Le bricolage, c'est du sport ?

C’est une question récurrente et légitime, car après une journée complète de bricolage, on est souvent aussi fatigué·es qu'après quelques heures de vélo. 

Le bricolage, c'est du sport ?

Eh bien oui, le bricolage, comme le jardinage, est une activité physique qui fait travailler de nombreuses parties du corps et dépenser des calories. 

Mise au point : qu’est-ce que le sport

Le sport, c’est une activité qui a pour but d’améliorer sa condition physique par des exercices, individuels ou collectifs, bien souvent avec des règles précises à respecter, et qui, en général, donne lieu à des compétitions. La plupart du temps, qui dit sport, dit fédération.
À ce titre, le bricolage ne répond pas aux critères d'un sport. Il s'agit d'une activité manuelle de loisir, dans laquelle une personne réalise différentes opérations physiques et/ou intellectuelles au sein d'un bâtiment. On parle plutôt d'activité physique, telle que la définit l'OMS : "l’activité physique désigne tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques, entraînant une dépense d’énergie supérieure à celle du repos". Et là, on retrouve bien là le bricolage : peindre, décaper, poncer, carreler, enduire... autant de mouvements qui ont des effets multiples sur le corps.

Le bricolage pour s'entretenir physiquement

Bricoler, c’est donc faire de l’exercice sans s’en rendre compte. Bien sûr, il y a bricolage et bricolage et on ne placera pas au même niveau remplacer une toiture que poser une étagère.
Alors, concrètement, qu'est-ce qu'on travaille et à quoi ça équivaut ? On se renforce les bras en utilisant un marteau, en soulevant des cartons, des pièces, des outils, des matériaux : une bonne séance de musculation ! On fait du gainage, on travaille les jambes, les fessiers et le cardio en se baissant et en se relevant souvent, en maintenant son dos droit ou en se contorsionnant, en montant et descendant d'une échelle : hop, voilà une séance de fitness. On peut même aller jusqu'à une séance de step quand on enjambe les outils, les pièces, on monte et descend de l’escabeau. En nous faisant bouger, le bricolage améliore globalement le système cardio-vasculaire.
Et comme notre esprit est concentré sur la tâche, l’effort physique semble secondaire. On se muscle et on se fait plaisir (enfin, sauf si buriner n'est pas votre tasse de thé). D’ailleurs, parfois, le bricolage nous fait découvrir l'existence de certains muscles avec les courbatures qu'il engendre. Parole de bricoleuse !

Le bricolage, c'est du sport ?

Bricoler, un super anti-stress

Comme toute activité manuelle, le bricolage contribue à diminuer le stress. Le plaisir de faire les choses soi-même, la création, la réparation, les efforts fournis activent les endorphines, les hormones associées au plaisir.
Bricoler requiert aussi beaucoup de concentration, ne serait-ce que pour éviter les erreurs ou les accidents et met tous les sens en alerte. Cette concentration permet au cerveau de laisser de côté les tracas du quotidien, de décompresser, tout en apportant fierté et satisfaction, surtout quand l'ouvrage est enfin terminé !

Quelle dépense calorique pour quels travaux de bricolage ? 

La question rend un peu marteau mais nous sommes nombreux·ses à nous la poser : combien de calories brûle le bricolage ? Peut-on comparer la dépense calorique à des activités sportives ? Le site ManoMano a réalisé une enquête à ce propos en 2015, les chiffres étant bien sûr à prendre avec des pincettes puisque cela dépend de la nature de l'activité et du métabolisme de base de chacun·e.
Côté bricolage :
• Repeindre une pièce : entre 300 et 400 calories, soit une portion de frites.
• Monter un meuble : entre 300 et 400 calories.
• Poser du parquet : entre 200 et 300 calories, soit une part de gâteau.
Côté jardinage :
• Couper du bois : entre 400 et 500 calories, soit 1h de fitness.
• Tondre la pelouse : autour de 300 calories, soit 1h de ski alpin de loisir.
• Désherber : autour de 300 calories, soit 25min de natation.

Des informations utiles même si, au final, ce qui compte, c'est de prendre du plaisir dans l'activité, sans se faire mal, et d'avoir la satisfaction du "je l'ai fait moi-même" !

Est-ce que le bricolage a des bénéfices sur la santé ?

Dans la mesure où il permet de lutter contre la sédentarité et nous offre la possibilité de bouger, évidemment ! Attention ceci dit à ne pas se blesser, les accidents domestiques sont si vite arrivés. On pense aussi à faire preuve de prudence avec les charges lourdes, ce sont toujours les genoux que l'on plie, non pas le dos pour éviter les douleurs. Enfin, pour limiter les gestes trop fatigants et répétitifs à longueur de journée, on essaye de varier les tâches, faire des pauses et s'hydrater régulièrement. Ayez toujours votre gourde à portée de main ;). 

Vous savez l'essentiel sur les effets du bricolage sur le corps. Et si la prochaine étape, c'était de bricoler sa propre salle de sport à la maison ? Un bon moyen de ne pas faire du sport en dents de scie ;) !

Le bricolage, c'est du sport ?

L'ÉQUIPE CONSEILSPORT DECATHLON

Sport, forme, bien-être : on a plaisir à partager avec vous nos astuces et conseils.