Quel maillot pour quelle pratique ?

Choisir son maillot de bain : quel maillot pour quelle pratique ? 

Devant la nuée d’articles disponibles en magasin et sur internet, vous vous sentez déjà sombrer ? Rassurez-vous, voici quelques conseils pour choisir votre maillot de bain en fonction de votre pratique ! 

Devant votre valise, à quelques heures du grand départ, vous ne savez pas quels maillots de bain feront partie des heureux élus au programme de votre voyage ? J’ai fait un tour sur le terrain pour vous, histoire de mieux comprendre quel maillot embarquer pour quelle activité ! 

Quel maillot pour quelle pratique ?
Quel maillot pour quelle pratique ?

Quel maillot pour quelle morphologie ? 

Parlons peu, parlons bien : peu importe votre morphologie, pourvu que vous vous sentiez à l’aise dans votre maillot de bain. Si dans ce petit bikini, vous vous sentez la dégaine d’une Beyoncé au sommet de son art, c’est tout ce qui importe. “Plus facile à dire qu’à faire” ? On vous a concocté un anti “bikini body” guide, pour rayonner tout l’été, loin des complexes !

Les bases du maillot de bain parfait 

Un mot d’ordre à la plage, surtout quand on fait du sport (parce qu’on oublie, je plaide coupable) : se protéger ! Bon, ok, ça fait deux mots, mais il faut ce qu’il faut pour lutter contre les effets néfastes du soleil. Cela passe par une crème solaire efficace contre les UVA/UVB, indispensable même par temps couvert et à l’ombre, mais aussi par le choix d’un maillot de bain un peu plus couvrant que d’ordinaire, voire l’ajout d’un lycra en plus de votre maillot, et le port d’un chapeau ou d’une casquette, histoire de pleinement vous protéger des coups de soleil douloureux.

Pour aller plus loin dans votre quête du maillot de bain dans lequel vous vous sentirez au top de votre confort, voici quelques astuces. Il ne s’agit là que de suggestions, bien entendu. Si vous avez une poitrine au-delà du D, mais que vous vous sentez parfaitement à l’aise dans un maillot de bain au maintien modéré, tant mieux ! On n’est pas la police des poitrines, après tout.

Côté maintien, si vous comptez vous lancer dans des activités sportives à la plage, on ne peut que trop vous conseiller d’opter pour un maintien modéré à haut, pour éviter l’effet “Vénus sortie des eaux” à la première vague venue…

• Petite poitrine (du A au B) : la liberté s’offre à vous ! Choisissez le niveau de maintien dans lequel vous vous sentez le plus à l’aise, voilà tout.
• Poitrine moyenne (du C au D) : encore une fois, ce qui prime, c’est votre ressenti. Toutefois, si votre objectif est de limiter les mouvements de votre poitrine, optez pour un maintien modéré.
• Au-delà du D : un solide maintien peut être un plus, pour éviter que votre poitrine ne vous gêne durant vos activités estivales. Vais-je me répéter cependant ? Oui, tout à fait : si vous êtes à l’aise dans un haut de maillot de bain au maintien léger, faites avant tout comme bon vous semble !

“À la flotte !” : quel maillot pour quel sport d’eau ?

Si votre truc, c’est l’eau, la mer, l’océan… enfin bref, tout ce qui mouille, alors il faudra faire certains choix pour vous éviter quelques petits désagréments.

► Surf, bodyboard et stand-up paddle

Pour faire du surf, du bodyboard ou du stand-up paddle, quitte à faire quelques chutes, autant le faire dans le confort d’un maillot de bain adapté à votre pratique ! Choisissez un maillot de bain qui vous offre avant tout une grande liberté de mouvements, nécessaire dans ces différents sports. Je n’ai jamais tenté de faire du surf en mode bout de bois rigide, mais j’imagine que ça doit considérablement compliquer la pratique…

Les maillots de bain une pièce sont une excellente option pour pratiquer le stand-up paddle, par exemple. Couverture complète du corps, maintien renforcé et protection solaire plus élevée seront au rendez-vous pour que vous puissiez vous concentrer sur vos mouvements. Les modèles avec des bretelles croisées dans le dos ou une fermeture Éclair sont particulièrement adaptés, puisqu’ils offrent un maintien optimal, ce qui vous évitera la gêne d’une poitrine en toute liberté à la première chute venue.

Voici quelques éléments à prendre en compte pour choisir le maillot de bain idéal pour ces trois disciplines :
• Le maintien, pour pratiquer sans vous soucier de perdre votre haut de maillot de bain au moindre geste. Les bikinis peuvent être un bon choix, à condition qu'ils soient dotés d'un soutien-gorge sportif et de bretelles larges. Les maillots de bain une pièce avec des bretelles croisées dans le dos ou une fermeture Éclair sont également une très bonne option.
• La liberté de mouvement : le surf nécessite une grande liberté de mouvement, en particulier au niveau des bras et des jambes. Il est donc recommandé de choisir un maillot de bain avec des tissus élastiques pour éviter les frottements et permettre une grande amplitude de mouvement.
• La protection contre les frottements : le surf peut provoquer des frottements et des irritations au niveau de la peau, en particulier lors de sessions prolongées. Choisissez donc un maillot de bain avec des tissus doux et résistants. Autrement, vous risquez de voir votre maillot se doter de petites peluches au fil du temps.
• La protection solaire : le surf se pratique en plein air et les rayons du soleil n’étant pas vraiment nos meilleurs amis, protéger sa peau contre les rayons UV nocifs est toujours une bonne idée. Il est donc recommandé d’opter pour un maillot de bain avec une matière anti-UV voire des manches longues, et d’appliquer une protection solaire à intervalles réguliers. 

Si vous comptez enfiler une combinaison par-dessus votre maillot de bain, choisissez-en un qui ne comporte pas de petits liens à nouer. Croyez-moi, la pression d’une combinaison sur ces nœuds risque fort de vous gêner dans votre pratique (et de vous laisser de jolies traces sur la peau).

► Catamaran, canoë et autres embarcations

Ces activités nautiques demandent d'amples mouvements, souvent répétitifs, il est donc essentiel de choisir un maillot de bain qui vous gêne le moins possible dans votre pratique. Les modèles avec des bretelles croisées dans le dos ou un soutien-gorge sportif offrent un maintien optimal et évitent que le maillot ne bouge pendant l'effort. Vous devrez enfiler par-dessus un gilet de sauvetage, pensez donc à éviter les bikinis avec des liens à nouer, qui peuvent, comme pour les activités citées plus haut, vous irriter rapidement.

Côté bas de maillot de bain, Charlotte, 27 ans et adepte des sports nautiques dont le canoë, a son petit conseil à partager. “Si la mode est au bas de maillot brésilien, très échancré, je vous recommande plutôt de porter votre choix sur une culotte couvrante, pour éviter les frottements contre votre canoë une fois assise dedans”, explique l’experte, “que ce soit pour trente minutes ou plusieurs heures, franchement, au bout d’un moment, ça irrite !

Il est par ailleurs important de choisir un maillot de bain fabriqué dans un tissu respirant, qui sèche rapidement et offre un confort optimal. Les tissus légers et élastiques sont une excellente option pour éviter que le maillot ne devienne lourd ou inconfortable après plusieurs heures d'activité.

► Nage en eau libre

Pour une séance de natation à la plage, il est préférable de privilégier un maillot de bain une pièce ou tout du moins un bikini bien ajusté, à votre taille. Ça peut paraître basique, comme conseil, mais cela vous évitera surtout que votre maillot bouge durant votre activité ! Choisissez un modèle qui vous permettra de bouger librement et qui ne risquera pas de se déformer pendant l'effort. Optez également pour un tissu résistant à l'eau de mer, pour éviter que le maillot ne perde sa forme et sa couleur au fil du temps.

Si vous comptez enfiler une combinaison par-dessus votre maillot, nos conseils seront les mêmes que pour le surf : éviter les maillots de bain fantaisistes avec petits nœuds, perles et autres ornements, qui au mieux se dégraderont au contact de votre combinaison, au pire vous provoqueront bien des irritations.

Pour protéger vos cheveux de l’eau de mer, qui peut les assécher, vous pouvez également vous munir d’un bonnet de bain.

La plongée sous-marine et le snorkeling
Nos maillots de nage en eaux libres

Sur la plage : quel maillot pour quelle pratique ?

Vous, la mer et ses bestioles, ça ne vous emballe pas plus que ça ? Sur la plage aussi, les activités physiques foisonnent ! Pour que votre maillot de bain n’entrave pas vos belles performances, même en vacances, voici comment choisir astucieusement celui-ci.

► Les sports à impact : beach volley, football…

Pour votre bas de maillot de bain, vous pourrez opter pour ce que bon vous semble. Seule petite alerte : choisissez de préférence un bas de maillot de bain sans lanières à nouer. En cas de chute sur celles-ci, la sensation peut se révéler fort désagréable…

Côté haut de maillot de bain, la brassière reste le choix idéal pour la pratique du beach volley, grâce au maintien que celle-ci procure.

► Char à voile

Pour pratiquer le char à voile, mieux vaut porter un maillot de bain qui ne gêne pas les mouvements et offre un maintien optimal ! Idéalement, il est recommandé de choisir un maillot de bain une pièce qui offre une bonne couverture du corps et un maintien renforcé. Les modèles de maillots de bain de type sportifs, avec des bretelles croisées dans le dos ou une fermeture Éclair, sont parfaitement adaptés à la pratique du char à voile. Évitez les bikinis aux multiples nœuds, qui risquent fort de vous gêner dans votre pratique.

Choisissez un maillot de bain fabriqué dans un tissu résistant, capable de supporter les frottements et les mouvements répétitifs. Les tissus élastiques sont une excellente option pour éviter que le maillot ne se déforme ou ne s'abîme rapidement.

► Et enfin, le maillot idéal pour… faire la crêpe, tout simplement

Bin oui, à chaque sportif​​·ve son temps de repos entre deux séances ! Pour lézarder au soleil (avec modération, une crème solaire indice 50, un chapeau et une hydratation ++, s’il vous plaît), optez pour le maillot de bain qui vous met le plus en confiance. Celui qui vous fera dire “purée, la bombe, quand même”.

Quel maillot pour quelle pratique ?

Après la plage, l’entretien : comment prolonger la durée de vie de votre maillot de bain ?

Si vous aimez la plage et la mer, sachez que ce n’est pas forcément le cas de votre maillot de bain, dont les fibres et la couleur peuvent être endommagées par le sable et l’eau salée. Pour que votre maillot vous tienne plusieurs étés, il vous faudra le rincer après chaque tour à la plage. Pas besoin non plus de le mettre en machine s’il s’agit là du seul vêtement à laver, car celui-ci rejette des micro-plastiques nocifs pour la planète. Un coup de trempette dans le lavabo, et le voilà reparti pour de nouvelles aventures estivales !

Voilà qui devrait vous aider à déterminer qui seront les heureux élus de votre placard à trouver une place dans vos escapades estivales. Bonnes vacances !

Quel maillot pour quelle pratique ?

Val

Journaliste - rédactrice web

Journaliste société, passionnée de réseaux sociaux (la Twitter fever, tu connais) et de sport. À mes heures perdues, on me retrouve sur une barre de pole dance ou sous la barre de hip thrust, ça dépend des jours.

De la même autrice :

illustration body positive

Ce que la balance ne nous dit pas

Et si le poids n’était pas l’indicateur roi, celui qui dit tout de nous et définit notre santé ?
illustration d'une femme qui se regarde dans le miroir

Les 4 conseils de Baptiste Beaulieu pour aimer son corps

Baptiste Beaulieu, médecin généraliste et auteur de l’album “Les gens sont beaux”, nous donne les clés d’un rapport plus apaisé à notre corps.
Pourquoi on ne croit pas aux régimes

Pourquoi on ne croit pas aux régimes

Promis, on y a longuement réfléchi, mais voilà, c’est dit : les régimes tels qu’on les connaît, nous, on n’y croit pas vraiment (pas du tout, même).
Selfie sportif : pur narcissisme ou levier du body positivisme ?

Selfie sportif : pur narcissisme ou levier du body positivisme ?

Pour immortaliser les efforts fournis ou propager sa motivation sur les réseaux sociaux, le selfie sportif revêt de nombreuses fonctions !