Comment s'équiper en gravel bike ?

Vous démarrez le gravel et vous ne savez pas comment vous équiper ? Retrouvez ici tout ce dont vous aurez besoin pour rouler confortablement !

Comment s'équiper en gravel bike ?

Vous vous mettez au gravel et vous vous demandez ce dont vous pourriez avoir besoin pour rouler de manière fluide et agréable ? Il y a 4 grands domaines pour lesquels vous allez pouvoir vous équiper : votre vélo, vos tenues de cycliste, vos sacoches de voyages et le matériel d'entretien et les petits outils à avoir chez soi pour garder son vélo en état.

Etape 1 : equiper son vélo en gravel

Avant toute chose, le plus important pour rouler, ça reste le vélo. Voici la liste des équipements qui pourraient vous être utiles en gravel.

Les pédales gravel : pédales automatiques ?

En gravel, l’idée c’est de pouvoir aussi bien marcher que de rouler tout en ayant la possibilité de mettre de la puissance dans chaque coup de pédale. La meilleure solution est de passer aux pédales automatiques SPD qui sont des cales plutôt typées VTT, comparé aux cales routes qu’on appelle “Cales look”. Elles permettent de clipser et déclipser facilement ses chaussures.

Bien sûr, les pédales SPD ne sont pas obligatoires et il est totalement possible de rouler avec des pédales plates et des chaussures VTT plates ou même de skate.

Les pneus gravel

En gravel, le choix des pneus se fait tout d’abord en fonction des pratiques et de la zone géographique mais aussi en fonction des saisons. En hiver, on privilégie les pneus plus crantés pour avoir plus d’adhérence dans la boue et sur chemin humide comme les Btwin Gravel light. En été, si vous prenez plus souvent la route, l’idéal c’est de passer sur des pneus slick de type Hutchinson Overide. La largeur moyenne d’un pneu gravel est entre 35mm et 42mm. Si vous empruntez beaucoup plus de chemins graviers que de bitume, vous pouvez opter pour des pneus plus gros allant jusqu’à 55mm dans certains cas et améliorer le confort et l’adhérence.

Petit conseil : ne gonflez pas trop vos pneus si vous faites plus de chemin que de bitume pour avoir plus de confort. Pour le gonflage de vos pneus, pensez à regarder sur le flanc la pression minimum et maximum y sont indiquées. Si vous avez un doute, vous pouvez vous reporter à notre conseil : Comment gonfler ses pneus en gravel.

Les gardes-boue ou ass-saver

Les garde-boue et/ou ass-saver sont utiles dès que les premières pluies font leur apparition. En gravel, il est fréquent de rouler dans des flaques d’eau ou de boue. Si vous salir ne vous ennuie pas, il reste tout de même préférable de se garder d’être trop mouillé dans le dos pour ne pas vous refroidir, surtout lors de sorties plus longues.

Le ass-saver a l’avantage de se retirer facilement, d’être extrêmement léger et d’être bon marché. Vérifiez bien la largeur de vos pneus pour que votre ass-saver soit compatible. En gravel, on va opter pour des ass saver de longueur moyenne ou longue pour plus de protection.

Comment s'équiper en gravel bike ?

La selle en gravel

Difficile de donner des conseils sur la thématique de la selle, nous avons tous une morphologie qui nous est propre, et trouvons notre confort dans des selles différentes. Pour savoir quel type de selle choisir, vous pouvez évaluer la largeur des os de votre bassin en vous aidant des testeurs dans les magasins Decathlon ou encore chez vous à l’aide d’un carton et d’une craie. Plus vos os sont éloignés, plus vous choisirez une selle large, sans aller jusqu’aux selles de ville qui sont conseillées pour une position assise à 90°.

Les selles percées au centre sont faites pour soulager la pression exercée sur le périnée. A savoir, il existe différents types de selle pour les hommes et les femmes car il existe des différences morphologiques bien réelles.

Le bidon et porte bidon

En gravel comme dans toutes pratiques sportives, il faut toujours penser à emporter de l’eau et un ravito conséquent selon la sortie ! Une hypoglycémie ou un coup de barre peuvent vite arriver et vous faire sentir à la traîne. Pensez donc toujours à remplir votre gourde avant de partir. En cours de route, vous trouverez facilement de l’eau potable dans les cimetières, dans les fontaines en ville, dans les cafés avec un sourire ou encore en frappant aux portes si vous n’avez pas trouvé d’autres alternatives. En hiver aussi, pensez à vous hydrater !

Comment s'équiper en gravel bike ?

Le kit de réparation

C’est le kit à avoir toujours sur soi, dans une mini sacoche accrochée à la selle, sur le cadre ou sur le guidon. Elle doit contenir :

-des démonte-pneus
-une pompe
-des rustines, et de la colle si besoin
-une chambre à air adaptée à votre pneu
-un multitool ou des clés pour dévisser la roue si ce n’est pas une attache rapide.
Si vous roulez en tubeless, une bombe anti-crevaison avec une mèche et une cartouche de CO2 devrait suffir mais pour la sûreté, une chambre à air n’est jamais de trop.

Il existe des kits pompe/démonte pneu/multitool et des sacoches de selle pour y insérer le kit de réparation.

Equipement sacoches gravel 

En gravel, si vous partez à la journée c’est bien d’avoir toujours une petite sacoche pour y ranger le picnic et/ou le ravito, le k-way supplémentaire, les accessoires en mi-saison, le portable etc. Comme pour la selle, il n’y a pas de règle, chacun aura sa préférence. La mienne étant la sacoche de guidon simple et légère, elle me permet d’attraper rapidement tout ce dont j’ai besoin, de plus elle est facilement enlevable lorsque je m’arrête à la boulangerie par exemple. 

Si vous optez pour des sacoches sur porte-bagage, il faudra penser à choisir le bon porte-bagage.

Gps en gravel

Le GPS est un accessoire extrêmement pratique pour les longues sorties de plusieurs heures, surtout en gravel, lorsqu'il n'y a pas de panneau pour nous indiquer la route. Le GPS permet de charger les tracés GPX et de garder la batterie de son portable. Un GPS activé sur le portable ne tient pas beaucoup plus de 4h, comparé aux 15h d’autonomie d’un GPS Garmin par exemple.

Support de téléphone gravel

Si vous n’avez pas (encore) investi dans un GPS et que vous utilisez votre téléphone pour le guidage, vous pouvez opter pour un support de téléphone à fixer sur votre guidon. En gravel et en hiver, la meilleure solution est le support de téléphone étanche, ce qui évite de recouvrir son téléphone de pluie, de boue et parfois de poussière.

Comment s'équiper en gravel bike ?

Lumières pour le gravel bike

C’est un élément indispensable dès la tombée de la nuit, par mauvais temps mais aussi dans des tunnels. Il est indispensable pour votre sécurité mais aussi tout simplement pour voir la route. Rappelez-vous qu’en gravel, les chemins ne sont pas éclairés. Veillez à avoir des lumières toujours chargées. Certaines ont une puissance d’éclairage plus forte que d’autres, il ne faut donc pas hésiter à mettre un prix plus élevé, vous serez très content d’avoir dépensé plus, une fois la nuit tombée, en cas de nécessité. Et n’oubliez pas d’enlever les lumières de votre vélo une fois en ville, c’est un élément facilement volable.

Lumières pour le gravel bike

C’est un élément indispensable dès la tombée de la nuit, par mauvais temps mais aussi dans des tunnels. Il est indispensable pour votre sécurité mais aussi tout simplement pour voir la route. Rappelez-vous qu’en gravel, les chemins ne sont pas éclairés. Veillez à avoir des lumières toujours chargées. Certaines ont une puissance d’éclairage plus forte que d’autres, il ne faut donc pas hésiter à mettre un prix plus élevé, vous serez très content d’avoir dépensé plus, une fois la nuit tombée, en cas de nécessité. Et n’oubliez pas d’enlever les lumières de votre vélo une fois en ville, c’est un élément facilement volable.

Etape 2 : comment s’habiller pour rouler en gravel ? 

Maintenant que votre vélo est prêt à vivre des aventures, il est nécessaire de penser à votre équipement vestimentaire. Voici le guide de tous les accessoires et vêtements dont vous allez avoir besoin en gravel classés de la tête aux pieds, été et hiver.

Quel casque en gravel ?

Même s’il n’est pas obligatoire, le port du casque est plus que recommandé en gravel. Il existe des casques de toutes sortes et pour la pratique du gravel, un casque aérodynamique, léger, ventilé et enveloppant bien la tête sera de mise. N’oubliez pas de resserrer la molette à l’arrière du casque une fois enfilé. En effet, il faut que votre casque soit stable en bougeant votre tête.

Attention, pour les casques, achetez toujours du neuf car une chute aurait pu les endommager sans que ce soit visible à l'œil nu. Faites attention aussi à ne pas les laisser tomber. Saviez-vous que pour bien vous protéger un casque a une durée de vie de 3 à 5ans ? Si le polystyrène à l'intérieur de votre casque est devenu tout dur, il est temps de le changer!

Comment s'équiper en gravel bike ?

La casquette gravel

La gapette, ou casquette cycliste : pourquoi faire ?
La gapette peut s’avérer très utile pour se protéger du soleil ou de la pluie. La matière est plus fine et plus respirante qu’une casquette traditionnelle et s’adapte mieux sous le casque. Elle permet aussi de se protéger des insectes, des projections et même parfois des branches. Vous pouvez en trouver qui couvrent les oreilles pour l’hiver et en été, on pourra la tremper un peu dans l’eau pour garder la tête au frais. On aime l’effet personnalisable de la gapette qui fait toujours son petit effet.

Les lunettes en gravel

C’est plutôt une histoire de confort qu’une forte recommandation mais protéger ses yeux lorsqu’on roule est important surtout en gravel et si vous roulez vite. Lorsqu’on roule dans les bois et sur des chemins en terre poussiéreux, ça évite de se prendre des petites branches, du pollen ou des insectes dans les yeux et de perdre éventuellement le contrôle de son vélo. L’été ça permet aussi de se protéger des UV du soleil et de l’éblouissement. Decathlon propose aussi les lunettes de protection à votre vue.

Le tour de cou 

Voici un autre must-have lors des saisons froides ou plus fraîches: le tour de cou. La chaleur s’échappe par les extrémités, dont le cou. Alors si vous voulez restez au chaud lors de vos sorties et éviter les courants d’air qui vous donnent froid dans le dos, le tour de cou en polyester ou en laine mérinos est indispensable. Il peut se mettre de multiples façons selon vos préférences (tenir chaud au cou, aux oreilles, au nez..) Le tour de cou peut aussi servir de bonnet ou de bandeau pour retenir la sueur l’été.

Les maillots gravel 

En gravel, on passe du vélo à la petite visite d’un musée assez facilement, la performance est loin d’être le point central d’une sortie à vélo. Au contraire, le gravel allie sport à vélo et découverte mais comment faire pour avoir un look urbain décontracté, tout en étant confortable sur son vélo ? 

En été, les maillots en mérinos à manches courtes sont un excellent compromis pour l'évacuation de la transpiration, garder le corps à bonne température avec une bonne ventilation tout en ayant un style gravel. Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose, évitez les T-shirt et chemises en coton qui mettent beaucoup de temps à sécher et deviendront désagréables dès les premiers coups de chaud.

Quelles vestes choisir en gravel ?

Dès le début de la saison fraîche, équipez-vous avec une veste thermique spécialement conçue pour le vélo en hiver. Le mieux c’est d’avoir une veste qui vous coupera du vent et vous tiendra au chaud tout en régulant la chaleur de votre corps. Il n’est pas utile qu’elle soit trop épaisse, au risque de vous faire transpirer. De plus, une veste avec des poches vous permettra d’emporter vos clés, votre portable, et ravitos facilement. Choisissez une veste plutôt longue dans le dos afin de bien vous couvrir même dans une position plus sportive.

Quelles vestes de pluie choisir en gravel ? 

Car une veste thermique ne suffira pas s’il tombe des trombes d’eau du ciel, mieux vaut prévoir une veste de pluie supplémentaire à ajouter à votre panoplie. Vous pourrez l’enfiler par-dessus vos vêtements que ce soit en été ou en hiver pour vous couper du vent et de la pluie. Ces vestes doivent être imperméables et coupe-vent mais aussi au maximum respirantes, sinon vous serez autant mouillé dedans que dehors. 

Comment s'équiper en gravel bike ?

Cuissards ou short en gravel ? 

Ce qu’on appelait à l’époque les peaux de chamois et aujourd’hui les cuissards sont très efficaces pour améliorer le confort en gravel. Ils se portent sans sous-vêtements pour avoir le moins de frottements possible avec d’éventuelles coutures. On les aime bien rembourrés là où il faut mais selon que vous soyez un homme ou une femme, votre cuissard ne sera pas rembourré de la même manière. Les vélo gravel n’ont tout simplement pas de suspension, et les cuissards ont cette capacité d’absorber les vibrations, mais aussi de résister aux frottements contre la selle, contre les sacoches de cadres ou contre les branches par exemple. Les cuissards avec bretelles sont la meilleure option pour les longs trajets, ils tiennent mieux et si vous partez pour rouler de longues distances sur plusieurs jours un cuissard qui compresse un peu les jambes sera votre meilleur allié !

D’ailleurs, pour les femmes, il existe aujourd’hui des cuissards avec zip pour pouvoir se soulager sans se mettre complètement à nue !   

Il existe aussi ce qu’on appelle des cuissards cargo, c’est à dire avec des poches. A savoir que plus vous aurez de poches, moins vous aurez besoin de sacoches pour les sorties à la journée, vous gagnerez donc sur l’aérodynamisme de votre vélo si c’est ce que vous recherchez.

Certaines personnes allient cuissard et short ou pantalon pour un style plus passe partout en ville.

Gants de gravel

En vélo gravel, on pense souvent aux gants pour se protéger du froid l’hiver, et en effet les gants seront vos meilleurs alliés ! S’il fait très froid, vous pouvez même opter pour des sous-gants en soie ou en mérinos couplés avec des gants coupe-vent et imperméables pour une protection optimale contre les gelures et cette horrible sensation de perdre des doigts. 
Cependant tout au long de l’année, les gants en gravel restent un indispensable pour 3 raisons. La première étant de limiter les frottements avec le cintre et donc d’éviter les cloques, notamment sur les longues distances. Ensuite, les gants en gravel permettent d’absorber les chocs sur les chemins de pavés ou de cailloux. 

D’ailleurs il existe même des gants avec des inserts en gel pour absorber encore plus de vibrations. Selon que vous roulez plutôt sur de la route que sur des chemins, vous choisirez des gants plus fins et mieux adaptés à votre pratique. Et dernièrement, c’est indispensable pour se protéger des écorchures lors d’éventuelles chutes et lors de passages dans des bosquets par exemple. En été, certains chemins gravel peuvent être recouverts de ronces ou d’orties ! Gants longs ou courts ? C’est à vous de choisir vos préférences

Les chaussures gravel

Si vous optez pour des pédales SPD, il vous faudra obligatoirement les chaussures qui vont avec. Choisissez les compatibles avec vos pédales mais aussi confortables. La pratique du gravel requiert souvent de poser pieds à terre, de faire des bouts de chemin à pied, il faut donc que vous soyez le plus confortable possible pour pouvoir marcher quelques kilomètres avec. 

Comme dit précédemment, les pédales SPD ne sont pas obligatoires et il est totalement possible de rouler avec des pédales plates et des chaussures VTT ou même des chaussures de skate assez épaisses qui vous protègeront des éléments extérieurs comme les ronces.

Comment s'équiper en gravel bike ?

Les sur-chaussures gravel 

Les sur-chaussures en gravel sont indispensables en hiver pour éviter d'avoir trop froid et/ou d'avoir les pieds trempés.

Etape 3: comment équiper son vélo pour le voyage ?

Maintenant que votre vélo est prêt à rouler, que vous êtes équipé pour rouler à toute saison, vous avez peut-être envie de prolonger vos sorties sur un week-end. En gravel, il y a 2 types de bagagerie possible : 

Qu'est ce que le bikepacking ? 

Le principe du bikepacking, c'est d'avoir les bagages accrochés directement sur le cadre sans avoir besoin de porte-bagage. L’avantage principal du bikepacking est que les sacoches peuvent être placées presque sur n’importe quel vélo, et que ça tient mieux sur le vélo que les fixations des grosses sacoches de touring. De plus, on ne perd pas d’aérodynamisme sur la route, il y a moins de prise au vent, donc c’est plus aérodynamique.

Suivez notre conseil pour savoir comment équiper votre gravel pour du bikepacking.

Qu'est ce que le cyclo-tourisme ? 

Le cyclo-touring consiste plutôt à avoir les sacoches de voyage posées sur des porte-bagages avant et/ou arrière. L'avantage du touring ou cyclo-tourisme, c'est la praticité des grosses sacoches. Elles sont facilement décrochables, et très résistantes à la pluie. On y met aussi plus de choses car les sacoches sont plus grandes. Chacun aura sa préférence et il n’y a pas de bonne ou de mauvaise solution. Si vous voulez en savoir plus, on vous explique comment optimiser ses sacoches pour un voyage à vélo.

Petit conseil : évitez de prendre un sac à dos lors de vos sorties gravel, vous aurez du mal à évacuer la transpiration et cela tirera sur vos épaules et votre dos.

Pour conclure, inutile de vous faire une shopping-list longue comme le bras, vous découvrirez au fur et à mesure ce dont vous avez vraiment besoin en accord avec votre pratique. Chacun.e est différente, ce qui est bon pour l'un.e ne le sera pas forcément pour l'autre. Il n'y a pas de règle absolue. Et n'oubliez pas, le gravel reste un sport de plaisir, n'hésitez pas à aller rouler même sans aucun de ces équipements.

Comment s'équiper en gravel bike ?

Lucie

Dehors tous les week-ends pour prendre mon bol d'air, j'utilise le vélo pour redécouvrir ma région et dénicher des vraies pépites. Aussi auteure du site www.les.microaventuresdelulu.com. Mon but ? Embarquer un maximum de personnes sur les sentiers de la liberté au quotidien !

Ces conseils peuvent vous intéresser