Alimentation “healthy” : de quoi on parle ?

Sujet à la mode qui n'intéresse pas que les sportif•ves, on a fait le point sur l’alimentation healthy avec Julie, notre nutritionniste.

Alimentation “healthy” : de quoi on parle ?

Que se cache-t'il derrière ce terme hyper tendance que l’on entend partout ?  L’alimentation healthy est-elle une alliée lorsqu’on est sportif·ve ? (spoiler oui...)

Alimentation saine, ou “healthy’, qu’est-ce que ça signifie ?

Une alimentation saine, ce sont des aliments naturels, plutôt bio et sans pesticides. Cela passe aussi par des aliments non transformés par l’industrie agroalimentaire. Il s’agit d’un retour à une alimentation de base, composée d’éléments naturellement présents sur notre Terre, permettant d’apporter tout ce dont le corps a besoin sans édulcorant, sans conservateur, sans colorant, etc.

Alimentation “healthy” : de quoi on parle ?

Concrètement, que mange-t-on dans une assiette healthy ?

On mange des fruits, des légumes, des produits animaux (viande, poisson, crustacés, volaille, etc.), des céréales, ainsi que des légumineuses. Les céréales, ce sont les pâtes ou le riz par exemple, tandis que les légumineuses correspondent plutôt aux légumes secs tels que les haricots rouges, blancs, les flageolets, les pois cassés ou encore les lentilles.

Il faut toujours suivre les recommandations pour une alimentation équilibrée. Une assiette sera composée d’une moitié de légumes, d’un quart de céréales ou de légumineuses, puis un quart restant contenant plutôt des protéines animales.

Les impacts de ce choix d’alimentation sur notre santé

Cela permet une meilleure digestion, de se sentir plus en forme, et d’apporter à nos cellules les éléments de base qui constituent notre corps afin de bénéficier d’une meilleure masse musculaire, de ne pas avoir de graisse en surplus, ainsi qu’une meilleure densité osseuse. Tout ceci amène globalement à une meilleure santé. Pour le sport, c’est idéal.

Une organisation nécessaire

Qui dit manger différemment, dit… un peu d’organisation. Le but ici est donc de cuisiner, vu que l’on n’achète plus de plat préparé. On fait ses courses localement, en s’assurant que la nourriture est de bonne qualité, n’ayant pas reçu de traitement chimique. Cela demande donc un peu plus de temps. Lorsque l’on cherche à prendre soin de soi, cela passe aussi par l’alimentation, et ce que l’on se trouve dans une recherche de silhouette, de santé ou de performance sportive.

Vous avez entendu parler de batch cooking ? Voilà qui peut graaandement vous aider.

Les sportifs doivent-ils manger davantage de protéines ?

En premier lieu, il faut s’assurer d’apporter ce dont le corps a besoin, donc un minimum de protéines, de glucides et de lipides. Ensuite, il s’agit d’adapter en fonction des objectifs sportifs. Le taux de protéines sera augmenté si l’on pratique la musculation, ou celui de glucides et de lipides si l’on réalise des efforts d’endurance (la course à pied, le trail, etc.). Le côté sain de l’alimentation réside dans le choix des aliments. Ensuite, adopter un régime équilibré, healthy, végétarien ou végétalien va influer sur la composition de l’assiette, mais en aucun cas sur la fréquence des repas.

On parie que vous allez vous régaler ?

Alimentation “healthy” : de quoi on parle ?

L'équipe conseil sport decathlon

Sport, forme, bien-être : on a plaisir à partager avec vous nos astuces et conseils.