TEMOIGNAGE D'OPHELIE, CHAMPIONNE DE FRANCE AU BILLARD ANGLAIS ET AMERICAIN

Relever des challenges : une envie de voir les choses en grand.« Je me dis que le meilleur palmarès est celui à venir ». Ophélie nous raconte sa passion pour le Billard. 

Billard au féminin anglais Ophelie

Ophélie, compétitrice dans l’âme, nous prouve que le billard peut être aussi un grand sport de compétition. A l’occasion de la “Journée Internationale de la Femme”, Decathlon et la FFB te proposent de t’initier au billard le 7 mars 2020 dans les magasins participants. Pour cela, Ophélie nous en dit plus sur son sport.

Billard au féminin - snooker Blackball -

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Ophélie Laval, j’ai 25 ans. J’habite près de Narbonne. Je suis professeure de musique (saxophone et clarinette) et à côté de ça, je suis prothésiste ongulaire.

J’ai commencé le billard anglais fin 2013. J’y joue très souvent chez moi et dans mon club à Castanet-Tolosan. Mon palmarès est Championne de France au billard anglais en 2018, championne de France au billard américain en 2019 et médaille de bronze individuel au Championnat d’Europe en 2018. Ma devise est  “le meilleur palmarès c’est celui à venir”.

Comment t'entraînes-tu?

Je m’entraine principalement chez moi, car j’ai une table type de compétition. Cependant, n’ayant pas eu encore la possibilité de mettre les nouveaux tapis de compétition, je vais sur Toulouse m’entrainer sur les bons tapis afin de travailler ma précision et le dosage de mes coups de queue. En ce qui concerne la fréquence des entraînements, je joue toutes les semaines chez moi et aussi dans mon club à Castanet-Tolosan.

Comment le billard est-il entré dans ta vie ?  

J’ai commencé avec des amis. Pas loin de moi, il y avait un joueur de billard, que je souhaite d’ailleurs remercier (car c’est un peu grâce à lui que j’en suis là aujourd’hui), Fabrice CERTEAUX, qui m’a, un jour, donné un conseil : « Tu viserais peut-être mieux si tu te mettais comme ça ». Je l'ai écouté et puis il m’en a donné d’autres.

On a commencé à s'entraîner ensemble. Au début, je m’entrainais tous les soirs ! Un mois après, il m’a proposé de faire mon premier concours National. Comme j’ai aimé le défi, j’y ai participé.

J’étais très contente de ma performance et du cadre et cela m’a incitée à continuer. Aussi, depuis six ans, je fais toutes les compétitions Nationales.

Cette année, j'ai commencé le Snooker. Cela demande énormément de précision. Aux autres modes de jeu, avec un peu de tactique et de logique, je pouvais potentiellement gagner des matchs. Mais au Snooker tout est différent : il faut beaucoup de technique et d’entrainement. 

Questions

Qu'est-ce qui te plait dans le billard ?

J’adore la compétition. Après mon concours de professeur de musique, il me manquait quelque chose : du challenge. Je suis déterminée et perfectionniste. C’est l’une des principales raisons de mon envie de jouer. Au billard anglais, aucune partie ne se ressemble. Des situations peuvent être similaires mais en soit, le moindre décalage d’une bille change toute une partie. C'est ce côté-là que j’adore. J'aime aussi la stratégie. Tout est porté sur une attaque dans ce sport, mais malgré cela, on se demande toujours s'il faut prendre le risque. Il y a des vrais choix à prendre : c'est très intéressant.

Dans le Snooker, ce que j’aime, c’est la précision. C’est un billard « très classe ». Ce mode de jeu te permet de voir ton réel niveau car il laisse peu de part à l’aléatoire dans un match. Il faut toujours se remettre en question.

 

As-tu des souvenirs que tu voudrais nous faire partager ?

C’est une question assez difficile pour moi (rires). J’ai beaucoup de mal à laisser aller mes émotions lors de victoires. Je choisirais ma victoire aux Championnats de France au jeu de la 9 au billard américain. Je n’y avais jamais joué avant les qualifications. Je me suis lancée un peu au dernier moment car j’étais dans une phase de doute au billard Anglais, voulant parfois trop de performances. J’y suis allée, et sur les 4 modes de jeu que proposent le billard américain, je finis avec une première place au classement général et un titre de Championne de France.

Grâce à ce titre, je me suis dis que j'étais capable de me dépasser. J'ai repris confiance en moi.

Billard au féminin avec Ophelie decathlon
Billard anglais - blackball - pool ophelie - billard au féminin decathlon

Un conseil à toutes celles qui souhaitent se mettre au Billard ?

Il suffit, je pense, de passer la porte pour voir que c’est un sport très complet et riche. Grâce au billard, j’ai fait de merveilleuses rencontres en France comme à l’international. C'est aussi un enrichissement personnel et social. Et le billard apporte beaucoup de confiance en soi. 

N’attendez plus ! Foncez mesdames, n'ayez aucune crainte, il n’y a aucune raison pour que vous n’aimiez pas ce sport, au contraire !

 

Des objectifs ? Des défis ?

Mon objectif est de partir en Australie pour le Championnat du Monde de billard anglais en novembre prochain. Pour le snooker, j’essaie de viser les Titres Régionaux pour le moment mais je souhaite atteindre un niveau me permettant de viser les sélections internationales.

En défi, j’aimerais faire partie des meilleures mondiales au billard anglais. Avec le temps, la détermination et l'entraînement, les résultats payent toujours. J’y crois.

Déterminée et optimiste, Ophélie est un exemple pour celles qui cherchent la première place. D’ailleurs, pourquoi pas éprouver votre esprit de compétition le 7 mars 2020 dans votre magasin DECATHLON et les clubs de la FFB participants ? L’occasion pour vous de découvrir un nouveau sport ? Et de, peut-être, en sortir avec une médaille d’or ;)

Kenza

KENZA

Equipe Communication, Sport Billard

Nageuse depuis mon plus jeune âge, motivée dès qu'un sport me charme, je fonce. Désormais, c'est le billard que je vise ;) 

CEUX QUI ONT LU CET ARTICLE ONT AUSSI AIMÉ