Comment adapter mon gravel aux sorties en automne ?

Avec le changement de saisons, votre terrain de jeu évolue, et les conditions de pratique sont différentes. Les jours raccourcissent, l’humidité augmente, la boue inonde les forêts et chemins. Comment adapter votre vélo aux conditions automnales ? Quels accessoires ajouter pour profiter de votre sortie en confort et en sécurité ? Et quelle tenue adopter pour vous, cycliste ?

Comment adapter mon gravel aux sorties en automne ?

1. Passez aux pneus crantés

Si sur la route, l’asphalte protège les cyclistes des changements de terrain liés aux changements de saison, ça n’est pas le cas en vélo gravel. Les chemins de terre deviennent boueux, les sentiers forestiers sont jonchés de feuilles mortes et de flaques, et votre vélo a bien moins de tenue, vous pouvez être amenés à glisser, voire chuter. C’est pourquoi on vous recommande de changer les pneus de votre gravel bike entre l’été et l’automne : passez à des pneus crantés, avec des crampons centraux qui vont augmenter l’adhérence sur terrains humides.

Si vous êtes dans une région boueuse, les pneus de cyclocross sont une très bonne option : ils ont des crampons assez hauts et une section de pneu fine et droite pour bien aller chercher l’adhérence sous la boue. Vérifiez bien la compatibilité entre vos roues, vos pneus et vos chambre à air avant l'achat.

Aussi, vous pouvez adapter la pression de vos pneus : baissez un peu le gonflage pour que le pneu puisse mieux épouser le terrain.
Pour en savoir plus sur le gonflage des pneus gravel :

Comment adapter mon gravel aux sorties en automne ?

2. Protégez vos arrières - et votre gravel bike - avec les garde-boue

L’autre inconvénient des sorties gravel automnales dans des conditions humides, c’est qu’on peut vite se retrouver avec les fesses et les jambes trempées. Et sur une sortie un peu longue, sur une journée entière notamment, cela peut devenir très désagréable, voire même causer des irritations. La solution, c’est d’installer des garde-boue sur votre vélo. Ils empêchent les projections d’eau et de boue à l’arrière, mais aussi sur les pieds, les jambes… 

Si vous ne trouvez pas de garde-boue compatible avec votre gravel, vous pouvez opter pour un “garde-boue flash” ou “ass saver” qui se fixe directement sur les rails de la selle.

Comment adapter mon gravel aux sorties en automne ?

Certains produits comme notre veste coupe-pluie RC500 propose aussi un rabat rétractable, qui vous permet, une fois déplié, de vous protéger les fesses et le bas du dos des projections de pluie et de boue.

3. Ne vous faites pas piéger par la nuit : soyez visible

A la fin de l’été, les jours raccourcissent rapidement et l’on peut vite se faire piéger par la tombée de la nuit - ou avoir envie de rouler tôt, pour profiter des lumières du lever du jour ! Pensez donc à bien avoir toujours avec vous un jeu de lumières avant et arrière pour voir, mais surtout pour être vu ! Veillez à ce qu’elles soient bien chargées avant de partir.
Quand vous roulez dans les bois ou les forêts, vous pouvez garder les lumières allumées en mode flash, ou compléter votre équipement par du textile visible pour être vu par les autres usagers, et notamment à l’automne où la chasse reprend.

Comment adapter mon gravel aux sorties en automne ?

4. Adaptez aussi votre équipement textile !

Votre vélo est prêt à vivre de nouvelles aventures sous les couleurs d’automne, il ne reste plus qu’à vous préparer, vous, pour vous lancer des défis supplémentaires ! Jetez un œil au conseil de Max, notre ambassadeur Triban, sur les équipements pour pratiquer le gravel par tous temps.

Comment s'habiller pour faire du vélo en automne ou hiver ?

L’essentiel à cette période de l’année, c’est que le cycliste aie une tenue adaptée aux intempéries. Une veste imperméable sera votre meilleure alliée pour la saison hivernale et automnale : c'est le haut de votre corps qui est le plus soumis à la pluie, au vent... Ensuite, utilisez la technique des 3 couches pour ne pas avoir froid (et éviter de transpirer après un effort intense puis de rester humide pendant toute la sortie) : enfilez une première couche (ou sous-couche) respirante (un sous-vêtement en laine mérinos par exemple, ou en textile synthétique), puis une couche intermédiaire isolante (un maillot manches longues), et enfin une couche protectrice et respirante (coupe-vent, coupe-pluie ou veste).

Enfin, c’est important de garder les extrémités au sec pour éviter que votre sortie ne tourne au cauchemar : les gants en mérinos permettent de garder la chaleur et ils sèchent rapidement. Il existe aussi des gants étanches, ou au moins déperlants. Pour les pieds, optez des surchaussures ou chaussures imperméables ! Plus rapides à enfiler, les couvre-orteils imperméables sont un peu moins efficaces, mais bien plus pratiques.

Comment adapter mon gravel aux sorties en automne ?

Cette fois, vous savez tout ! Il ne vous reste plus qu'à enfourcher votre vélo et vous lancer dans de nouvelles aventures !

Comment adapter mon gravel aux sorties en automne ?

Louise

Autrice de "A vos cycles, le guide du vélo au féminin" et "Vélos pratiques", voyageuse à vélo, passionnée par les petits chemins de graviers et inconditionnelle des nuits sous les étoiles.

D'autres conseils pour vous