Recette de trek : soupe veloutée aux champignons

Recette de bivouac : soupe veloutée aux champignons

  • Facile à préparer, facile à transporter, facile à déguster (tellement c'est bon !) cette soupe ravira les papilles des trekkeurs de tout poil.

    Elena, autrice du livre "Food Trek", nous partage l'une de ses délicieuses recettes longue conservation !

Le petit mot d'Elena...

"Une recette classique, inratable et variable à l’infini !
Après une longue journée de marche, le bivouac installé, le froid et la faim se font sentir et le bon moyen d'y remédier est une bonne soupe ! Plus précisément, une soupe très riche en énergie et en goût, qui se décline avec les légumes du moment et vos épices préférées.

Puisque c’est l’automne, je vous propose un velouté aux champignons et sarrasin, des saveurs de saison !"

RECETTE de la soupe aux champignons

Difficulté : Ultra facile
Temps de conservation estimé : 1 an
Poids : Environ 140gr
Calories : 438


INGRÉDIENTS POUR 1 PERSONNE :
- 30gr de fécule de pomme de terre
- 30gr de crème de sarrasin
- 30gr de protéines de soja texturées fines*
- 10gr d’arrow root

- 1 poignée de champignons de Paris déshydratés
- 5gr d’ail émincé séché
- ½ cube de miso
- Le topping : 1 pincée de kasha (graine de sarrasin grillée) et d’algues séchées à saupoudrer
* Les protéines de soja texturées sont une excellente source de protéines, notamment lorsqu’on est végétarien ou vegan. Naturellement, vous pouvez vous en passer si vous n’aimez pas ou n’en avez pas à la maison.

ingrédients soupe déshydratée

PRÉPARATION

À la maison
1/ Mélanger dans un contenant le plus hermétique possible les ingrédients suivants : la fécule de pomme de terre, la crème de sarrasin, les protéines de soja, le miso et l’arrow root. Ces aliments sont très stables et se conservent mélangés très longtemps tant qu’ils ne sont pas exposés à l’humidité.

2/ Les champignons et l’ail (mais aussi si vous en avez l’opportunité, des herbes aromatiques) doivent être déshydratés et conservés à part. Si vous possédez un appareil pour mettre sous vide, c’est le moment de s’en servir !
Comment déshydrater vos aliments :
- Découpez-les en tranches fines et régulières.
- Disposez-les sur les grilles de votre déshydrateur ou sur une feuille de papier sulfurisé dans votre four à chaleur minimale (qui peut descendre jusqu’à 30° dans un déshydrateur).
- Il vous faudra attendre environ 10h pour que les champignons soient bien secs.

Exemples de temps de déshydratation approximatifs :
> Radis, carotte, chou kale, pomme de terre, courgette, poivron : 6 heures
> Pomme, rhubarbe, kiwi, mangue, tomate, champignon : 10 heures
> Cerise, ananas, banane : 15 heures
> Raisin, abricot : 25 heures

3/ Réservez les « toppings » à part, dans un autre sac hermétique.


En bivouac
C’est très facile et rapide, ce qui n’est pas un luxe quand on est affamé, qu’il fait froid voire pluvieux et que la pénombre s’installe !
Il vous faudra une casserole et un réchaud ou un feu de bois pour cuire le tout :
- Dans la casserole, mélangez 1 volume de la préparation pour 3 volumes d’eau froide.
- Faites chauffer l’eau jusqu’à ébullition en mélangeant très régulièrement.
- Faites ensuite cuire à feu doux pendant 5 minutes en remuant.
- Saupoudrez de vos toppings pour ajouter un peu de croustillant grâce à la kasha juste avant de passer « à table ».
Ma recommandation :
Voyez cette recette comme un canevas, une trame qui ne doit servir qu’à vous inspirer et à vous donner envie de la customiser selon vos goûts et selon les légumes et épices dont vous disposez. Tout est possible, l’idée est que cela soit le plus gourmand possible (après tout, après une journée à marcher, on l’a bien mérité !).

Crédit photo @Sébastien Bocahu
legumes et fruits déshydratés

les basiques de la déshydratation

Lorsqu’on prépare longtemps à l’avance ses repas pour de futurs treks, il faut tenir compte de la stabilité des aliments et préférer laisser à part ceux qui sont plus fragiles. Cette recette a été adaptée pour permettre une conservation longue durée : profitez des temps morts de l'hiver pour préparer vos repas de bivouac estivaux !

Par exemple, je vous conseille de ne jamais mettre les légumes déshydratés dans le mélange, plutôt les stocker à part, car sans une conservation parfaite (à l’abri de l’humidité, l’idéal étant la mise sous vide), ils risquent d’absorber l’humidité ambiante et donc, de ramollir pour ensuite pourrir. C’est l’absence d’eau qui garantit la longue conservation !
De la même manière, faites attention aux aliments qui se conservent bien mais contiennent beaucoup de lipides (graines, oléagineux, etc.) car certaines variétés ont tendance à rancir facilement ou suinter selon les températures, ce qui altèrerait le mélange.

Si vous n’êtes pas encore un habitué de la déshydratation, prenez le temps de faire des essais avec votre four ou un déshydrateur. Selon le type de fruit/légume ou la manière dont vous allez les découper, les temps de déshydratation vont varier et, pour apprendre, rien ne vaut l’expérience !
En un mot : amusez-vous, testez et dégustez !

PLUS DE D'INTERVIEWS ET DE CONSEILS SUR LE TREKKING