COMMENT APPRENDRE À FAIRE DE LA DRAISIENNE À MON ENFANT ?

Votre enfant a d’abord besoin de bien maîtriser la marche avant d’apprendre à faire de la draisienne. Comment l’accompagner dans cette découverte ? Quels jeux lui proposer pour lui donner envie de s’y intéresser ?

comment apprendre la draisienne à un enfant

De plus en plus aguerri dans ses déplacements, votre enfant semble prêt à apprendre la draisienne. À son jeune âge, comment être sûr que c’est le bon moment ? Quels sont les prérequis ? Comment lui transmettre le goût pour ce vélo sans pédales, sans passer par la case « frustration » ? Quels exercices lui proposer ? Et que faire en cas de désintérêt ? 2 expertes de l’apprentissage de la draisienne répondent à vos questions : Karine Roulin, psychomotricienne, et Pauline Sterckeman, Cheffe de produit chez B’TWIN KIDS.

1. QUEL EST LE PRINCIPE DE LA DRAISIENNE : COMMENT L'UTILISER ET S'EN SERVIR ?

Pauline Sterckeman : « Une draisienne c'est comme un mini vélo sans pédales et sans petites roues. L'enfant a les pieds bien au sol et va commencer par marcher. Petit à petit, il va prendre confiance et aller de plus en plus vite en allongeant sa foulée. Il va jouer avec son centre de gravité et découvrir ce qu'est l'équilibre. S'il se penche, le vélo penche aussi. La position de l'enfant sur une draisienne est une position proche de celle de la marche, c'est ce qui le rend aussi à l’aise. »

quel age commencer draisienne

2. DE 18 MOIS À 3 ANS, QUEL ÂGE POUR COMMENCER LA DRAISIENNE ?

Pauline Sterckeman : « L’apprentissage de la draisienne se fait généralement autour de 2 ans. » Mais il n’y a pas de règles : certains enfants sont attirés vers 18 mois quand d’autres ne s’y intéressent que vers 3 ans. Au-delà de l’âge, le critère le plus important est la taille : il faut surtout que l’enfant puisse avoir les pieds bien à plat au sol quand il est assis sur la selle pour débuter en confiance. Il est donc important de lui proposer une draisienne à sa taille (les draisiennes DECATHLON sont adaptées aux enfants à partir de 85 cm).

3. DÉBUTER LA DRAISIENNE : QUELLES COMPÉTENCES MOTRICES L'ENFANT DOIT-IL MAÎTRISER ?

Karine Roulin : « Il y a un certain nombre de prérequis : la marche doit être acquise et bien installée. L’enfant ne trébuche pas tous les 4 ou 5 pas. Il est capable de contrôler son pas et de franchir une petite hauteur. Il a donc une bonne répartition du poids de son corps, notamment sur sa jambe d'appui qui permet de dégager l’autre. C’est ce qu’on appelle l’appui unipodal. Cet équilibre plus assuré lui permet, par exemple, d’enjamber le canapé en lançant une jambe sur le côté. Il sait facilement monter sur un porteur (petit engin à 4 roues).

4. APPRENDRE LA DRAISIENNE À SON ENFANT, COMMENT FAIRE ?

Karine Roulin : « Pour que votre enfant comprenne de lui-même les mouvements à effectuer, il est recommandé de ne pas le prendre et le poser sur la draisienne. Expliquez-lui la manière dont il doit s’y prendre. C’est en faisant seul qu’il prendra confiance et enrichira son expérience. Il doit acquérir les différentes étapes de compréhension : stabilisation de son propre corps, de la draisienne et de son franchissement.
Vous pouvez faire semblant d’enfourcher ce petit vélo sans pédales pour lui faire une démonstration. Le mimétisme fera le reste.

apprendre la draisienne

Votre rôle en tant que parent est de garantir la sécurité de votre enfant : choisissez un environnement sécurisé. Le lieu d’apprentissage idéal est un endroit plat, dégagé (sans trop d’obstacles et de piétons). Veillez à ce qu’il n’y ait pas de points d’eau ni d’escaliers à proximité. Votre mini rider n’aura ainsi qu’à se concentrer sur lui-même, et c’est déjà bien assez. La sécurité passe aussi par l’équipement : le casque est un incontournable de la pratique de la draisienne.

Pour rester dans la notion de plaisir, votre présence bienveillante et rassurante sera la clé. Le tout étant de respecter son rythme et ses possibilités. »

exercices draisienne

5. quelques exercices d'apprentissage de la draisienne

Pauline Sterckeman : « Certains enfants seront impatients de monter sur leur draisienne tandis que d’autres auront besoin d’une première phase de familiarisation. Rien ne sert de brusquer ces derniers. Bien des apprentissages peuvent se faire avant même d’être assis sur la draisienne. L’enfant peut s’habituer à l’engin : une première prise en main sera le début de l’aventure. Il peut, par exemple, " balader " la draisienne comme il le ferait avec un animal de compagnie imaginaire ou sa moto de course. C’est un exercice formateur car cela lui permet de se familiariser avec le poids et la dimension du véhicule. Il apprend aussi à le relever, à gérer la trajectoire et à le reposer. Ce sont autant de repères qui se seront construits même s’il ne monte pas tout de suite dessus. Dans cette approche plus douce, il a le temps d’observer le fonctionnement de la draisienne (comme les roues qui tournent). »

Un autre petit jeu qui plaît beaucoup est de créer un petit parcours avec une craie, si c’est en extérieur, ou avec des meubles à l’intérieur. Suggérez à votre enfant de suivre le chemin tracé, toujours à côté de sa draisienne.
Après avoir pris le temps de bien découvrir ce nouvel engin, il est temps de se lancer au guidon de ce deux-roues !

Karine Roulin : « Pour travailler son appui unipodal sur la draisienne, vous pouvez conserver cette idée du parcours en le complétant avec des cerceaux, des bâtons positionnés en quinconce ou des plots. Il peut ainsi contourner de petits obstacles et apprendre à manier le guidon. Placez-vous au bout du parcours, votre enfant sera content d'aller vers vous. À une distance raisonnable, vous pourrez ainsi l’encourager et le rassurer. »

6. QUE FAIRE SI BÉBÉ N'EST PAS INTÉRESSÉ PAR LA DRAISIENNE ?

Pauline Sterckeman : « Pour les enfants réticents à utiliser la draisienne, et si en extérieur l’expérience a échoué, l’idéal est de laisser le véhicule à l'intérieur (un petit nettoyage de pneus s’imposera peut-être). Ainsi, on laisse son enfant le découvrir tout seul, à son rythme. Il va petit à petit faire partie de son environnement de jeu.
Si votre enfant est moyennement intéressé par la draisienne, vous pouvez aussi tenter de varier les approches pour réussir à trouver le levier de motivation qui lui parlera. »

Karine Roulin : « Au fur et à mesure, et sans le forcer, vous pouvez aussi lui proposer des petites missions lors de balades : aller à la boulangerie chercher du pain, ramasser des feuilles au parc... ». Pour détourner l’attention portée sur votre enfant et diminuer une forme de pression, vous pouvez partir à 2 en balade, et vous-même l’accompagner en roller ou en trottinette. Montrez-lui que vous vous amusez aussi.
Vous pouvez également agrémenter la draisienne de l’enfant d’un petit panier, comme sur votre propre vélo. L’envie d’imiter papa et maman, et de mettre son doudou à l’intérieur, sera sans doute très forte ! »

Pour les enfants réticents à utiliser la draisienne, et si en extérieur l’expérience a échoué, l’idéal est de laisser le véhicule à l'intérieur. Ainsi, on laisse son enfant le découvrir tout seul, à son rythme. Il va petit à petit faire partie de son environnement de jeu.

Pauline Sterckeman : « Et si vous plongiez dans l’imaginaire de votre enfant ? Connectez-vous à son univers et imaginez selon ses centres d’intérêt en quoi pourrait bien se transformer sa draisienne : scooter, animal, fusée… Pour le motiver à s’approcher de son vélo, proposez-lui de mettre de l’essence dans sa moto, d’aller nourrir son dinosaure, de partir en mission pour explorer la lune, ou encore d’emmener son petit chien chez le vétérinaire… Et en bonus, vous passez un super moment de complicité !

Le design et le graphisme de la draisienne peuvent aussi déclencher l’envie. Par exemple, les nouvelles draisiennes B'TWIN ont toutes un petit jeu embarqué. Des motifs spécifiques en fonction des couleurs du vélo : sports, fruits, légumes... Observer ces petits détails de près, jouer au “cherche et trouve”, décrire ce qu’il voit...Tout cela concourt à attiser la curiosité de l’enfant et le motivera à regarder la draisienne de plus près. »

apprendre draisienne enfant 2 ans

Karine Roulin : « Un désintérêt de la draisienne peut aussi être provoqué par de mauvais réglages. Si l’enfant n’est pas à l’aise dessus, il n’aura pas envie d’en faire. Nous vous conseillons donc vivement de vérifier les réglages avant chaque sortie.Si tous vos essais s’avèrent infructueux, n’insistez pas. Le mieux est peut-être de laisser de côté la draisienne ou de la ranger pour un temps. Qui sait ? Sa réaction sera peut-être bien différente lorsqu’ il découvrira son joujou pour la deuxième fois ! »

comment regler draisienne

7. Comment régler la hauteur de selle et le guidon d'une draisienne ?

Karine Roulin : « Une draisienne bien réglée permet avant tout d’assurer l’équilibre de l’enfant. Pour débuter la draisienne, les pieds sont bien à plat sur le plancher et une petite flexion au niveau du genou permet d’écraser le sol pour démarrer la poussée. L’idée est de favoriser la gravité : buste droit, ancrage dans le sol, alignement de la tête, du tronc et du bassin. Le tout pas trop déporté vers l'avant.

On augmentera la hauteur de la selle quand on sentira que notre enfant est en sécurité, qu'il a envie d'aller plus vite et une bonne maîtrise. Il est plus gênant à ce moment-là d'avoir les jambes fléchies. On préférera des demi-pointes de pieds pour permettre des mouvements plus amples.

En soi, un mauvais réglage n’a pas d’incidence morphologique à cet âge, il en aura cependant sur l’attrait de la draisienne. Si l’enfant se sent en insécurité, inconfortable et instable, qu’il a besoin d’être rassuré, il n’ira pas vers la nouveauté et encore moins vers l’exploration. »

Un dernier conseil pour une bonne utilisation de la draisienne ?

Pauline Sterckeman : « Un enfant débutant ne va pas forcément avoir le réflexe de s'asseoir sur la selle du vélo. Il faudra néanmoins l’inviter à le faire, car c’est moins fatigant pour lui. Et ce n’est qu’ainsi qu’il pourra goûter aux joies de la propulsion et à la prise de vitesse. »

propulsion draisienne

1.2.3. Prêt·e pour la draisienne !

Ces recommandations de spécialistes en poche, sûr qu’à vos côtés votre enfant va apprendre la draisienne en toute confiance et appréciera cette nouvelle étape vers l’autonomie... avant l’apprentissage du vélo !

Comment apprendre à faire de la draisienne à mon enfant ?

L'application de vos plus belles balades

Où que vous soyez, découvrez les plus belles balades à vélo partout en France, partagées et notées par la communauté. Adapté à votre envie et votre niveau, Decathlon Outdoor répond au plus près à vos besoins en mettant à disposition des milliers de balades à vélo. 
Lancez le guidage et profitez avec votre enfant, on s'occupe de tout, même sans réseau.

aurelie - communication velo enfant

aurélie

RESPONSABLE DES CONTENUS VÉLOS ENFANTS

#BTWINKIDS