Activité physique adaptée : Le sport et la santé pour toutes et tous

Un large sujet auquel je tente de vous livrer tous ses aspects ! Activité physique et adaptée, sport santé, oui, mais comment, pourquoi et avec qui pratiquer ?

Activité physique adaptée : Le sport et la santé pour toutes et tous

L'activité physique adaptée est une pratique dont on parle souvent, notamment avec le sport sur ordonnance qui se développe. Vers quelles structures et professionel·les de sport et santé se tourner ? Je vous aiguille.

Brigitte Mainguet, Assesseur Licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) et responsable de la Licence 3 APAS (Activité physique adaptée et santé) à la faculté des sports de Lille, Maxime Macor, enseignant APA depuis 10 ans et Julie Vandewalle, responsable technique à la fédération française du sport adapté vont nous aider à comprendre cette pratique sportive très large.

 Activité physique adaptée : définition

Un mouvement à dépenses énergétiques qui a un objectif thérapeutique, destiné à permettre à l'individu une réadaptation, une réhabilitation et un bien être au quotidien.” C’est comme ça que Brigitte me définit ce terme et cette pratique. “L'activité physique adaptée” est une notion différente du sport adapté car elle englobe toutes les pratiques sportives. Elle date des années 70, développée d’abord à Québec, les pionniers et précurseurs de l’activité physique adaptée, puis dans les années 90 en Europe. Longtemps connu sous le sigle d'APA, il s’écrit depuis 2007 APAS, mettant ainsi l’accent sur l’aspect santé (activité physique adaptée et santé). La différence avec une pratique sportive lambda est que l’APA a une perspective thérapeutique, éducative et préventive. Sa force est l’adaptation et la personnalisation de la pratique physique.

Activité physique adaptée : Le sport et la santé pour toutes et tous

À qui s'adresse l’APA ?

On réduit parfois le spectre de cette pratique aux personnes atteintes d’un handicap physique ou mental, mais l’activité physique adaptée concerne aussi bien le handicap que des pathologies chroniques (cardio-respiratoire, cancer, obésité, diabète, etc.), psychologiques (addictions, troubles alimentaires, etc.) que des personnes incarcérées ou en insertion sociale et professionnelle. L’activité physique adaptée englobe aussi le public sénior avec une pratique sportive adaptée aux changements physiques naturels dû au vieillissement, mais peut également convenir à un public sénior atteint de maladie telle que Parkinson ou Alzheimer, en autre. Je vous avais dit que le champ d’action de l’activité physique adaptée était vaste ! Alors imaginez la formation complète que cela représente. 

Qui sont les enseignants d’APAS qui encadrent la pratique, quelles sont leur formation ?

Si vous êtes amené·e à pratiquer une activité physique adaptée, vous rencontrerez principalement un enseignant en APA. Détenteur d’une licence 3 APAS obtenue à la faculté des sports, un diplôme universitaire inscrit au certificat du code du sport. Le professeur d'APAS est capable de répondre aux besoins des personnes quel que soit son âge, sa morphologie, sa pathologie, son handicap. Maxime Macor me précise : "il intervient dans le but d'entretenir ou d’améliorer les capacités existantes dans un but de réadaptation et de réhabilitation." Si à ce moment de l’explication vous vous dites “c’est comme un kiné en fait !”, Maxime vous répond : "A la différence des enseignants APAS qui mobilisent les patients de manière active, les kinésithérapeutes peuvent faire des mobilisations passives, des massages thérapeutiques et de la rééducation". Je vous accorde que les mots sont très proches, c’est à l’image de leur collaboration étroite indispensable.

La grande particularité de l’APAS est d'adapter toutes les pratiques sportives. Il ne s’agit pas de pratiquer uniquement du renforcement musculaire classique mais de pratiquer des activités variées parfois issues du monde sportif. Maxime Macor m’explique : “Pour travailler l'équilibre, je peux faire faire du football à des patients de tous âges. Pour travailler l'antériorisation (le fait d'aller vers l'avant, très utile pour se lever d’une chaise) je fais pratiquer la boxe sur chaise ou debout. L’objectif est d’utiliser toutes les activités sportives et les adapter dans un but de prise en charge.

Activité physique adaptée : Le sport et la santé pour toutes et tous

L'activité physique adaptée pour les personnes âgées : pourquoi faire ?

L’activité physique est conseillée tout au long de notre vie. Maxime explique l’importance de celle-ci chez les personnes âgées : “Cela permet de lutter contre toutes les pathologies liées au vieillissement. L'activité est principalement axée sur la diminution des risques de chute. Elle favorise les doubles tâches comme parler en marchant, améliore la densité osseuse, entretient les capacités existantes. L'objectif est de maintenir l'autonomie Elle permet aussi d'entretenir le cœur et les capacités respiratoires avec des activités adaptées comme de la boxe, le taï chi ou même le basket. Le cours collectif chez les personnes âgées est aussi bénéfique pour lutter contre l'isolement social."

Activité physique adaptée sur prescription médicale : qui peut encadrer le sport sur ordonnance ?

Le sport comme traitement ? Depuis 2017, les médecins peuvent prescrire de l’activité physique adaptée.
À qui ? Pourquoi ? Comment ça marche ? Mélody Paillat, enseignante APA (activité physique adaptée) auprès de la fédération française “Sports pour tous”, nous explique tout !

Activité physique adaptée : Le sport et la santé pour toutes et tous

Où est-t'il possible de pratiquer l’activité physique adaptée ?

Quatre grandes structures proposent ce genre de pratique avec l’encadrement sportif habilité.  Certaines structures fédérales sportives, des associations sportives, des centres hospitaliers privés et publics et les Maisons Sport-Santé.

Les associations d'activités physiques adaptées et les centres privés

De nombreuses associations qui proposent des activités physiques adaptées existent et ont chacune leur domaine de prédilection. Certaines se sont spécialisées dans la pratique d’une activité pendant un cancer, d’autres proposent des activités pour un public atteint d’autisme ou encore des associations dont la particularité est le public sénior. Rapprochez-vous de vos mairies pour connaître les associations présentes autour de chez vous.

Activité physique adaptée : Le sport et la santé pour toutes et tous

Les fédérations de sport adapté

Parce que distinguer ces fédérations peut s'avérer complexe, Julie Vandewalle, conseillère technique nationale sport adapté nous aide à préciser les actions de chacune de ces fédérations.

La fédération handisport
Cette fédération couvre les sports destinés aux personnes en situation de handicap physique et sensoriel. Elle permet à toute personne d’accéder à la pratique sportive de son choix. Tous les niveaux de pratique sont acceptés.

La fédération de sport adapté
Cette fédération s’adresse quant à elle, aux personnes atteintes de handicap mental et psychique. Elle propose des activités multisports qui vont des activités motrices non compétitives jusqu’au sport paralympique.  Tous les niveaux de pratique sont acceptés.

Concernant la pratique sportive avec un handicap, sachez que beaucoup de fédérations “handi” dérivées de chaque sport se sont développées comme le handijudo, le handibasket, le handifoot, le handigolf, le handi gym entre autres.

La fédération française de sport pour tous
Cette fédération ne touche pas spécifiquement le handicap, elle se donne les missions de formations, d’insertions et d’accompagnement à la pratique sportive. Elle s’adresse à un large public de l’éveil physique jusqu’au sport sénior et a pour but la santé, le bien être et l’autonomie de ces pratiquants. Elle met à disposition de ces publics des activités physiques adaptées et variées.

La fédération française de l’éducation physique et de gymnastique volontaire
En France, cette fédération est la première fédération non compétitive, dans un objectif de sport pour la santé, elle s’adresse à un public varié dont les femmes, les enfants, les salariés d’entreprise et les personnes atteintes de certaines pathologies comme le diabète, le cancer, l’obésité etc.

Les fédérations d'athlétisme, de gymnastique, de judo proposent également des programmes d’activité physique adaptée pour des publics de petite enfance, des seniors et pour des personnes ayant des problèmes de dos.

Les hôpitaux et cliniques privées adaptés

Dans certains centres hospitaliers ou cliniques privées on y retrouve des unités sport santé avec chacune ses spécificités comme la réhabilitation respiratoire ou l’obésité, ou encore l’addiction à l'alcool. Il existe également des établissements soins de suite et de réadaptation nommés SSR qui proposent des activités physiques adaptées après une hospitalisation. L’APA est également présente dans les établissements de santé mentale.

L’activité physique adaptée répond aux besoins de santé et de bien-être à tout âge et pour tout problème de santé. Accompagné•e par des professionel•les, bénéficiez d’une activité physique pour une meilleure qualité de vie.

Activité physique adaptée : Le sport et la santé pour toutes et tous

céciliane 

Rédactrice conseils

Coach sportif personnalisé et grande adepte des activités artistiques. Toujours présente pour supporter et admirer les grands événements sportifs !

ces articles peuvent vous intéresser