Reprendre en sécurité la chasse sous-marine après l'hiver

La chasse sous-marine est un sport saisonnier. La période d'arrêt en hiver est souvent longue. Voici quelques conseils pour reprendre en sécurité.

Reprendre en sécurité la chasse sous-marine après l'hiver

Les beaux jours approchent, l'eau se réchauffe, s'éclaircie ! On commence à penser à ces magnifiques moments que l'on va passer sous l'eau, l'excitation monte mais ce n'est pas le moment de faire des erreurs !
Avant de se remettre à l'eau quelques vérifications s'imposent pour reprendre la chasse sous-marine en sécurité après l'hiver.

1- L'ATTESTATION DE RESPONSABILITÉ CIVILE OU LA CARTE DE CLUB

Pour pratiquer la chasse sous-marine en France, il est impératif de posséder une attestation d'assurance. Bien que ce sport puisse être pratiqué en toute autonomie et en dehors d'une structure associative il est néamoins nécessaire d'être couvert. En cas de contrôle par les autorités, le pêcheur sous-marin doit être en mesure de présenter son attestation nominative.

Mais comment l'obtenir ?

1- En contactant votre assurance habitation.
Aujourd'hui la plus part des assurances couvrent le chasseur sous-marin dans le cadre de leur responsabilité civile sans surcoût. Le nom du pratiquant et du sport "Pêche sous-marine" doivent donc apparaître sur le document.

2- En s'inscrivant dans un club de chasse sous-marine ou en s'affiliant directement à une fédération (FFESSM, FNPSA, FCSMP)


Rappel: La chasse sous-marine peut-être pratiquée avec une arabalète à partir de 16 ans.

Reprendre en sécurité la chasse sous-marine après l'hiver

2- UNE VISITE DE CONTRÔLE CHEZ SON MÉDECIN

Bien que cela ne soit pas obligatoire lorsque l'on pratique en dehors d'un club, il est toujours bon de consulter un médecin avant la saison afin d'obtenir un certificat médical d'aptitude à la pratique.
En effet, une mauvaise condition de santé ou un problème passagé de la sphère ORL par exemple pourraît vous mettre en danger lors de vos sorties en mer.

En revanche: Ce certificat médical de moins de 3 mois vous sera demandé avant chaque adhésion au sein d'une structure associative.

Reprendre en sécurité la chasse sous-marine après l'hiver

3- UN ENTRETIEN PHYSIQUE RÉGULIER seul ou en club

Pour reprendre en douceur et sans forcer il est conseillé de s'entretenir régulièrement. Pratiquer une activité physique régulière avec des sports d'entretien tels que la marche, la course à pied, le vélo, la natation, le fitness ... permettent de continuer à entraîner votre coeur, de parfaire votre musculature et votre endurance pour être à l'aise dans l'eau.

En effet, les bienfaits de ces sports se font ressentir immédiatement en pratique:

- Le palmage en surface est moins éprouvant.
- Les apnées peuvent être enchaînées plus facilement.
- Le temps d'immersion est meilleur .

Bien entendu un entraînement d'apnée spécifique est nécessaire pour ceux qui veulent progresser et augmenter leurs performances en toute sécurité. Que ce soit pour la profondeur ou le temps d'apnée.

L'ENTRAÎNEMENT EN CLUB

S'entraîner en club c'est se donner les moyens d'augmenter ses performances en sécurité, d'apprendre à connaître ses limites dans un cadre convivial et bienveillant. 

Les clubs de chasse sous-marine permettent de pratiquer l'apnée en piscine durant la période hivernale et de faire des sorties encadrées en saison. 

Reprendre en sécurité la chasse sous-marine après l'hiver

4- L'ENTRETIEN DE SON MATÉRIEL

Entretenir son matériel de chasse sous-marine est primordial pour une pratique sereine et en sécurité. C'est l'assurance d'avoir un matériel qui répond à vos éxigences et à votre utilisation.

Quelques éléments sont à passer en revue:

- La combinaison doit être en bon état et sans accrocs. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez la réparer facilement avec de la colle néoprène.
- L'arbalète doit être vérifiée régulièrement, notamment ses sandows et son fil nylon. Si vous observez des craquelures sur vos sandows c'est qu'il est temps de les remplacer.
- La bouée de signalisation doit conserver sa pression d'air et être toujours visible. Veillez à toujours avoir un fanion (drapeau international ou pavillion alpha) pour vous signaler auprès des plaisanciers. Il arrive parfois que le tissu de votre bouée passe de couleur, profitez en pour lui appliquer une peinture orange, changer son enveloppe ou encore en acquérir une nouvelle.
- La montre n'est pas un élément indispensable, cependant il est toujours agréable de ne pas tomber en panne de pile lors d'une sortie en mer. Pensez à consulter l'état de charge de sa pile.
- Le couteau doit rester tranchant et graissé pour ne pas rouiller.

Reprendre en sécurité la chasse sous-marine après l'hiver

5- LA PRATIQUE EN BINÔME

La chasse sous-marine c'est une histoire de partage d'émotions ! 
Le binôme est essentiel tant pour assurer sa sécurité que pour passer des moments conviviaux. Bien entendu, cette amitié perdure après l'effort pour partager le fruit de sa pêche autour d'un bon repas. 

Il est parfois compliqué de trouver un binôme dans son entourage. N'ayez crainte, les pratiquants s'organisent sous forme de communautés locales pour pratiquer à plusieurs. Vous n'aurez donc pas de mal à trouver votre binôme dans un club, ou sur internet ! (Blog ou réseaux sociaux). 

Reprendre en sécurité la chasse sous-marine après l'hiver

6- RÉUSSIR SES PREMIÈRES SORTIES

Pour réussir ses premières sorties et reprendre en sécurité la chasse sous-marine quelques règles sont à respecter:

- Débuter la saison au bon moment lorsque la vie sous-marine est présente. En effet, l'activité sous-marine se développe en parrallèle du réchauffement de la mer. Suivant les régions la saison peut commencer à différents moments.
(Ex: La saison Bretonne est généralement lancée par l'arrivée des premières araignées, dans une eau au allant tour des 13-14 degrés en Avril)

- Consulter la météo marine et les coefficients de marée avant de prévoir une sortie. Il est impératif d'apprendre à lire la météo marine pour pratiquer en sécurité. Vous devez consulter la force du vent et sa direction, la hauteur de houle et son orientation, le coefficient de marée ainsi que la température d'eau.

- S'échauffer ! Et oui, on s'échauffe pour faire de l'apnée. Cela peut se caractériser par un échauffement musculaire et quelques exercices hors de l'eau ou directement en pratique lors d'immersions d'échauffement avant de réellement débuter la pêche.

- Pratiquer en binôme pour la reprise. Même s'il n'est pas toujours évident de faire coincider son calendrier avec celui d'un ami, il est nécessaire de reprendre la saison à plusieurs pour être dans de bonnes conditions.

- Limiter son temps de sortie pour les premières. Il n'est pas nécessaire de rester 4H00 dans l'eau pour une sortie de reprise. Privilégiez les sorties plus courtes pour vous ré-habituer à répeter les apnées et palmer en surface.

- Limiter sa profondeur même si on est à l'aise. L'excès de confiance est la principale cause d'accident en apnée. Augmentez votre profondeur d'immersion progressivement même si vous pratiquez l'apnée en pisicine en période hivernale. Vous prendrez d'autant plus de plaisir et serez plus détendu avec une évolution progressive de la profondeur.

- Prévenir ses proches pour ne pas les inquiéter. La pêche sous-marine est un sport passionnant qui peut parfois nous pousser à rester dans l'eau plus longtemps que prévu. Il est donc important de plannifier sa plongée et d'informer ses proches du lieu de pratique et de l'heure de sortie estimée. Un petit SMS avant de rentrer dans l'eau et à la sortie permettent de ne pas inquiéter ses proches et surtout de ne pas déclancher d'éventuel secours inutilement.

Voici donc quelques conseils qui vous permettrons de reprendre la chasse sous-marine en sécurité après l'hiver ou un elongue période d'arrêt.

Reprendre en sécurité la chasse sous-marine après l'hiver

François

Dialogue Leader SUBEA

Pratiquant & passionné de chasse sous-marine