Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

Poursuivre l’éveil aquatique de votre enfant en dehors de ses cours de natation ? C’est possible, et c’est facile !

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

Lorsqu’il est à la piscine avec vous, votre enfant n’a qu’une obsession : vous montrer combien il a progressé ? Au contraire, votre enfant n’a peut-être pas suffisamment confiance en lui pour apprendre à nager, et vous souhaitez l’aider à prendre les devants avant de l’inscrire à des cours de natation ? Dans tous les cas, il semblerait que vous ayez besoin de conseils pour l’accompagner sereinement… Cela tombe à pic : nous vous partageons 10 idées de jeux aquatiques pour faire progresser votre enfant ; mais également quelques clés pour vous rassurer, parce que c’est précisément ce qui l’aidera à prendre pleine confiance en ses capacités à se débrouiller dans l'eau ; enfin, nous vous rappelons les règles élémentaires à respecter pour s'amuser en toute sécurité.

10 IDÉES DE JEUX AQUATIQUES 

POUR FAIRE PROGRESSER VOTRE ENFANT

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

Saviez-vous que les enfants, comme les adultes, progressent plus facilement lorsqu’ils s’amusent ? C’est notamment le cas en natation. Par le biais du jeu dans l’eau, votre enfant se familiarise avec le milieu aquatique et développe de multiples capacités sans même s'en rendre compte ! Zoom sur 10 jeux et leurs bienfaits sur l’éveil aquatique de votre enfant.

Pour apprendre à nager...

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

1. Apprendre à marcher dans l’eau avant d’apprendre à nager

Comme le disait un célèbre poète dans l’une de ses fables, “ rien ne sert de courir, il faut partir à point ”. Eh bien en natation, nous pouvons dire que c’est tout aussi vrai. En effet, mieux vaut tout doucement s’accoutumer à cet élément plutôt que vouloir le dompter à peine un orteil plongé dans l’eau. Aussi, il est important que votre enfant ressente un minimum de maîtrise dans cet univers totalement nouveau pour lui. Pour ce faire, faites-lui, par exemple, retrouver les sensations de la marche, mais cette fois-ci dans l’eau (là où il a pied, bien entendu). De cette manière, il peut appréhender sereinement le milieu aquatique et comprendre qu’il y est aussi maître de son corps.

2. L’étoile de mer

Ce jeu aquatique est particulièrement intéressant dans la mesure où votre enfant peut prendre conscience de sa capacité à flotter sur l’eau. En effet, lors de nos premiers pas dans l’eau, l’une de nos plus grandes peurs à tous et à toutes est certainement celle de couler.

Pour effectuer l’étoile de mer, maintenez votre enfant sur le dos (avec ou sans brassards), demandez-lui de tendre puis d’écarter ses bras, et de faire de même avec ses jambes. Lâchez-le progressivement, sans le surprendre, il trouvera naturellement son équilibre en battant un peu des bras et des jambes, et une fois en confiance, réussira finalement à se stabiliser. Vous pouvez également proposer à votre enfant de passer de la position dorsale à l’étoile de mer ventrale, souvent plus simple à réaliser mais pouvant parfois se révéler source d’appréhension pour les enfants (ou les grands) qui n’aiment pas avoir le visage sous l’eau.

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?
Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

3. Mettre la tête sous l’eau

Mettre la tête sous l’eau est une étape essentielle à franchir, mais pas pour autant évidente. Et pour cause, cela signifie que votre enfant doit être prêt à plonger sous l’eau l’une des parties vitales de son corps : ses voies respiratoires. Pour qu’il accepte ce lâcher-prise le temps de quelques secondes, il est important qu’il comprenne qu’il peut remonter à la surface quand il le souhaite. Pour commencer, votre enfant peut s’immerger verticalement sous l’eau jusqu’au-dessus de la bouche, et faire des bulles avec celle-ci ; puis s’immerger jusqu’au-dessus du nez tout en continuant à recracher de l’air par la bouche. Enfin, votre enfant se sentira peut-être prêt à plonger complètement son visage sous l’eau. Le principal étant qu’il comprenne que, sous l’eau, on expire constamment et que l’on inspire une fois seulement le visage à l’air libre.

4. La chasse au trésor

La chasse au trésor est un exercice grâce auquel votre enfant va entrer complètement sous l’eau tout en ayant un objectif précis : aller y chercher des anneaux ou autres objets non-flottants. L’aspect challenge de ce jeu permet à votre enfant d’oublier son éventuelle peur d’être sous l’eau pour se concentrer sur les objets qu’il doit aller repêcher. Par ailleurs, dans un premier temps, nous vous conseillons d’opter pour un endroit où la profondeur est moindre. De cette manière, il pourra rapidement remonter à la surface de l’eau en poussant le sol avec ses pieds.

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?
Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

5. La coulée ventrale

Rassurez-vous, la coulée ventrale est bien moins inquiétante que ce que son nom laisse entendre ! Pour réaliser cet exercice, votre enfant doit se placer sur le ventre, le visage dans l’eau, et les bras tendus vers l’avant, dans l’alignement du reste de son corps. Maintenez-le dans cette position, puis dites-lui de pousser le mur avec ses pieds afin de se laisser glisser, comme une planche, tout en vidant par la bouche l’air qu’il a inspiré au préalable.

Si votre enfant est à l’aise, vous pouvez lui proposer d’effectuer des battements de jambes afin de poursuivre sa glissade à la surface de l’eau.
En bref, cet exercice fort complet permet de travailler différents aspects essentiels à l’apprentissage de la natation : la flottaison, la respiration, et les battements de jambes.

6. Le toboggan

Si la piscine dans laquelle vous vous rendez est équipée d’un toboggan, vous pouvez proposer à votre enfant de s’y essayer. Le toboggan est un excellent exercice pour apprendre à se réceptionner dans l’eau et à remonter à la surface sans paniquer. En effet, nous ne savons jamais de quelle façon nous allons atterrir dans l’eau, et la vitesse peut parfois nous surprendre : aussi, pas d’autres choix que celui d’improviser… Or, quelle meilleure manière de s’éveiller et progresser dans l’eau ?

7. ET SI ON JOUAIT AU DAUPHIN OU À LA SIRÈNE ?

Le dauphin, la sirène, la baleine, ou même le petit poisson rouge, peu importe, l’idée étant que votre enfant s’inspire de la nage de la créature marine qui le fascine le plus. Cette manière de nager librement et sans contraintes incite ainsi votre enfant à prendre conscience de ses capacités dans l’eau, et lui offre également de nouvelles sensations de déplacement et de glisse… De quoi le familiariser naturellement avec les mouvements techniques de l’une des 4 nages ! D’ailleurs, contrairement aux idées reçues, la brasse n’est pas la plus simple d’entre elles à apprendre.

Pour apprendre à mieux nager...

8. Le relais

Pour organiser un relais, constituez 2 équipes chacune composée de 2 nageur·euses minimum. Définissez les ordres de passage et le type de nage autorisé. Pour passer un relais, il suffit au·à la nageur·euse de taper dans la main du·de la relayeur·euse suivant·e. La première équipe à avoir effectué tous ses relais est déclarée victorieuse. Prêt·es ?  1, 2, 3, go !

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

9. La balle au prisonnier

La balle au prisonnier est semblable au water-polo dans la mesure où elle requiert une certaine agilité dans l’eau, mais également de la puissance (attention toutefois aux autres nageur·euses). Le jeu est simple : un ballon, deux équipes. Chaque joueur·euse touché·e par l’équipe adverse est fait·e prisonnier·ère. Pour s’extraire de la prison, le·a prisonnier·ère doit à son tour toucher un·e joueur·euse de l’équipe qui l’a envoyé en prison. L’équipe ayant fait prisonnier·ères tous·tes les joueur·euses de l’équipe adverse remporte la partie.

10. Le tunnel

Ah, le tunnel ! Que de rigolade et d’apprentissages avec ce jeu : tout d’abord, il faut retenir sa respiration et apprendre à gérer la quantité d’air disponible dans ses poumons. Il faut aussi plonger au fond de la piscine et nager entre les jambes (qui forment un tunnel) des autres participant·es qui se tiennent debout, et enfin remonter à la surface. Amusement garanti !
D’ailleurs, le jeu du tunnel peut aussi être réalisé grâce à des arches aquatiques.

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

DES PARENTS RASSURÉS, UNE CONFIANCE MAITRISÉE

Tous les parents ne sont pas à l’aise avec l’eau, et ce n’est pas grave. La plupart du temps, cela vient de leur propre expérience dans le milieu aquatique lorsqu’ils étaient enfants. Certains ne savent peut-être pas encore nager (il n’est d’ailleurs jamais trop tard pour apprendre) et ne peuvent donc pas accompagner leur enfant dans cet élément. Et d’autres ont tellement à cœur de bien faire les choses qu’ils s’en mettraient quelque peu la pression.

Soufflez, détendez-vous, faites-vous confiance. Et pour cause, vous n’êtes pas sans savoir que nos enfants sont capables de ressentir nos émotions. Aussi, avant de les accompagner à la piscine, il est primordial de se réconcilier avec cet élément en amont. Vous pouvez même demander à une personne de confiance et qui est à l’aise dans l’eau d’accompagner votre enfant à votre place dans un premier temps.
Ensuite, sachez que TOUS les exercices, ludiques et pédagogiques, cités précédemment peuvent être effectués par votre enfant… et par vous-même ! Parce qu’une (excellente) manière de vous rassurer sur ses capacités à se débrouiller dans l’eau peut être de vous y coller aussi ;).

Une fois tous les deux à l’aise dans l’eau, n’hésitez pas à lâcher votre enfant quelques secondes. Rassurez-vous, cela ne fera pas de vous un mauvais parent ! Votre enfant a besoin de voler de ses propres ailes (enfin, en l’occurrence ici, de nager de ses propres nageoires !). Au même titre que la patience et les encouragements, cette étape est essentielle afin qu’il puisse prendre confiance en lui. En le lâchant, vous lui démontrez combien vous lui faites confiance, combien vous croyez en lui… Ce qui lui fera, à coup sûr, pousser des ailes… euh, pardon, des nageoires !

5 RÈGLES ÉLÉMENTAIRES

POUR SÉCURISER VOTRE ENFANT, ET QU’IL SE SENTE EN SÉCURITÉ

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

1. APPRENDRE À NAGER TÔT POUR PRENDRE CONFIANCE EN SOI

Pour que votre enfant prenne confiance en lui, rien de tel que de l’initier au milieu aquatique dès son plus jeune âge. À partir des 4 mois de votre enfant, vous pouvez vous rendre à des cours de bébé nageur : via le jeu et l’amusement, bébé développe ainsi sa motricité aquatique. Par ailleurs, une fois accoutumé à l’eau, il y a de fortes chances pour que son futur apprentissage de la natation se passe au mieux.

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

2. Toujours nager accompagné·e et sous la surveillance d’un adulte

Voilà une règle qui ne vous est certainement pas étrangère. Dès les prémices de votre enfant dans l’eau, sachez que vous ne lui répéterez jamais assez de TOUJOURS nager accompagné et sous la surveillance d’un adulte. Au demeurant, ceci doit être la condition sine qua non à la baignade.

3. Ne pas hésiter à avoir recours à des équipements aquatiques de soutien

Si vous sentez que votre enfant n’est pas encore tout à fait à l’aise dans l’eau, vous pouvez utiliser du matériel de natation comme des brassards, une bouée, une frite, ou encore une planche. Ce soutien lui permettra d’appréhender plus sereinement ce milieu, sans qu’il ne soit pour autant agrippé à votre cou.

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

4. Avoir pied pour ne pas perdre pied

“ Nage là où tu as pied ” est une phrase que vous avez probablement déjà entendue, ou du moins prononcée… à juste titre ! En effet, l’une des principales craintes des personnes qui apprennent à nager étant celle de couler, le sol sous nos pieds se veut être un repère fondamental et extrêmement rassurant dans l’apprentissage de la natation.

5. Laisser votre enfant décider du moment où il veut/se sent prêt à aller se baigner

Il est primordial de laisser votre enfant décider du moment où il se sent prêt à se jeter dans le grand bain. Le déclic doit venir de lui, et uniquement de lui. En effet, se baigner sous la contrainte peut être une source d’angoisse et de crispation supplémentaire ; or, nous savons combien il est important d’être détendu·e pour aller dans l’eau. Pour l’inciter à venir vous rejoindre, montrez-lui combien vous vous amusez dans l’eau !

Bref, vous l’aurez compris, l’éveil aquatique de votre enfant passe par le jeu, l’amusement, et la confiance que vous lui accordez, le tout encadré par quelques règles de sécurité faciles à suivre et à respecter.

Alors, qu’attendez-vous pour lui offrir ses premiers moments dans l’eau ?

Comment accompagner mon enfant dans son éveil aquatique ?

MANON

Fille, sœur, et compagne de cyclistes. Traileuse élevée en plein air, à l'école du sport. Particule ultra en cours d'acquisition. Marathonienne et championne de France Junior 2013 du 10 000 mètres marche athlétique. Mordue d'histoires de sportif·ves.

DÉCOUVREZ D'AUTRES ARTICLES