. L’hydratation est la clef ! Précision de notre experte : « Le thé et le café créent des déchets pour l’organisme, c’est du travail pour lui. Et c’est très diurétique, donc souvent les gens sont déshydratés à boire trop de boissons chaudes ».

➡️ Règle n°2 : une alimentation équilibrée vous aurez. Eh oui, bye bye les produits transformés, les sodas, les graisses saturées. Privilégiez les aliments frais, de saison, et cuisinez maison. Le reminder de l’experte : « les cellules graisseuses se nourrissent de gras et de sucre », ne leur donnons pas trop à manger. Limitez aussi les apports en sel, la charcuterie, le fromage, les plats préparés pour éviter la rétention d’eau.

➡️ Règle n°3 : l’alcool et la cigarette, vous limiterez. Très mauvaise combinaison pour la circulation sanguine et lymphatique, l’alcool et la cigarette ne sont vraiment pas vos meilleurs alliés pour lutter contre les petits capitons qui se sont installés sur vos cuisses. Ça tombe bien, on me souffle dans l’oreille que globalement ce n’est pas terrible pour la santé en général alors bon, autant les oublier.

➡️ Règle n°4 : au quotidien, vous vous chouchouterez. Si les crèmes miracles vendues dans le commerce n’auront aucun effet sur la peau d’orange, les massages eux sont bénéfiques ! Le rappel de l’experte : « une crème hydratante à 5€ ça suffit. C’est l’action du massage qui est importante mais pas un massage tout doux, il faut y aller ! » Elle ajoute : « cela va relancer la circulation lymphatique et sanguine et éliminer les toxines ».

💡 L’astuce de Marine Batonneau pour booster votre circulation sanguine : « le petit jet d’eau froide avant de sortir de la douche, en partant du bas du corps et en remontant ». Allez, elle vous en donne un deuxième pour la route : « Le brossage à sec avant la douche aussi peut faire du bien ! ». Pour cela, utilisez une brosse pour le corps et massez votre corps en partant des chevilles jusqu’aux épaules en effectuant des petits cercles.

➡️ Règle n° 5 (qui devrait même être la première) : réguliè·re vous serez !
« Souvent dès qu’on a du résultat, on est content et puis ça y est, c'est fini. Il n’y a rien de magique. On n’enlève pas une cellule graisseuse. Elle est toujours là, on la fait juste diminuer », explique Marine Batonneau. C’est donc bien un combat du quotidien que vous devrez mener. « Il faut mettre en place une routine », insiste la praticienne.

Les sports aquatiques comme l’aquabike, l’aquagym ou la natation sont recommandés. « L’eau va masser la peau, « casser » les capitons. C’est très léger bien sûr mais cela peut aider », explique la praticienne.

enlever la cellulite incrustée grâce au sport, c'est possible ?

Vous allez me dire, dis donc, et le sport dans tout ça ? Est-ce que je n’oublierai pas de vous parler du sujet principal de cet article ? Bien sûr que non, nous y voilà.

➡️Règle n°6 : du sport vous ferez ! L’activité physique est évidemment un allié de taille dans votre combat contre les capitons. On voit rarement des sportives de haut niveau avec de la cellulite et pour cause : elles ont une masse graisseuse faible, sont généralement très bien hydratées.  « On consomme l’adipocyte quand on fait du sport donc si on en fait jamais c’est compliqué de puiser dans ses réserves et donc d’éliminer la cellulite », nous éclaire Marine Batonneau. Gardez bien en tête que vous ne ciblez pas une perte de gras donc vous acharner avec des exercices qui visent les fesses et les cuisses, ne sera pas forcément efficace. Il faut essayer de diminuer globalement votre masse grasse et pour cela tout sport peut être bon à faire ! Cependant, certaines activités se révèlent plus efficaces que d’autres.

Le sport peut-il éliminer la cellulite ?

Quel sport et exercices pour lutter contre la cellulite ?

Les sports aquatiques comme l’aquabike, l’aquagym ou la natation sont recommandés. « L’eau va masser la peau, « casser » les capitons. C’est très léger bien sûr mais cela peut aider », explique la praticienne.

Les sports d’endurance comme la course à pied et le HIIT, qui vont puiser dans les réserves sont aussi intéressants pour faire diminuer votre masse grasse.  Combinez cela à du renforcement musculaire afin de sculpter votre corps et c’est le combo parfait.

La marche sera très intéressante aussi notamment pour aider à la circulation sanguine. N’oubliez pas que le mouvement est votre meilleur ami.

Je suis mince et j’ai de la cellulite

Avoir de la cellulite ne veut pas forcément dire être en surpoids. Il est possible d’être mince, voire très mince, et d’avoir de la cellulite. « Une personne mince n’est pas forcément pas grasse », explique Marine Batonneau. « Souvent, il y a des personnes qui sont très peu musclées, qui au final, ont une mauvaise composition corporelle », ajoute-t-elle.

C’est ce qu’on appelle parfois le « skinny fat » littéralement, « maigre gros ». Généralement la balance est un indicateur quand on cherche à perdre du poids mais quand on a de la cellulite ce qu’on cherche à perdre c’est le gras, nuance ! Avoir une masse musculaire plus importante que votre masse graisseuse sera bénéfique pour l’aspect de votre peau et vous permettra aussi d’avoir un meilleur métabolisme de base (les calories que vous brûlez au repos). Eh oui, les muscles brûlent plus de calories au repos que le gras. Raison de plus pour intégrer le sport dans votre quotidien.

Vous l’aurez compris, à un "problème" multifactoriel, les solutions doivent être multiples. Mais d’ailleurs, la cellulite est-ce vraiment un problème ?  Merci encore à notre experte Marine Batonneau à qui je laisse le mot de la fin : « J’ai de la cellulite, je me cache… ? NON ! J’ai de la cellulite et je mets des shorts ! » À méditer.

Le sport peut-il éliminer la cellulite ?

Juliette Gunther

journaliste et coach sportive

Journaliste et ancienne danseuse classique, je suis passionnée de pilates et de stretching. De nature curieuse, découvrir de nouvelles disciplines est une seconde nature. Mes leimotiv : bienveillance & dépassement de soi

ces articles vont vous plaire