LE BILLARD UN SPORT D'HOMME ? 5 ARGUMENTS QUI PROUVENT LE CONTRAIRE

Béh oui, le billard est un sport uniquement fait pour les hommes ! D’ailleurs on va vous le prouver. Non ? Mais bien sûr que non ! Le billard tire encore des histoires machistes avec lui, mais une chose est sûre, les femmes y ont toute leur place. Toute l’équipe du billard chez Decathlon s’engage à défendre ces convictions, nous vous en parlons aujourd’hui.

D’où nous vient ce cliché ?  

   

Avant de rentrer dans le vif du sujet, de vous démontrer par A + B que le billard n’est pas qu’un sport réservé aux hommes, revenons en arrière et essayons de comprendre d'où nous vient cette idée. 

Figurez-vous que ce cliché nous vient tout simplement du fait que les tables billard se trouvaient principalement dans les bars. A l’époque, ceux-ci étaient surtout fréquentés par les hommes.

Martine, joueuse de billard français nous raconte : “Il y a encore quelques générations, on disait : c’est pas pour les filles, c’est dans des bistrots , il y a des bonshommes qui fument, qui boivent, qui disent des gros mots, et qui font du bruit, bref, c’est pas un endroit pour les filles !” 

Il était donc plus difficile pour les femmes de découvrir cette discipline et d’exploiter leur potentiel (logique, quand on ne peut même pas rentrer dans la salle).

Ensuite, malgré une meilleure accessibilité des tables de billard, les femmes étaient perçues comme incompétentes et moins intelligentes, sous entendant donc qu’il était impossible ou difficile pour une femme de performer dans cette discipline. Ces a priori ont pu freiner plus d’une à s’initier à ce sport. Il faut remettre les choses dans le contexte de l’époque, mais ça nous laisse quand même sans voix ! Que d’inepties !

chevalet

Pour son engagement musculaire

“ Le billard ne demande pas d'effort physique traumatisant. Une femme peut mieux jouer qu'un homme. C’est surtout un sport de concentration, de maîtrise, de discipline et de précision.” 

LE BILLARD N'EST PAS UN SPORT D'HOMME

Au billard, l’engagement musculaire est moindre. Je m’explique, dans ce sport, la force, la rapidité, l’explosivité, la morphologie ne rentrent pas en compte. 

Sur des pratiques comme le handball ou bien l’haltérophilie on distingue bien les équipes féminines des équipes masculines : les hommes, par leur morphologie ont naturellement une force plus développée que les femmes et par conséquence plus d’explosivité. C’est ce qui rend moins équitable les affrontements homme-femme dans certaines disciplines.

Au billard, c’est là que ça devient intéressant : pas besoin de s’encombrer de pleins de muscles pour jouer. Ce qu’on cherche, c’est avant tout de la rigueur, de la précision et de la concentration. Ce que nous retrouvons chez tout le monde dès lors qu’on le travaille. Ainsi, enfants, femmes, personnes âgées, sont tous au même niveau. C’est d’ailleurs encore plus plaisant de mixer les genres et les âges !

Magali Declunder, 12 fois Championne d’Europe, nous le rappelle : “ Le billard ne demande pas d'effort physique traumatisant. Une femme peut mieux jouer qu'un homme. C’est surtout un sport de concentration, de maîtrise, de discipline et de précision.” 

Mais attention, rappelons-le:  qui dit engagement musculaire moindre ne veut en aucun cas dire que le billard n’est pas un sport ! Vous en doutez ?

LE BILLARD N'EST PAS UN SPORT D'HOMME
chevalet

Pour ses compétitions mixtes

Dans le sport, les compétitions sont généralement genrées, mais il existe des événements mixtes : des rencontres sportives composées d’hommes et femmes formant des équipes. On y retrouve entre autre le badminton, la luge, le tennis ou bien même le patinage. 

Et il existe un petit nombre de sports où les hommes et femmes s’affrontent indépendamment du sexe. Ce sont généralement des sports où les différences de capacités physiques ne rentrent pas en jeu. On y retrouve l’équitation, la voile et… le billard !
Et oui, le billard fait partie des rares sports à proposer des compétitions mixtes où les femmes ont bien évidemment toute leur place. 

Jasmin Houchan Billard Decathlon

Jasmin Ouschan, joueuse de billard américain a d’ailleurs été, en 2008, la première femme à remporter la troisième place lors d’un Championnat Mondial mixte. 

Marion Jude Billard Decathlon

En France, Emilie Carneiro et Marion Jude, pratiquantes de blackball, ont fait partie de l’équipe de France des moins de 18 ans. Leur équipe a remporté le Championnat d’Europe, tandis qu’elle était une des seules équipes composées en partie de femmes. 

Magali Declunder Billard Decathlon

Magali Declunder a, pendant de nombreuses années, fait partie de la catégorie master au carambole (la plus haute catégorie). Cette catégorie rassemble encore aujourd’hui les meilleur•e•s joueurs•euses du territoire.

LE BILLARD N'EST PAS UN SPORT D'HOMME
chevalet

Pour dépasser la peur du jugement

Nombreux sont les sports qui, dans les débuts de la pratique, peuvent effrayer à cause du jugement des autres. Dans les sports qui impliquent la notion de gagnant / perdant, même hors d’une compétition, comme peuvent être les sports collectifs, l’échec peut faire peur. Dans un sport collectif, la responsabilité est souvent partagée, mais pas au billard. Rater un coup au billard est déjà une petite épreuve en soi, car on se sent parfois maladroit. Que chacun se rassure, au billard, tout le monde est un peu maladroit au début. C’est comme pour le ski, au départ tout le monde est tendu, tout le monde tombe. Cette étape passée, ce n’est que du bonheur !

Juliette, vice-championne de France de Snooker, nous partage son conseil : “Vous avez envie de jouer au billard ? Alors n’hésitez pas une seule seconde : lancez-vous et n’ayez pas peur ! Ne pensez pas que le billard est un sport d’homme, c’est faux. Le billard est un sport mixte où femmes et hommes ont leurs places. Sur ce sport, nous sommes tous aux mêmes niveaux. La seule clé est de faire ce que l’on aime et ne surtout pas se mettre de barrière. En se donnant les moyens, tout est possible.”.

C’est un fait, il existe encore une part d’hommes qui dévaluent les femmes dans leur pratique sportive. Une part qui diminue de plus en plus ! Il n’y a jamais eu autant d’investissement pour défendre la parité qu’aujourd’hui. Dans le sport bien sûr, la récente Coupe du Monde de football féminine aidant, mais également dans bien d’autres strates de notre société. Le terreau devient aujourd’hui de plus en plus fertile au changement des mentalités, et toute personne souhaitant voir ce monde changer se doit d’en être acteur. De la peur du jugement, créez-vous l’opportunité de montrer votre valeur, car il n’est rien de plus plaisant que de voir le regard des autres changer face à vous !

Anne-Justine, joueuse de billard nous en parle : “Il se trouve que je fais des sports qui sont très genrés donc je suis souvent confrontée aux jugements et aux remarques, sur tous les sports que je pratique. Je trouve que c’est un truc qui colle à la peau du billard, comme d’autres sports d'ailleurs.... Avoir le billard au boulot, ça ouvre les esprits ! Cela permet de démystifier ce sport et de montrer que le billard est accessible à tout le monde, femmes et enfants. Je pense que c’est un super sport pour les enfants en terme de réflexion, de précision, de concentration. C’est top !”.

LE BILLARD N'EST PAS UN SPORT D'HOMME
chevalet

Pour tordre le cou aux stéréotypes

Le Larousse définit le stéréotype comme une “expression ou opinion toute faite, sans aucune originalité. C’est également la caractérisation schématique d'un groupe qui s'appuie sur des attentes et des jugements de routine.”.

La routine, voilà votre ennemie : c’est le fait de vous lever le matin, de vivre et de faire des choses que vous choisissez, et parfois subissez. La routine ne remet jamais en question le quotidien, elle s’appuie sur la répétition d’un quotidien “confortable”, ou pas.

La routine est l’ennemi du changement, de la prise de recul, et de l’affirmation de convictions qui vont à contre-courant. Dire non à un comportement irrespectueux, machiste, c’est dire non à des années, des dizaines d’années de routines culturelles dégradantes. Oui, nous sommes en 2020, nous sommes en droit d’attendre que les lignes bougent et de les faire bouger !

Clotilde, 2ème régional au BlackBall, répond à notre question : Aurais-tu un conseil pour toutes celles qui veulent se mettre au billard ? - “De foncer ! Ce n'est pas plus difficile pour les filles. Il y a beaucoup de remarques à ce sujet mais il faut passer outre et continuer à faire ce que l’on aime. Il ne faut pas avoir peur de commencer : il faut essayer ! C’est vraiment un sport intéressant à tous les niveaux.”

chevalet

Parce que c’est cool : détente, rencontre… c’est du billard quoi !

"On dirait un genre de communauté secrète, en train de monter un plan machiavélique." 

LE BILLARD N'EST PAS UN SPORT D'HOMME

Le billard, c’est comme les mathématiques ou la littérature : Un•e bon•ne prof, ça fait toute la différence. C’est un sport exigeant, qui peut parfois être frustrant, il est donc essentiel de pouvoir jouer avec des personnes qui seront bienveillantes avec vous. Homme ou femme, rien de pire que de jouer avec quelqu’un qui ne communique pas, qui est juste là pour vous écraser. Jouez avec vos amis, jouez avec vos enfants, avec vos parents, votre grand oncle qui vous faisait sauter sur ses genoux. A force, le billard deviendra pour vous le symbole et l’opportunité de vous retrouver avec les gens que vous aimez et appréciez. C’est un moment où vous pourrez partager, loin des écrans, et aussi en apprendre plus sur les autres.

Anna, joueuse débutante, nous partage son ressenti : “Pour moi le billard, c’est aussi un moment de partage. J’apprécie beaucoup plus jouer dans le but de progresser et d’échanger avec mon adversaire sur les coups à mener, que pour gagner une partie à tout prix. C’est aussi ça qui est plaisant au billard : on se retrouve souvent à plusieurs autour de la table, et on s’interroge sur le meilleur coup à faire. On dirait un genre de communauté secrète, en train de monter un plan machiavélique. Ces échanges permettent d’approfondir sa propre logique et d’appréhender une partie autrement, de manière plus technique. Certains de mes collègues ont cette fibre pédagogique, et les parties avec eux sont celles que je préfère.”

Vous l’aurez compris, le billard est un sport qui permet de vous relier encore plus aux personnes qui comptent pour vous. Les machos n’ont pas leur place, faites-leur comprendre et faites-le savoir au plus grand nombre. Car plus nous serons de pratiquant•es, plus nous montrerons les bienfaits et le plaisir vécus grâce au billard !
signature Manon & Simon

MANON & SIMON

Équipe Communication, Sport Billard

Diplômée billard (français) d'argent, mordue de crosstraining et ancienne handballeuse.

Joueur de billard depuis 25 ans. 20 ans d'escalade dans les doigts. Runner en progression. #Team Decath.

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Conseil
Dossier : témoignages de femmes
Concentration, précision, stratégie... mais le billard c'est surtout un moyen de vivre des histoires (de réussites, et, parfois, de défaites) et de faire de belles rencontres. Que vous soyez sportif chevronné ou à la découverte d'un loisir, vous trouverez à coup sûr votre bonheur dans cette discipline sportive. Et si on partait à la découvertes des ces histoires de femmes et de billard plus incroyables les unes que les autres ?
Conseil
Interview-jasmin-Ouschan-championne-billard-pool-americain
« Ne vous inquiétez pas trop de ce que disent les autres, faites juste ce que vous aimez ! » Jasmine Ouschan : numéro 1 au classement mondial, 28 titres européens nous raconte son expérience du billard.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE