Pourquoi la craie de billard est bleue ?

Aujourd'hui, la craie est disponible dans des dizaines de couleurs, mais la craie bleue restent les choix les plus populaires. On vous dit pourquoi.

Pourquoi la craie de billard est bleue ?

Le vert est la couleur traditionnelle du tapis de billard depuis plus de cinq siècles. Le bleu est la couleur traditionnelle de la craie de billard depuis environ 100 ans.
Aujourd'hui, la craie et le tapis sont tous deux disponibles dans des dizaines de couleurs, mais le drap vert de billard et la craie bleue restent les choix les plus populaires. Notre chef de produit billard vous explique les raisons !

Qu'est ce que la craie de billard ?

Qu'est ce que la craie de billard ?

La craie est un indispensable au billard, c’est un abrasif puissant qui a deux fonctions : empêcher le glissement de l'extrémité de la queue (le procédé) sur la bille blanche frappée, et ainsi éviter la “fausse-queue”, et permettre de donner des effets à la bille frappée, par exemple faire un retro (lien vers le contenu comment faire un retro).
Ce petit cube bien utile est en grande majorité bleu.

François mingaud craie de billard

la première raison est historique

Le billard a toujours évolué, de son invention par Louis XI jusqu’à nos jours, vers plus de précisions. La formidable histoire du billard est ponctuée d’innovations, voir de révolutions, dont certaines ont contribué fortement à l’industrie contemporaine (l’invention de la première matière plastique de synthèse, la celluloïde, est due au billard, en cherchant un substitut à l’ivoire pour la fabrication des billes).
Deux inventions ont bâti les bases du billard moderne que nous connaissons : le procédé et la craie.
Le procédé a été inventé en 1820 par un officier français en disgrâce, François MINGAUD (ci-contre). Cette rondelle de cuir collée au bout de la queue de billard permettait de frapper en dehors du centre de la bille, et donc de donner  à la bille frappée des trajectoires jusque là inenvisageables. Ce sont les prémices des effets. Mingaud publia en 1827 un ouvrage de référence “Noble jeu de billard - Coups extraordinaires et surprenants”.

ESCROQUERIE OU IDÉE DE GÉNIE ?

L’invention de la craie de billard est attribuée à Jack CARR, joueur et arbitre de billard, contemporain de Mingaud.
Pour améliorer les performances médiocres des simples queues en bois au bout plat, les joueurs expérimentèrent toute sortes de solutions : arrondir, limer ou diminuer l’extrémité, ou.. frotter leur queue de billard contre les murs et les plafonds en plâtre des salles. L’extrémité de la queue de billard ainsi enduite de poudre de calcaire permettait de moins glisser sur la bille blanche.

Jack Carr, en homme d’affaire avisé, ne fit que reprendre les habitudes des joueurs et l’invention de Mingaud en y associant astucieusement ce qu’on appellerait aujourd’hui du marketing : il développa des petits contenants de craie, teinte en bleu, et les commercialisa sous le nom de “craie magique” (“twist magic chalk”) en en faisant la démonstration lors d'exhibitions. L’accroche obtenue de cette combinaison de la pose d’un procédé en cuir à l’extrémité de la queue et le farinage à la craie lui permit de nouveaux coups, antérieurement impossibles. Ce sont les mêmes techniques qui sont employées de nos jours pour donner des effets en frappant la blanche en dehors de son son centre (à gauche pour un effet à gauche par exemple).
Escroquerie ou idée géniale, la craie magique de Carr était en fait tout simplement de la craie ordinaire, du carbonate de calcium naturellement blanc mais teint en bleu, et emballée dans un formidable story telling. Un nom (craie magique), une couleur distinctive (le bleu), un prix sélectif, un packaging attractif, des démonstrations… En précurseur, John Carr, fit fortune en vendant fort cher sa craie magique à des milliers d’amateurs, le billard étant alors un sport extrêmement populaire en Europe et aux Etats-Unis. La bonne fortune de Carr s’envola lorsque la supercherie fut démasquée, quand les joueurs réalisèrent que sa craie magique n'était rien d'autre que de la craie classique... mais bleue.

Pourquoi la craie de billard est bleue ?

DU CALCAIRE AU SILICE

Bien que le processus de fabrication était très simple (des blocs de calcaire étaient découpés dans des carrières, puis redécoupés en cubes plus petits et enfin vendus tels quels dans leur couleur naturelle), la craie blanche naturelle s'avérait problématique : les cubes se dessèchaient, perdaient leur forme et se délitaient. La craie venait également tacher le tapis (rendant visuellement la table plus difficile à jouer) et s'avérait difficile à nettoyer. Le calcaire, trop abrasif, venait également, au fil du temps, dégrader les différents supports de jeu (à cette époque les billes étaient en ivoire).

Craie de billard spinks billiard chalk

Par la suite, d’autres brevets et d’autres inventions autour de la craie de couleur sont venus compléter le panel de choix pour les pratiquants, vers une recherche de toujours plus de précision via l’accroche de la craie : brevet de 1884 d'Anthony Peple, joueur de billard de Brooklyn ; brevet de 1885 de la société Brunswick-Balke-Collender Co., fabricant de billard ;  première craie avec de la silice, Paris, 1890 ; brevet de 1897 du chimiste et inventeur Hoskins et du joueur Spinks avec une craie composée à 90% de silice, d'un liant, d'un abrasif, le corindon, et d'un colorant en s’inspirant de la craie française faite à partir de pierre ponce de l’Etna) ; etc.

Progressivement, le calcaire de la craie (le carbonate de calcium également appelé calcite ou carbonate de chaux) a été substitué par d’autres compositions, principalement de la silice (forme naturelle du dioxyde de silicium, la silice est l’élément le plus abondant dans le manteau terrestre après l’oxygène).Si on parle de craie, c’est par tradition, mais ce n’est pas à proprement parler de la craie…

La craie de billard est donc bleue pour une première raison, historique. Et 100 ans plus tard, avec sa réputation de craie de meilleure qualité, de “craie magique”, la craie bleue, pionnière en la matière, est toujours le choix le plus populaire auprès des joueurs de billard, toute discipline confondue. Le bleu est devenue une convention.

bleue : une raison pratique

La deuxième raison est plus pratique.
Il vaut mieux donner à la craie une couleur qui puisse rendre sa présence sur le tapis et les billes aisément visible. La craie peut ainsi être plus facilement repérée et enlevée pour que billes et tapis conservent des qualités de roulement optimales.
Et si la craie est cubique (ou octogonale plus rarement), c’est également pour des raisons pratiques : avant, ronde, elle finissait par rouler et par tomber.

Une raison pratique

 Le tapis de billard est vert, la craie est bleue… Mais rien ne vous empêche d’opter pour d’autres coloris, du moment que votre billard respect ses deux grands principes : être le plus précis possible et... se faire plaisir !

Corentin chardin billard decathlon

corentin chardin

chef de produit billard

35 ans de passion de billard.
Professeur de billard, billard d'or.
Passionné de surf et marathonien.

ces articles pourraient vous intéresser