Pour ou contre les courses 100% féminines ?

Emilie et Bérangère donnent leur avis !

pour ou contre courses feminines

Les courses 100% féminines sont souvent sujettes à débat : vraiment utiles ? un truc de comm ? motivantes ? inspirantes ? superflues ?

Bérangère et Emilie, deux runneuses adeptes des dossard, se sont posé la question... On découvre leurs avis sur la question !

Contre les courses 100% féminines : l'avis de bérangère

“Des courses 100% féminines ? Ah non. Non, vraiment. Payer une course trois fois plus cher pour avoir le droit à un parcours parfaitement adapté à mes petites capacités de faible femme, tout de rose vêtue pour l’occasion, pardonnez-moi d’hésiter.

Et puis, quand on sait qu’il y a quelques années les femmes étaient empêchées de courir des distances supérieures à 1500 m, c’est à se demander pourquoi on voudrait, aujourd’hui, s’auto-ségrégationner… (pas sûre que ce mot existe, mais bon, vous voyez l’idée).

Donc non, j’avoue avoir du mal à comprendre l’intérêt de s’inscrire à ces courses. Est-ce qu’on ne devrait pas plutôt se poser la question de “pourquoi certaines ne se sentent pas à l’aise dans un peloton mixte ?”.

Pour ou contre les courses 100% féminines ?

Là, je vois bien une explication : s’assurer, ou du moins tenter de s’assurer, que des gros bras ne seront pas là pour jouer des coudes. C’est d’ailleurs pour cette raison que, pour mon premier triathlon, j’avais choisi un triathlon 100% féminin… Pour ne pas avoir à prendre un départ trop rude à la natation. Et puis ma première course “officielle”, c’était une color run. Pas 100% féminine donc, mais pas non plus le type de course adoubée par les “vrais” coureurs (là il y aurait de quoi ouvrir un nouveau débat... A partir de quand entre-t-on dans le club des "vrais" coureurs auto-proclamés ?).

Donc, oui, j’ai bien conscience que ces aveux fragilisent cette prise de position “contre”... Alors soit. Peut-être que ce type de course peut être un moyen de se tester en course, avec des copines, et sans pression… Comme un tremplin finalement. Dans ce cas, pourquoi pas…"

Pour les courses 100% féminines : l'avis d'émilie

“En tant que femme, oui, j’ai le droit d’aimer le rose (et même le corail, le fuchsia ou le mauve), les talons, le rouge à lèvres et aussi les licornes. Oui, j’aime ces petits riens qui sont pour moi, de temps à autre, symboles de ma féminité et, je l’admets, complètement girly.

Les courses 100% féminines sont un peu du même acabit : un moment consacré aux femmes comme moi qui ont envie de faire du sport entre elles, pour le plaisir, couleur rose et clichés féminins inclus. Vous l’avez déjà essayé entre copines ? Fous rires assurés !

Autre atout intéressant : on a toutes déjà expérimenté la trace de culotte gênante à travers le legging ou encore le collant qui nous donne l’impression que tout le monde nous regarde. Pour le coup, pendant les courses féminines, c’est 0 complexe, 0 pression, 0 jugement. On court, on se marre et on prend des selfies.

 

C’est aussi une super occasion de partager les joies et les galères de la course à pied pour les femmes : courir le midi, oui, mais c’est contraignant de se remaquiller après, tu te laves les cheveux à chaque fois, toi ?, tu les mets où tes enfants quand tu cours ?, c’est quand même nul les t-shirt de course avec uniquement des tailles homme, comment tu fais pour trouver une bonne brassière…?

Et puis, parfois, ces courses dédiées aux femmes supportent des causes nobles comme la recherche médicale, les inégalités… On s’amuse, on fait une bonne action et on est super fières ! Et, de plus en plus, ces courses sont ouvertes aux hommes parce que, eux aussi, ils peuvent très bien défendre les causes des femmes !”

pour ou contre courses féminines

ET VOUS, VOUS EN DITES QUOI ?

Ces articles vont vous intéresser