Le run commuting : aller travailler en courant, c’est possible ?

Métro bondé, longs bouchons en voiture, bus en retard... Vous cherchez une alternative pour vous rendre au travail ? Découvrez le Run Commuting !

Le run commuting : aller travailler en courant, c’est possible ?

C’est la rentrée et avec elle son lot de petits plaisirs pour vous rendre au travail : le bus que vous ratez à quelques secondes près, le métro bondé, les loooongs bouchons, et j’en passe… De quoi bien lancer ou clore votre journée.
Vous l’aurez compris, les trajets pour se rendre au travail ne sont pas toujours une partie de plaisir. Heureusement, il existe quelques alternatives pour se libérer de ce stress quotidien, et se faire du bien par la même occasion. On vous en propose une aujourd'hui, suivez le guide !

Le run commuting : aller travailler en courant, c’est possible ?

Le run commuting : il court, il court… au boulot

Vous n’habitez pas si loin de votre lieu de travail (moins de 10 km) ou sinon, vous êtes très courageux.se ? Vous pratiquez ou souhaitez vous mettre à la course à pied ? Alors, pourquoi ne pas essayer le Run Commuting ou Runnotaf.

Mais au fait, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit tout simplement ici de se rendre au travail en courant. “Run” désignant la course à pied en anglais et “commuting”, l’action de se déplacer de son domicile à son lieu de travail, et inversement. Si le nom vous paraît quelque peu compliqué, c’est qu’a contrario de son cousin, le vélotaf, le run commuting n’a pas encore tout à fait trouvé son équivalent dans notre chère langue française. L’expression “Runnotaf” commence à émerger…

Mais sur le fond du run commuting : bonne ou mauvaise idée ? On fait le point !

Se déplacer au travail en courant, c’est le pied

Chausser ses baskets avant ou après une grosse journée de travail, prendre l’air et souffler, pouvoir dire adieu aux bouchons ou au fameux bus que vous ratez si souvent. Voilà tout l’intérêt du Run Commuting. Bon, il est clair que ce concept n’est possible que si votre logement ne se situe pas trop loin de votre travail. Une distance idéale ? C’est vous qui la définissez. Elle dépend surtout de votre niveau, votre motivation et vos ambitions.

Rien que pour vous, nous avons listé quatre avantages au Runnotaf qui pourraient bien vous convaincre de vous lancer (au moins une fois) :

Le temps : “j’ai pas le temps”, combien de fois avez-vous prononcé cette phrase lorsqu’on vous propose une petite sortie course à pied ? Avec le Runnotaf, cette excuse n’est plus vraiment valable -ou bien il vous faudra en trouver une autre- car le temps, vous allez en gagner. Terminé les galères pour trouver une place de parking, les transports en commun bondés ou en retard, les bouchons en voiture. À pied, c’est vous qui contrôlez votre temps ! En plus, vous serez à l’heure à la réunion du lundi puisque vous n’avez pas raté le bus (toujours ce même bus)…

La santé : Les avantages de la course à pied sont très nombreux pour la santé. S’aérer l’esprit, libérer votre stress, entretenir votre corps, améliorer votre santé physique, vous muscler et vous fixer des objectifs. On en a même fait un podcast que vous pouvez écouter, ou lire dans l’article dédié.

La planète : Le Run Commuting, c’est considérablement moins polluant qu’un trajet en voiture. Troquer quatre roues pour ses deux jambes, ça pollue nettement moins. En termes de déplacement pur, un trajet de 5 km en zone urbaine en voiture, c’est 0,96 de kilogrammes d'équivalent CO2. En Runnotaf, c’est 0 kgCO2e. Zéro pointé, on peut pas faire mieux.

Source : https://monimpacttransport.fr/

Le porte monnaie : Et oui, venir au boulot ou rentrer chez soi en courant, ça coûte moins cher que de prendre sa voiture ou les transports en commun. On évite le parking, les tickets de métro et/ou de bus. Une paire de chaussures, quelques vêtements de course et c’est parti !

Comment s'organiser pour courir jusqu'au travail ?

Vous êtes déjà parti·e ? Attendez, on vous donne quelques conseils pour vous organiser au mieux. D'abord, avant le départ, définissez votre parcours. Évitez de passer par de grands axes et assurez-vous d'être toujours en sécurité sur votre chemin (zones éclairées, trottoirs ou chemin adaptés aux piétons). En plus, on est sûr que ça vous fera passer par des endroits que vous ne connaissiez pas.

On vous voit venir : "Nous, on n’a pas de douches au travail et arriver trempé·e, c’est pas top”. C’est vrai, c’est pas top. Dans ce cas, vous pouvez vous rendre au travail grâce aux transports en commun ou à vélo le matin, et rentrer en courant le soir ! Vous serez heureux de prendre une bonne douche en rentrant chez vous, après avoir fait votre sport de la journée.

Enfin, conseil plutôt logique, mais encore faut-il y penser : surveillez la météo. Se prendre une bonne averse et arriver ou rentrer rincé·e, ça, c'est vraiment pas le pied. Faites aussi attention aux pics de pollution dans les grandes villes, ils pourraient gâcher votre moment de course à pied (et votre souffle).

Le run commuting : aller travailler en courant, c’est possible ?

Quel matériel pour le run commuting ?

Niveau matos, il faut aussi s'équiper en conséquence. Le plus important, c'est une bonne paire de chaussures adaptée à la ville et à l'asphalte. Un sac à dos type sac de trail vous permettra de transporter vos affaires tout en gardant un certain confort lors de vos déplacements. Courir avec un "truc" qui ne fait que bouger dans son dos, c'est pas génial. C'est la raison pour laquelle le sac de trail reste le mieux adapté à cette pratique. Il prend bien la forme de votre dos et peut accueillir toutes vos affaires de travail.
Lorsque la nuit tombe, pensez également à vous rendre visible. Équipez-vous d'une lumière de running, c'est important pour votre sécurité.

Alors, ça y est, l’envie de franchir le pas vous démange ? Foncez, que dis-je ? Courez ! Le Run commuting, c'est tout un mode de vie, bon pour votre santé, votre porte-monnaie, et c'est un gain de temps. Qui dit mieux ?

Le run commuting : aller travailler en courant, c’est possible ?

Henri

Rédacteur conseils

Grand amateur de raquettes en tout genre : tennis, badminton, padel. Fan de hockey-sur-glace et de smoothies à la banane !