Les nageurs de l'extrême

Top 5 des nageurs et nageuses de l'extrême

L’être humain est en recherche perpétuelle de nouvelles sensations et de nouveaux défis à relever. 
Les nageurs et les nageuses n’échappent pas à cette règle...

1/ Les nageurs de l'extrême : papy fait de la résistance... musculaire

Record de distance

Le record extraordinaire de la plus longue distance jamais nagée en eau libre revient incontestablement au Croate Veljko Rogosic.

Celui que l’on surnomme « le Roi en eaux froides », a nagé, du haut de ses 65 ans, pas moins de 225 kilomètres (sans interruption) en mer Adriatique de Grado à Riccione (Italie). Pour vous faire une idée plus précise, cela équivaut à près de 9000 longueurs de bassin de 25 mètres.

Pour réussir cet exploit, il lui a « seulement » fallu un peu plus de 50 heures de dur labeur. Pour l’anecdote, il a perdu 16 kg durant sa course. Avis aux friands de régimes draconniens... (bien sûr, ne reproduisez pas cela chez vous, ou en tout cas pas sans une équipe médicale complète...)

2/ Les nageurs de l'extrême : super mamie

Record d’âge

Encore un record établit par un senior... Ou plutôt "une" senior !

L’Australienne Sue Oldham à 65 ans, devient la femme la plus âgée à avoir traversé la Manche à la nage. Un beau petit périple de plus de 17 heures et de plus de 34 km !

Imprudente ? Pas réellement ! « Vous ne savez jamais ce que vous allez rencontrer parce que vous avez des courants et des marées qui peuvent vous emporter n’importe où. », déclare-t-elle, consciente des dangers de la mer... avant d’ajouter : « Mais je n’abandonnerai jamais une course». Un bon exemple de moral d'acier !

Apparemment, quand on veut, on peut. Alors, ne vous trouvez plus d’excuses !

3/ Les nageurs de l'extrême : l’homme des glaces

Record de température

Dans une eau glacée, l’être humain hyperventile naturellement, et son mécanisme de défense ramène le sang vers les organes vitaux, rendant le contrôle des membres très ardu. Après quelques minutes, le corps devient ankylosé et même les meilleurs nageurs glaciaires doivent sortir de l’eau pour rester sains et saufs.Une introduction qui fait froid dans le dos... Mais apparemment pas assez pour donner la chair de poule à Christof Wandratsch.

Cet Allemand, que l’on pourrait qualifier de fou, a établi le record du monde de nage en eau glacée avec un parcours de 1000 mètres en 13 minutes, dans un bassin, rappelons-le, tout juste au-dessus de zéro degré ! Cela met en perspective les jours où on trouvait notre piscine habituelle "un peu fraiche"...

Il a déclaré après sa course : « J’ai traversé la Manche à la nage, des distances de 80 km, alors 1 km, ça ne devait pas être bien compliqué. En fait, c’est tout le contraire et c’est atrocement douloureux». Givré n'est-ce pas ?

4/ Les nageurs de l'extrême : requin d’eau douce

Record de vitesse

Seule présente aux Jeux Olympiques, le 10 km en eau libre est l’épreuve la plus difficile de la discipline, mais également la plus convoitée.

L’Américain de 21 ans Jordan Wilimovsky, Champion du Monde de la distance, a réussi une performance incroyable. Il a terminé cette épreuve rude et dense, lors des Mondiaux-2015 à KAZAN (Russie), en 1 heure 49 minutes et 48 secondes. Victoire écrasante puisqu’il termine 12 secondes devant ses rivaux et décroche son billet pour Rio 2016. Et 12 secondes, c'est long dans un sport où on départage parfois des nageuses ou des nageuses à la demi-seconde près.

5/ La nage de l'extrême ? l’effet papillon

Défi

Le papillon est une nage particulièrement éprouvante physiquement de par son intensité et la force réquisitionnée. La difficulté principale du papillon est due à son côté athlétique, sa demande en force musculaire et en souplesse, et surtout une synchronisation parfaite des mouvements.

Bien heureusement, avec suffisamment d’entraînement et de coordination, le papillon peut devenir presque aussi « facile » à nager que les autres styles de nage. Ou devenir en tout cas tout aussi "naturel" ou "automatique" pour votre corps que la brasse, le crawl ou le dos crawlé.

C’est d’ailleurs ce que nous démontre le Français Sylvain Estadieu, premier homme à avoir traversé la Manche en papillon, en 16 heures et 42 minutes. Un fabuleux exploit sportif, physique et mental. Pour préparer cette échéance, il s’est en effet entraîné plus de deux ans pour peaufiner sa technique de papillon et son endurance.

D’après le champion, cette performance serait accessible à tous :« Ça ne marchera pas forcément la première ni la douzième fois, mais tout est affaire de persévérance. S’il ne devait y avoir qu’un message derrière ma traversée, ce serait celui-ci : fixez-vous un but et persévérez. »

Régis, rédacteur natation pour la marque Nabaiji de Decathlon, en train de nager le papillon

Régis

Nageur National & Dialogue Leader

Découvrez notre sélection de conseils

Le saviez-vous : La coulée de natation est limitée à 15m

Le saviez-vous : La coulée de natation est limitée à 15m

Il fut un temps, les nageurs n’étaient pas restreints et pouvaient faire leur entière course totalement immergés. Voyons aujourd’hui pourquoi la FINA a limité cette fameuse coulée à 15m [...]
Le saviez-vous : Les nageurs sont hyperlaxes

Le saviez-vous : Les nageurs sont hyperlaxes

Les nageurs ont parfois une morphologie atypique. Saviez-vous qu’une de leurs particularités était l’hyperlaxité ? L'expression "comme un poisson dans l'eau" n'a jamais été aussi vraie !
Stéphane : swim trek "en communion avec la nature"

Stéphane : swim trek "en communion avec la nature"

Stéphane Avennec, de Nabaiji, nous raconte son immersion dans les eaux Marocaines à l’occasion du Swim Trek.
Arthrose et sport : le combo gagnant

Arthrose et sport : le combo gagnant

Pour la plupart d’entre nous, les mots sport et arthrose résonnent avec des pensées limitantes. Pourtant sport et arthrose, c’est le combo gagnant !
LES 6 BIENFAITS DU SWIMRUN

Les 6 bienfaits du Swimrun

Sport complet musculairement, immersion en pleine nature, dépassement de soi, lien social… Découvrez les nombreux bienfaits du swimrun !