Une femme avec son vélo cargo Decathlon

Vélo cargo : on peut l’utiliser partout, tout le temps ?

Vous les croisez sûrement de plus en plus sur votre trajet pour vous rendre au travail : les vélos cargo prennent de l’ampleur dans la vie des vélotafeur·euses, et au-delà ! 

Comment faire entrer le vélo cargo dans votre vie et dans votre logement ? Bérangère, leader stratégie de contenu développement durable chez Decathlon, nous donne toutes ses astuces pour une mobilité plus douce et une organisation quotidienne apaisée. 

Une femme qui charge son vélo cargo Decathlon
Une femme qui charge son vélo cargo Decathlon

C’est quoi, un vélo cargo ?

Le vélo cargo ou longtail, c’est ce vélo agrémenté d’un compartiment à l’avant (le vélo cargo classique) ou à l’arrière (le longtail). Dans cet espace, vous pourrez transporter des charges lourdes et/ou volumineuses, ou même des personnes ! Il peut être biporteur (à deux roues) ou triporteur (à trois roues : une à l’avant, deux à l’arrière), à assistance électrique ou non. 

Utiliser le vélo cargo au quotidien : comment s’y prendre ?

Vous vous voyez déjà dévaler la rue en hurlant “MAIS POUSSEZ-VOUUUUUUS” à bord de votre vélo paquebot… pardon, votre vélo cargo, tandis que de part et d’autre de votre parcours, les spectateur·ices de la scène s’étonnent qu’on vous laisse encore toucher le guidon d’un deux-roues (ou trois). Aussi surprenant que cela puisse paraître, la réalité du vélo cargo est tout autre, en témoigne l’expérience de Bérangère. “Au début, on a l’impression que le vélo, c’est un paquebot, parce qu’il a l’air grand, encombrant, lourd…”, souligne notre experte, “Mais en fait, quand on le prend, on se rend compte qu’il reste hyper maniable et ça, c’est super agréable”.

Et si vous pensez que c’est un peu facile de trouver le vélo cargo pratique quand on n’a pas d’enfants à déposer à l’école, de courses à faire et un boulot auquel se rendre sur le même trajet, surprise : Bérangère est aussi maman de deux adorables enfants ! “J’ai toujours du bazar, pour aller travailler, aller au sport, récupérer les enfants...", explique-t-elle, "Sans compter leurs affaires à elles, pour peu que je les ai déposées le matin avec leurs trottinettes, alors que le soir, elles auront la flemme… Allez hop, on embarque le tout sur le vélo”, explique ainsi la cycliste aguerrie. C’est pas merveilleux ?

Selon le modèle pour lequel vous opterez, vous aurez même la place pour vos courses, et embarquer celles-ci avec vos enfants jusqu’à chez vous ! Le tout sans embouteillages et à moindre cri, puisque le fait de profiter de l’extérieur devrait calmer vos enfants durant le trajet. “Mes filles adorent le vélo cargo, elles ont l’habitude de se déplacer avec moi”, illustre ainsi Bérangère, “Au début, quand on arrivait devant la grille de l’école, les autres enfants aussi étaient au taquet : c’etait le vélo magique, pas comme les autres ! En plus, comme il est bien stable sur sa béquille, je laissais les autres enfants l’approcher, s’asseoir dessus, tester la sonnette… Je n’en fais pas un objet intouchable. Ils sont super contents et mes filles, super fières !” Bon, on ne vous garantit pas des trajets 100% sereins et sans obstacles, mais franchement, en voiture avec des enfants (et même sans), était-ce vraiment la panacée ?

Le vélo cargo : moyen de transport et mode de vie

Si vous n’êtes pas trop vélo, il y aura un petit chemin à parcourir avant de comprendre pleinement l’engouement de Bérangère pour ce mode de transport, soyons honnêtes. D’ailleurs, si vous souhaitez tenter l’expérience, Bérangère a un conseil à vous partager. “Essayez le vélo dans un environnement que vous connaissez, où vous vous sentez à l’aise, peut-être un jour où il fait beau, histoire de ne pas vous mettre tout de suite face à d’éventuelles complications”, explique-t-elle, “Essayez de le faire dans les meilleures conditions possibles pour pleinement vous rendre compte des bons côtés de ce moyen de transport”. En somme, on ne vous le dira jamais assez : essayer le vélo au quotidien, c’est l’adopter et ce, pour plusieurs raisons.

↪ Pour les hormones délivrées lors de cette activité physique 

Comme tout effort physique, quand bien même celui-ci serait accompagné d’une assistance électrique, la pratique quotidienne du vélo pousse votre corps à sécréter les hormones du bonheur, les endorphines, et vous permet donc d’arriver au boulot le sourire aux lèvres (attention à bien retirer les moucherons qui s’y seraient logés sur votre trajet avant de saluer vos collègues, hein).

↪ Pour le contact avec l’extérieur 

L’air extérieur fait du bien à votre moral, quand bien même vous vous trouveriez en milieu urbain. Le fait de se mettre en mouvement au contact direct du monde ravit votre cerveau, et lui envoie le signal qu’il est temps de se mettre en action. Cette réunion du lundi matin n’a qu’à bien se tenir, vous arrivez en pleine forme, prêt·e à dégainer vos idées !

↪ Pour sa simplicité d’utilisation 

Un pied sur une pédale, l’autre sur la seconde, les mains sur le guidon et c’est parti ! Promis, c’est tout simple, et c’est une personne ayant appris à faire du vélo sur le tard qui vous le certifie !

Et si toutes ces raisons ne vous ont toujours pas convaincu·e, challenge accepted, voici un argument de choix qui devrait peser dans la balance, et dans votre budget !

Le vélo cargo, allié de votre portefeuille 

Alors oui, vous me direz peut-être que vu le prix d’un vélo cargo, vous doutez quelque peu de mon propos, mais attendez un peu… Si l’achat d’un vélo cargo, qui plus est électrique, peut représenter une certaine somme, cela reste tout de même moins cher qu’une voiture (eh ouais, bim, imparable cet argument). Plus encore, pas besoin de l’alimenter en essence, puisqu’il puisera son énergie dans vos mollets et vos cuisses, à force de coups de pédales. Si vous optez pour un vélo cargo à assistance électrique, vous n’aurez qu’à le mettre à charger au besoin, et le tour est joué. Promis, c’est bien moins cher qu’un plein d’essence, et ça vous donne en plus votre dose d’activité physique quotidienne !

Si la vélotafeuse et maman de deux enfants a en effet une voiture en sa possession, celle-ci campe sur une place de parking la semaine, et ne lui sert qu’à de rares occasions. “J’ai une voiture et je fais un plein tous les deux-trois mois, à peu près, donc ce n’est pas négligeable comme économies réalisées”, détaille-t-elle.

En plus de l’économie financière réalisée, c’est aussi un gain de temps que vous offre le vélo cargo : ciao les bouchons, à vous les pistes cyclables !Il n’est pas plus large qu’un vélo classique, on peut emprunter les routes qu’on a l’habitude de prendre sur les pistes cyclables”, précise ainsi Bérangère.

Qui plus est, vous pouvez également bénéficier d’une aide à l’achat de votre vélo cargo, selon vos ressources. On vous explique tout dans cet article.

Organisation et rangement du vélo cargo : les astuces de Bérangère

Je te dis que ça ne rentrera jamais”. Cette phrase, vous l’avez entendu au magasin de meubles, et vous ne souhaitez pas vous y frotter une deuxième fois à cause du vélo cargo. Rassurez-vous, avec un peu d’organisation, il y a de grandes chances pour que vous trouviez une solution, à l’instar de Bérangère.

↪ En maison 

Dans l’entrée de chez notre vélotafeuse, on trouve une “boîte à vélos”. Dans celle-ci se cachent les bolides de la famille, et tous les accessoires qui les accompagnent. Si le vélo cargo n’y rentre pas, vous pouvez adapter cette technique chez vous pour que le vôtre puisse y trouver sa place. De quoi passer d’un fatras à une organisation propre et soignée dans votre belle entrée. Mieux encore, si vous disposez d’un garage, vous pourrez tout naturellement y laisser votre vélo cargo en toute sérénité.

Bérangère et sa boite à vélo

↪ En appartement

Si vous êtes en appartement, vous pouvez demander à votre syndic où entreposer votre vélo cargo dans un endroit sécurité, où il pourra être attaché au moyen d’un antivol. Certaines résidences disposent de garages à vélos, d’une cour intérieure ou d’un local faisant office de rangement à vélos.

↪ En extérieur

Si vraiment, le rangement de votre fidèle destrier métallique n’est pas possible dans votre immeuble ou maison, vous pouvez louer un emplacement dédié dans un parking sécurisé non loin de chez vous. Cela représentera toujours une dépense inférieure au budget mensuel d’une voiture ou d’un deux-roues à moteur. Vous pouvez également, comme Bérangère, installer une attache sur la façade de votre immeuble ou maison, pour y attacher votre vélo. “J'ai investi dans un super antivol et dans une alarme de vélo : si on touche mon vélo d'un peu trop près, ça sonne”, précise l’experte, “Et la précaution d'usage : on laisse son vélo cargo "dormir dehors", mais sans sa batterie”. Vous éviterez ainsi le vol de celle-ci !

Faire du vélo cargo un usage quotidien est donc bel et bien possible et même -osons le dire- souhaitable, tant sur le plan économique que physique. Alors, comme Bérangère, êtes-vous prêt·e à vous lancer dans la folle aventure du vélo cargo, et à arpenter fièrement les rues sur votre bolide ? 

Vélo cargo : on peut l’utiliser partout, tout le temps ?

Val

Journaliste - rédactrice web

Journaliste société, passionnée de réseaux sociaux (la Twitter fever, tu connais) et de sport. À mes heures perdues, on me retrouve sur une barre de pole dance ou sous la barre de hip thrust, ça dépend des jours.

De la même autrice :

illustration d'une femme qui se regarde dans le miroir

Les 4 conseils de Baptiste Beaulieu pour aimer son corps

Baptiste Beaulieu, médecin généraliste et auteur de l’album “Les gens sont beaux”, nous donne les clés d’un rapport plus apaisé à notre corps.
Béatrice Barbusse : parcours d’une féministe en milieu sportif

Béatrice Barbusse : l'engagement égalitaire en milieu sportif

Sociologue et vice-présidente déléguée de la Fédération française de handball, Béatrice Barbusse répond à nos questions !
une femme qui sort de son lit

Il se passe quoi dans notre cerveau quand on procrastine ?

Pourquoi notre cerveau est-il aussi récalcitrant face à l’effort, et nous pousse à procrastiner ?
Selfie sportif : pur narcissisme ou levier du body positivisme ?

Selfie sportif : pur narcissisme ou levier du body positivisme ?

Pour immortaliser les efforts fournis ou propager sa motivation sur les réseaux sociaux, le selfie sportif revêt de nombreuses fonctions !