TENDINITE, LA TUILE DE TOUS LES SPORTIFS

La tendinite, c’est LE mal que tout sportif, pro ou amateur, redoute. Mais, pas d’inquiétude : elle n’est pas une fatalité et quelques précautions peuvent être prises pour vous éviter de devoir faire une pause dans votre pratique… 

sport et tendinite

QUAND TROP C’EST TROP, ET QUE VOUS AVEZ UN PEU FORCÉ SUR VOTRE ÉPAULE, VOS FESSIERS OU ENCORE VOS TENDONS D’ACHILLE, VOTRE CORPS VOUS DIT STOP. ET C’EST PARFOIS PAR LE BIAIS DE LA TENDINITE QUE VOTRE CORPS ESSAIE DE VOUS FAIRE COMPRENDRE QUE VOUS AVEZ DÉPASSÉ LES LIMITES.

La tendinite, ou tendinopathie pour être précis (en effet, soyons précis), est une pathologie de surutilisation”, indique Matthieu Almoyner, kinésithérapeute du sport. “Cette inflammation des tendons est due à l’effort de trop, le pratiquant est allé au-delà de ce qu’il pouvait demander à son corps.” 

QU'EST CE QU'UNE TENDINITE OU TENDINOPATHIE ?

Comme son nom l’indique, une tendinite, lorsqu’elle fait sa douloureuse apparition, affecte les tendons de notre corps, ces liens faits de fibres de collagène qui relient nos muscles à nos os. Et qui travaillent tout autant que nos groupes musculaires dans le cadre de la pratique sportive ! La tendinite correspond plus précisément à l’inflammation du tendon, suite à une répétition de mouvements et à un effort dans le temps qu’il ne peut plus supporter. Il en existe plusieurs types, selon les zones blessées :

LA TENDINITE AU BRAS

Pour celle du poignet, il peut s'agir de la tendinite de Quervain, elle peut apparaître suite à des mouvements répétés des doigts et de la main (l'écriture, les travaux manuels fins, la pratique du piano etc.). La tendinite au coude est nommée l'épicondylite ou le "tennis elbow" car elle est fréquente chez les joueurs de tennis, elle apparaît suite à une répétition de l'extension de la main et du poignet.

LA TENDINITE A L'EPAULE

Cette tendinite atteint le plus souvent la coiffe des rotateurs qui comprennent le supra-épineux, l'infra-épineux, le sub-scapulaire et le long biceps. Souvent due à des efforts répétés de type élévation du bras.

LA TENDINITE A LA HANCHE

Il existe la tendinite du moyen fessier mais également des tendinites du psoas, des psoisites. Elles peuvent être sont provoquées par de la marche intensive ou par un mauvais positionnement du bassin qui crée une compensation des muscles et des tendons.

 

LA TENDINITE AU PIED

 La tendinite calcanéenne ou tendinite achiléenne quand c’est le tendon d’Achille qui est atteint. C'est un des tendon les plus important du corps. Cette tendinite peut faire son apparition lorsque la reprise est trop intense. Le manque de souplesse dans les mollets et un excès d'acide urique dans le sang peuvent contribuer à son développement.

LA TENDINITE AU GENOU

Pour le genou, 4 zones peuvent être touchées. Le tendon rotulien, le tendon quadricipital, le tendon de la patte d'oie et la bandelette iliotibiale. Souvent présente chez les sportif·ve·s tel que les basketteur·se·s, cette tendinite peut être due a un choc ou à la répétition de mouvement comme des flexions ou des sauts.

sport et tendinite, la tuile des sportifs

DES TENDINITES DIFFÉRENTES SELON LES SPORTS PRATIQUÉS ?

Selon les différents sports pratiqués, la tendinite ne frappera pas au même endroit. “C’est évidemment très variable selon les zones du corps sollicitées”, poursuit Matthieu. “En course à pied, par exemple, les tendinopathies se localisent généralement aux tendons d’achille, au niveau des quadriceps et des fessiers, et en-dessous des pieds. En ce qui concerne les sports de raquette, à l’instar du tennis ou du squash, les tendons les plus concernés se situent au niveau des épaules et du coude. Pour les cavaliers, ce seront les fessiers qui seront le plus sujet à cette pathologie… Tous les sports qui comportent des gestes répétitifs peuvent occasionner des tendinites…” 

L'APPARITION DE LA TENDINITE

Concrètement, la douleur liée à la tendinite peut venir progressivement, au fur et à mesure des séances ou des entraînements. “La pathologie s’installe, elle est là et un jour, à cause d’un effort plus intense qu’un autre, la douleur se réveille”, précise le kinésithérapeute. La douleur peut se faire également ressentir suite à un geste précis. Dans les deux cas, la tendinite apparaît dans le cadre d’une répétition d’efforts, mais la douleur se réveille après un geste de trop. “Quand on fait du sport, on exerce une forme de stress sur le corps”, précise Matthieu. “Par le biais des efforts réalisés quotidiennement ou hebdomadairement, on le sollicite, on l’endurcit jour après jour. Le corps a une certaine capacité à absorber ce qu’on lui demande. Jusqu’au moment où on va au-delà de ce qu’il est capable d’accepter.” La tendinite vient de l’effort de trop mais n’est pas forcément liée UNIQUEMENT à la pratique sportive. 

COMMENT EVITER LES TENDINITES ?

Avec un peu de bon sens et une pincée de précautions, vous pouvez vous éviter cette vilaine douleur. Tout d’abord si vous pratiquez le sport depuis un certain nombre d’années : “quelqu’un qui a grandi en faisant du sport, qui est un habitué de la pratique et qui connaît ses limites, a moins tendance à être victime de tendinite. Son corps s’est habitué, année après année, aux sollicitations et il s’est endurci.” La tendinite peut en revanche davantage concerner le pratiquant qui se met au sport sans doser ses séances et ses efforts. “Si une personne décide de se mettre à la course à pied et commence directement avec quatre sorties par semaine, elle s’expose à des risques de blessure : son corps n’aura pas préalablement été habitué à être sollicité de cette façon.” Pour prévenir cette blessure, allez-y progressivement, cela vous permettra de passer à côté de ce type de désagrément !

COMBINER LES PRATIQUES

Le fait de ne solliciter que d’une seule manière certaines zones de votre corps, via des gestes répétitifs, peut également engendrer une tendinopathie. Matthieu Almoyner conseille de combiner plusieurs disciplines, permettant d’entraîner votre corps de façons complémentaires. Optez pour des sports différents, qui vont se compléter l’un l’autre. Si une discipline demande beaucoup d’efforts à vos articulations, choisissez en complément une autre qui les soulage. “Il peut être, par exemple, intéressant de combiner la course à pied, sport d’impact qui exige du pratiquant une répétition de gestes, à une discipline “portée”, à l’instar du vélo ou de la natation : les groupes musculaires et les tendons seront travaillés, et donc endurcis, mais d’une autre manière.”

sport et tendinite, la tuile des sportifs

Le kinésithérapeute conseille également de prendre soin de son corps en préparant ses groupes musculaires et tendons : la musculation ou toute pratique gymnique visant à vous gainer et à entraîner votre corps sans (trop) de mouvements répétitifs peuvent être bénéfiques pour prévenir les risques liés aux tendinopathies…