LES ASTUCES POUR COURIR AVEC SON CHIEN : témoignage

Envie de vous lancer dans le running (ou canicross) avec votre chien ? Suivez le guide !

courir avec son chien

Pour profiter d'un moment de plaisir avec votre animal à grande ou petites oreilles, quelques astuces peuvent vous aider à prendre en mains vos premières courses.
Dans l'idée de recueillir pour vous les meilleurs conseils, nous avons également interviewé Valentine, une sportive de 29 ans qui court avec son Shiba Inu de quatre ans : "Prout". Oui c'est son petit nom qui lui va comme un gant apparemment.

Ah, ces animaux à langue pendante prennent beaucoup de plaisir à accompagner leur maître·sse courir, ils se dépensent à fond et c'est l'instant idéal pour nouer un lien privilégié avec eux.
Dans son témoignage, Valentine vous le confirme accompagnée de Prout son Shiba Inu et vous partage ses bonnes pratiques pour se lancer dans l'aventure.

LES ASTUCES POUR COURIR AVEC SON CHIEN

LE TEMOIGNAGE DE VALENTINE :

À quel âge peut-on commencer à courir avec son chien selon toi ?

"J'ai eu mon Shiba tout petit et j'avais déjà en tête de courir avec lui mais il faut attendre au  moins ses onze mois avec l'avis du vétérinaire pour commencer. Le Shiba étant un chien assez énergique, je n'ai pas eu de contre-indication pour faire de la course à pied avec mon chien. Avant toute chose, c'est important que le chien soit socialisé et qu'il ait adopté les bons réflexes avant de l'emmener courir."

 Il faut attendre au moins ses onze mois avec l'avis du vétérinaire pour commencer.

Quel était ton niveau avant de commencer à courir avec ton chien ?

"Alors moi je ne suis pas une coureuse professionnelle, le cardio c'est pas mon point fort... Mais le fait de courir avec mon chien m'a beaucoup aidé à me réconcilier avec la pratique et de pouvoir faire des bonnes distances aujourd'hui comparé à mon niveau initial. En vérité ? Vivre des moments comme ça avec son chien, c'est un super moyen de se motiver à se mettre au sport."

Combien de km peux-tu parcourir ?

"Les distances dépendent de toi et de l'endurance de ton chien.
Nous on a d'abord commencé à courir 1 km, je le déposais à la maison et je terminais ma course à pied toute seule. Ensuite 2 km puis 3 km et maintenant il court facilement 5 km avec moi à bonne allure. Au bout d'un moment, lui aussi commence à fatiguer !
En tous les cas, on y va mollo et on ne court pas tous les jours pour protéger ses articulations et ligaments.

Maintenant que mon chien est endurant, il suffit de courir de mon côté pour qu'il me suive naturellement. J'essaye d'alterner le milieu urbain et à la campagne parce que ça permet à mon chien de découvrir des nouveaux environnements et des nouvelles odeurs. C'est ça qui le fatigue le plus."

DES ACCESSOIRES À NE PAS OUBLIER AVANT OU APRÈS LA COURSE ?

"Il vaut mieux partir avec une gamelle d'eau parce-que les chiens s'essoufflent assez rapidement et ils ont vite soif."

Quels équipements as-tu choisi ?

"Mon chien à un harnais anti-traction et moi j'ai une laisse spéciale qui s'attache à la taille. La laisse permet d'avoir les mains libre et de pouvoir boire facilement ;)
Au début, c'est important de choisir une laisse adapté à la course à pied parce qu'il faut montrer au chien la bonne allure. Ça m'a permis d'apprendre à "Prout' qu'il doit se positionner devant moi et si je cours, il court et si je m'arrête, il s'arrête. Evidemment, ça demande un peu d'entraînement pour qu'il comprenne la cadence."

QU'EST-CE QUE ÇA T'APPORTE DE COURIR AVEC TON CHIEN ?

"Quand je cours seule, ça m'ennuie rapidement... Alors que quand je cours avec mon chien, c'est son moment à lui aussi, ça lui permet de se décharger, il est bien dépensé et il dort mieux après. Ça lui fait vraiment du bien.

C'est un très bon moyen de nouer un lien avec votre chien. Vous savez, les chiens ont une façon de montrer qu'ils sont contents après la course, et ça se ressent vraiment ! Et réciproquement, ça me donne tellement de joie de lui faire plaisir !"

quand je cours avec mon chien, c'est son moment à lui aussi [...], ça me donne tellement de joie de faire plaisir à mon chien !

qu'est-ce que ça t'apporte de courir avec ton chien ?

"Quand je cours seule, ça m'ennuie rapidement... Alors que quand je cours avec mon chien, c'est son moment à lui aussi, ça lui permet de se décharger, il est bien dépensé et il dort mieux après. Ça lui fait vraiment du bien.

Et surtout, c'est un bon moyen de nouer un lien avec ton chien. Vous savez, les chiens ont une façon de montrer qu'ils sont contents après la course, et ça se ressent vraiment ! Et réciproquement, ça me donne tellement de joie de faire plaisir à mon chien !"

Merci Valentine ! 

En espérant que le témoignage de Valentine vous aura donné envie de vous lancer ! Nous vous proposons ci-dessous quelques conseils pour répondre à toutes vos questions pratiques.

Quelles races pour courir avec son chien ?

🔹 Demander l'avis à son vétérinaire :

Toutes les races de chiens ne sont pas égales lorsqu’il s’agit de courir. Par exemple, les chiens brachycéphales auront plus de difficulté à supporter une course vu leur morphologie atypique (nez court et crâne élargit). Alors qu'un chien de berger, un chien de traîneau ou un chien de chasse en bonne santé prendra beaucoup de plaisir à vous accompagner courir. Donc, la première précaution à prendre est de vérifier si votre animal domestique peut tolérer des efforts modérés de plusieurs dizaines de minutes.

Comme nous l'a rappelé Valentine, peut importe la race de chien, il est déconseillé de courir avec un chiot âgé de moins de un an. S’assurer que le squelette est arrivé à maturité (ce qui peu prendre jusqu’à vingt mois pour certaines races) avant d’entreprendre un footing. À l'inverse, cela vaut également pour les chiens âgés.
Finalement, il est sage de consulter votre vétérinaire afin de procéder à un check-up et de vous assurer que votre chien est apte à l’exercice.

LES ASTUCES POUR COURIR AVEC SON CHIEN

DE LA PROGRESSIVITÉ POUR LES CHIENS AUSSI 

C’est l’une des bases de l’entraînement running (pour les humains) : ne pas augmenter le kilométrage de manière trop brutale afin d’habituer muscles et tendons aux contraintes et réduire ainsi le risque de déclenchement de blessure.

Les mêmes précautions doivent être prises si vous avez décidé de courir régulièrement avec votre chien.
Débutez chaque séance par un échauffement consistant en une alternance d’épisodes de marches et de trot lent. Ainsi, votre compagnon pourra jouir d’une plus grande liberté et faire aisément ses besoins (munissez-vous d’un sac plastique en toutes circonstances et portez-le avec vous jusqu’à la poubelle la plus proche).
Ensuite, installez-vous sur un tempo qui permet à votre chien de vous suivre sans accomplir un effort trop violent. Il est préférable que ce soit lui qui tire sur la laisse plutôt que le contraire…

Enfin, pensez à vous équiper de harnais adaptés à la traction.

PRÉFÉREz LES CHEMINS FORESTIERS AUX AXES BITUMÉS

La forêt pour courir avec son chien, presque une évidence ! Il est préférable d’évoluer sur un axe vierge de tout trafic automobile afin de réduire les risques d’accident et protéger les tendons des chocs sur sols bitumés. Courir en nature permet à votre chien de courir plus librement et de stimuler son odorat. Quelques précautions si vous choisissez d’ôter la laisse :

- Assurez-vous que votre animal domestique respecte les ordres les plus basiques que vous lui donnez.

- Ne le laissez pas s’éloigner de vous de manière excessive (préférable de l’avoir en permanence dans son champ de vision pour contrôler qu’il n’avale pas n’importe quoi…).

- Vérifiez que le terrain sur lequel vous courez n’est pas fréquenté par des jeunes enfants pouvant être surpris par votre compagnon.

courir avec son chien

les indispensables de la course à pied : 

D’abord, le ravitaillement. Les chiens ont besoin de boire souvent – particulièrement lorsqu’ils effectuent un effort. Il est donc prudent de s’arrêter toutes les quinze minutes environ pour réhydrater votre animal. Prévoir pour cela un récipient – si vous n’avez pas appris à votre chien à boire à la bouteille (à loger par exemple dans un CamelBak). Les chiens sont sensibles à la chaleur alors mieux vaut éviter les courses quand il fait trop chaud. Et pour protéger ses coussinets, vérifiez que la température du sol reste tolérable.

A propos de ravitaillement solide, il est préférable de ne pas nourrir votre chien au moins deux heures avant l’effort. Et adaptez ses rations sur les conseils de votre vétérinaire.

Un conseil pour conclure : vérifiez au terme de chaque footing qu’il ne s’est pas blessé aux pattes et qu’une plaie (même minuscule) ne présente aucun risque d’infection.

Enfin, n’hésitez pas à récompenser votre chien après un bon footing. Il le mérite !

Soyez attentif à la respiration de votre chien. Si son rythme cardiaque peine à redescendre après un effort – et qu’il reste essoufflé durant plusieurs minutes –, c’est sans doute que vous lui en avez trop demandé.

COURIR AVEC SON CHIEN SUR LA NEIGE... OU OSEZ MÊME LE CANI-VTT !

Enfin, il existe de plus en plus de compétitions se déroulant dans les stations de ski, y compris celles de moyenne montagne. C'est l'occasion de vous faire plaisir en accrochant un dossard sur votre poitrine et de tester tous les conseils livrés dans cet article.

Souvent ces courses sont assez courtes et donc ne demandent pas un entraînement démesuré surtout si comme beaucoup d'entre nous, vous recherchez plus le plaisir et le dépassement de soi que la performance pure.

courir avec son chien

Harnais, laisse, gamelle d'eau, baskets, vous avez tout ? Du plaisir au rendez-vous, c'est parti pour une sortie canine assaisonnée d'instants magiques !

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER