Top 5 des itinéraires de trek dans les montagnes d'auvergne-rhône-alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes abrite le point culminant de l’Europe occidentale, mais aussi bien d’autres montagnes et massifs qu’il fait bon découvrir sac au dos !

C’est une terre de trek aussi variée qu’inspirante. On découvre pas à pas une nature somptueuse ou intime, en admirant des panoramas à couper le souffle !
Au bout de l’effort, la récompense des cimes, la rencontre avec les animaux et la découverte d’une nature à la fois rude et généreuse.

meilleurs treks à faire dans les alpes

Vous ressentez l’appel de la montagne et des grands espaces sauvages ?
La région offre une infinité d’évasions possibles sur les sentiers qui s’élèvent vers les cimes, tant ses massifs sont adaptés à la pratique du trek. Voici notre sélection des cinq plus beaux itinéraires de trek à découvrir en Auvergne-Rhône-Alpes.

Du trek, de la randonnée en montagne, sur des parcours plus ou moins accessibles selon votre niveau d’expertise, votre forme et vos envies du moment.
Une évasion totale pour de vrais voyages de proximité qui vous transportent totalement !

Trouvez l'expérience outdoor qui vous correspond !

Prenez un bain de nature grâce à Decathlon Outdoor : des itinéraires en autonomie ou accompagné, à deux pas de chez vous !

Paysage de montagne en grande randonnee

Le tour du mont-blanc
(haute savoie)

Incontournable, mais unique !
Le "TMB" reste sans doute la plus célèbre et la plus populaire des grandes randonnées des Alpes.
Depuis Chamonix (les Houches), on part faire le tour du sommet de l’Europe occidentale en passant par l’Italie et la Suisse, à travers des cols majestueux, de verts alpages et des villages typiques.

Ces 170 kilomètres (plusieurs variantes sont possibles) sont riches en émerveillements et en panoramas à couper le souffle : le Mont-Blanc, les Grandes Jorasses, les sommets du plus haut massif alpin s’offrent aux regards, sur leurs deux faces.
Depuis Les Houches, on découvre d’abord les jolis alpages du col de Voza avant de poursuivre plus haut vers Notre Dame de la Gorge puis le col du Bonhomme.

Après le col de Seigne, on entre en Italie, pour admirer les lacs Combal puis repartir à travers le Val Ferret et les fameux refuges Bertone et Bonatti. Le point culminant du parcours, le grand col Ferret, permet d’aborder la coquette partie suisse, avec les jolis chalets de la Peule et de la Fouly.
Bovine et ses pentes raides ramènent ensuite en France, où la fin de parcours par le balcon sud et le col du Brévent réserve encore de belles surprises et un panorama  final grandiose sur la face nord des Jorasses. Le lac Blanc, l’un des plus spectaculaires des Alpes, niché à 2352 mètres d’altitude, sous les Aiguilles Rouges, offrent aussi une pause inoubliable, entre le vert des alpages et le royaume des roches et des glaces.


Quelques informations sur ce Tour du Mont-Blanc :
- Distance : 170 kilomètres
- Durée : 7 à 10 jours de marche
- Dénivelé positif : 10 000 D+
- Difficulté : un parcours plutôt accessible techniquement mais qui reste alpin. Certains passages sont rocailleux et les pentes sont fortes. Néanmoins, c’est une bonne introduction à la grande randonnée en montagne.
- Niveau : 3/5
- Période conseillée : de juin à septembre

(Crédit photo : © JF. Hagenmuller/Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme)

photo lac blanc tour du mont blanc

Suggestions de séjours sur le tour du mont blanc

Le grand tour de tarentaise
(savoie)

Un vrai trek d’altitude à notre porte !
Le Grand Tour de Tarentaise offre aux passionnés de marche en montagne et d'observation naturelle un fantastique écrin. Ce tracé relie des refuges d'altitude savoyards sur des sentiers souvent très sauvages et révèle de splendides panoramas. Il permet de découvrir toute la richesse de la Tarentaise, à travers les massifs du Beaufortain, de la Vanoise et de la Lauzière.
De nombreuses vues sur le Mont-Blanc, mais aussi sur les autres sommets des Alpes et notamment la Grande Casse, émaillent cet itinéraire tout à fait unique en France de par sa diversité et son altitude moyenne. En effet, avec une grande partie au-dessus des 2000 mètres, c’est un véritable trek d’altitude digne des périples himalayens ou andins !

Ces 300 kilomètres de sentiers alpins se découpent selon le topo-guide paru chez Glénat en 28 étapes, variant de 3 à 8 heures de marche, certaines étant bien plus accessibles que d’autres. Cependant, chacun peut trouver balade et défi à son goût sur ce Grand Tour de Tarentaise.
Entre les paysages vraiment splendides et si caractéristiques d’une montagne préservée, la découverte des refuges et le passage dans quelques très beaux hameaux, ce nouveau grand chemin de randonnée vous réservera de belles surprises.

Les passages préservés, notamment dans le Parc National de la Vanoise permettent d'observer de nombreuses espèces animales typiques de la haute-montagne. Certaines marmottes semblent être appointées par le Parc tellement elles semblent familières et se laissent bien gentiment prendre en photo. Vous aurez aussi la chance de croiser bouquetins et chamois, nombreux sur ces sentiers où le passage est faible.

Toujours en Vanoise, les glaciers offrent des perspectives impressionnantes et se détachent à merveille sous le ciel bleu de l’été, qui reste la saison indiquée pour ce Grand Tour de Tarentaise. Une nuit au refuge de la Valette, en pleine montagne et sous les étoiles, sera un souvenir inoubliable.
Vous aurez aussi l’occasion d’admirer de nombreux lacs d’altitude, et même de dormir tout près d’eux, si vous choisissez par exemple de passer la nuit au refuge du Lac du Lou, tout près de Val Thorens mais dans un écrin de nature intacte. L’endroit n’est pas sans rappeler le Népal, et les drapeaux de prière volent d’ailleurs au vent, sur le toit.  Vous pourrez y déguster un bon vin de Savoie et du fromage, Beaufort en tête, élaboré à partir du lait des vaches, Tarines et Abondances notamment, que vous rencontrerez également souvent sur votre chemin.

Un vrai goût authentique, comme l’est plus que sûrement ce Grand Tour de Tarentaise à travers ces montagnes de Savoie qui cachent à l’écart des stations, des vallons restés sauvages, qui restent le territoire des aigles, du grand gypaète et même du loup… Un vrai “Into the Wild” au cœur des montagnes françaises.


Quelques informations sur ce Grand Tour de Tarentaise :
- Distance : 290 kilomètres en 23 étapes
- Durée : de 2 à 27 jours de marche selon l'itinéraire
- Dénivelé : 20 000 mètres D+ et 20 000 mètres D–
- Difficulté : ces quelques 300 kilomètres et 20 000 mètres de dénivelé font de ce Grand Tour de Tarentaise, dans son intégralité, un trek alpin d’envergure et un bon défi d’endurance. Avec une grande partie du parcours au-dessus des 2000 mètres et dans une nature sauvage, c’est un véritable trek d’altitude digne des périples himalayens qui vous est proposé en Savoie.
Il faut bien être conscient de son niveau et de ses capacités en montagne et sur les terrains techniques avant d’aborder les étapes les plus alpines. De même, une bonne information quant à la météo et à l’enneigement des sommets est nécessaire avant de partir pour les plus hauts cols de l’itinéraire.
- Niveau : 5/5
- Période conseillée : de juillet à septembre

(Crédit photo : © Sylvain Bazin)

itinéraire randonnée tour de la tarentaise

Suggestions de séjours sur le grand tour de tarentaise

Gr pays© tour des baronnies provençales
(drôme)

Entre lavandes et chênes verts.
Les Baronnies provençales offrent un subtil mélange de montagnes et de champs de lavandes et d’oliviers.
Un pays qui sent bon le Midi de la France, tout en teintes chaudes et ocres, rehaussées du vert des pins, des chênes verts et du jaune des génévriers qui couvrent les pentes.

Les sentiers escarpés mènent vers des villages perchés sur les flancs de collines calcaires, dominés par des châteaux ruinés et qui répondent souvent au lyrique nom de “Poët". Les maisons aux belles pierres de taille complètent l’harmonie.
Les vallées sont douces, couvertes de vignes, d’oliviers et de lavandes. On passe ainsi de l’une à l’autre, en suivant les courbes tourmentées de ce paysage creusé par les rivières de l’Eygues, de l'Ouvèze, de la Méouge et du Toulourenc, entre le Büech et la Durance, qui délimitent ce massif des Baronnies, mosaïque provençale baignée de soleil.

Les étapes offrent des parenthèses appréciables dans des villages authentiques : ainsi, Orpierre, le fief des grimpeurs, est typique de ce massif aux reliefs tourmentés. Entouré de falaises calcaires impressionnantes, ce village médiéval du XIVe siècle est aujourd’hui surtout connu pour ses sites d’escalade. Ouvertes à partir des années 80, les voies qui permettent d’escalader les neuf parois verticales qui entourent Orpierre sont prisées par des grimpeurs de tous niveaux. On en compte aujourd’hui près de 450 !

Sur ce GR de Pays balisé de jaune et rouge, les panoramas s’enchaînent, dévoilant jusqu’à la vallée du Rhône, des cimes du Vercors jusqu’à celle du Ventoux, pour donner encore plus d’ampleur à cette balade d’exception, d’où se dégage une harmonie rare entre nature et habitat, dans un patchwork de terres cultivées et sauvages à l’équilibre aussi délicat que la senteur du lavandin.


Quelques informations sur le GR de Pays© Tour des Baronnies :
- Distance : 226 kilomètres
- Durée : 12 jours de marche
- Difficulté : une grande randonnée accessible. Il faut prendre en compte le dénivelé (environ 800 mètres par jour), les terrains rocailleux et éviter d’y marcher en plein été en raison de la chaleur.
- Niveau : 2/5
- Période conseillée : de mars à mai puis de septembre à novembre

(Crédit photo : © P. Blanc/Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme)

itinéraire randonnée baronnies

Grand tour de la vanoise ou tour des glaciers
(savoie)

Entre glaces et roches.
Le parc national de la Vanoise, le tout premier fondé en France en 1963, est un paradis pour les randonneurs amoureux de montagnes préservées et de grands espaces. Au plus près des cimes et des glaciers, le tour des glaciers de la Vanoise est un des grands classiques de la randonnée dans les Alpes.

Les vues sur les glaciers, la Grande Motte, la Grande Casse ou encore la Dent Parrachée, s’enchaînent tout au long du parcours. Bien sûr, avec un tracé le plus souvent au-dessus des 2000 mètres d’altitude et un bon dénivelé, l’effort pour admirer les vues aux cols sera important. Mais quel bonheur d’atteindre ces altitudes où les panoramas se révèlent imprenables et où l’on sent déjà l’ambiance de la haute altitude, en découvrant un univers de roches et de glaces.

Les torrents qui dévalent des glaciers, les troupeaux de moutons, les lacs et les vastes alpages rythment aussi nos journées. Pour couronner l’expérience, nous avons le bonheur de croiser bouquetins et marmottes au détour des sentiers du GR©5 et GR©55 empruntés par ce TGV montagnard où le rythme nous laisse le temps de découvrir la nature préservée. Enfin, les nuits en refuge font partie intégrante de cette immersion en pleine montagne.


Quelques informations sur le Tour des glaciers de la Vanoise :
- Distance : 75 kilomètres
- Durée : 5 jours de marche
- Dénivelé positif : 4 150 mètres de D+
- Point culminant : 2796 mètres, au col de Chavière
- Difficulté : un parcours exigeant mais accessible. L’altitude, le dénivelé et les terrains rocailleux doivent être pris en compte. Mieux vaut partir avec des bâtons et un équipement adapté à la montagne. C’est une bonne introduction au trek en montagne, car la durée totale reste abordable.
- Niveau : 3/5
- Période conseillée : de mi-juin à septembre

(Crédit photo : ©Sylvain Bazin)

itinéraire randonnée tour des glaciers de la vanoise

Suggestions de séjours sur le tour de la vanoise

Le gr©400
(cantal)

Les douces pentes de l’ancien volcan.
Le Cantal est un département qui se prête bien à la marche. Introspective, touristique ou sportive, le relief et le patrimoine naturel et humain, des grands espaces aux villages préservés invitent à la balade.

Le GR©400 sillonne l’ancien volcan, le plus grand stratovolcan d’Europe, entre pentes et prairies, villages pittoresques et burons. La particularité de ce GR est qu’il est possible de le découper en plusieurs boucles car il décrit un parcours en “étoile” autour de Puy Mary, avec de nombreuses variantes possibles en suivant les vallées.
Murat, avec ses maisons anciennes, sa halle de marché du XIXe et sa maison de la faune, est un point de départ idéal. Il complète le riche intérêt culturel du parcours, qui mêle nature et culture jusque dans les burons qui rythment la découverte de la montagne. Ces anciennes cabanes de pierres aux toits de lauze témoignent du riche passé agro pastoral du Cantal.

Le relief se prête parfaitement à la marche : ni trop rude, ni trop plat, on s’y amuse en randonnant, en atteignant des cols arrondis, parfois dominés par quelques pics volcaniques encore bien acérés. Le Puy Mary, le Puy Griou ou le plomb du Cantal témoignent ainsi encore de la puissance de l’ancien volcan, qui a laissé place à une nature accueillante, où les rencontres avec la faune sauvage, chamois, marmottes et rapaces en tête ne sont pas rares.
Côté flore, on pourra observer plusieurs plantes endémiques, comme la Saxifrage de Lamotte, et des espèces rares comme la Doronic d’Autriche, aux fleurs jaune intense. Les bêtes domestiques, à cornes, font aussi partie du décor : nous sommes au pays des Salers.
Sur les monts du Cantal, la randonnée est une symphonie pastorale qui s’écoute tranquillement, si loin du bruit.


Quelques informations sur ce GR©400 :
- Distance : 140 kilomètres
- Durée : 8 jours de marche
- Itinéraires : plusieurs options possibles par différentes vallées
- Difficulté : un parcours accessible aux pentes plutôt douces et aux sols peu piégeux. Mais il faut quand même tenir compte du dénivelé !
- Niveau : 2/5
- Période conseillée : d’avril à octobre

(Crédit photo : ©D. Frobert/Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme)

itinéraire randonnée GR400 cantal

Suggestions de séjours sur le gr®400

Podcast conseil de sportifs·ves

Trekking - de quoi, j'ai besoin pour réussir mon premier trek ?

De quoi avons-nous besoin pour réussir notre premier trek ⛰️ ?
S'équiper de tentes ⛺, ou dormir en refuge, quelles solutions ?
Ou trouve t'on les refuges ? sur des cartes, des applications ?
Choix crucial, le sac à dos, chaussures et chaussettes ?
Bâton de marche ou pas ?
Est ce que l'on peut apporter une dimension responsable dans le trek ?
Bref, une multitudes de questions que l'on va aborder en compagnie d'Olivier, expert randonnée/trekking, conseiller sur le magasin de Bollene.

Plus de conseils et témoignages