Quelle est la définition de la sédentarité ?

Quelle définition ? Quelle différence entre sédentarité et inactivité ? Nos astuces pour lutter contre ce duo dangereux pour la santé.

Quelle est la définition de la sédentarité ?

Le développement de la sédentarité et de l'inactivité est liée à nos modes de vie modernes : les moyens de transport, le travail en position assise et toutes ces nouvelles habitudes nous amènent à moins bouger. La lutte contre la sédentarité devient un enjeu de santé publique. Nos définitions pour tout comprendre et astuces pour contrer la sédentarité et l'inactivité.

Comment définir la sédentarité ? 

L’inactivité physique et la sédentarité sont différentes, bien qu’elles soient toutes les deux à éviter.
La sédentarité est définie par une dépense énergétique faible suite à une position assise ou allongée prolongée : travailler assis·e, regarder la télévision, les trajets en voiture... Elle correspond simplement au temps assis·e ou allongé·e passé par jour.

Au delà de 7h par jour en position assise ou allongée (en dehors des heures de sommeil), vous êtes considéré·e comme une personne sédentaire. Aïe, on y vient vite, n'est-ce pas ?
De banals maux de dos peuvent être le signe d'une vie sédentaire. N'hésitez pas à en parler avec votre médecin. En général, les symptômes apparaissent progressivement, si bien qu'on en prend pas conscience facilement.

Inactivité : quelle différence avec une vie sédentaire ?

L’inactivité est caractérisée par une durée d’activité physique inférieure au seuil recommandé.
On considère que l'on est inactif·ve lorsque l'on effectue moins de 150 minutes d'activité physique à intensité modérée par semaine (comme la marche par exemple). Sur une semaine cela correspond à moins de 30 minutes par jour de marche 5 fois par semaine, à un bon rythme. Cette recommandation est valable pour un·e adulte âgé·e de 18 à 64 ans. En dessous de cette durée, l’individu est considéré comme inactif.

Quels sont les risques de la sédentarité ? Les conséquences ?

Saviez-vous que l’inactivité physique est devenue la première cause de mortalité évitable dans le monde ? A elle seule, elle entraine plus de décès que le tabagisme, soit 10% des décès en Europe selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

L’activité physique peut quant à elle diminuer drastiquement la mortalité précoce. En ajoutant 15 minutes de marche à votre routine quotidienne, vous diminuez de 14% votre risque de mortalité. Ce constat vaut que vous soyez jeune ou âgé·e, homme ou femme, en bonne santé ou non, souffrant d’hypertension ou non, obèse ou non, diabétique ou non, atteint·e de maladies cardiovasculaires ou non...

Quelle est la définition de la sédentarité ?

Qu’est-ce que l’activité physique ? 

Celle-ci se traduit par “tout mouvement produit par la contraction des muscles entrainant augmentation de la dépense énergétique au-dessus de la dépense de repos.” Le simple fait d’être debout, de faire votre lit ou de vider le lave vaisselle est considéré comme une activité légère. L’intensité de l’effort - et de la dépense énergétique - peut augmenter en fonction de l’activité comme marcher, courir, monter des escaliers...

L'activité physique est réalisée à travers quatre conditions différentes :
- Dans le cadre professionnel : cela concerne moins de 10 % de la population en France, nous pouvons par exemple citer les pompiers, les technicien·nes du bâtiment, les infirmier·es.
- Lors des trajets quotidiens ; domicile-travail, école, courses à partir du moment où ils sont actifs, c’est-à-dire réalisés à pied ou à vélo.
- Dans la vie quotidienne : le rangement et le ménage sont des dépenses non négligeables car elles prennent du temps et peuvent être une activité physique relativement intense.
- Pendant les loisirs : le sport fait partie de cette catégorie, tout comme le jardinage ou le bricolage.

Voilà qui rassure. Pas si compliqué de combattre la sédentarité au quotidien, l’activité physique ne porte pas seulement sur le sport mais peut être réalisée à travers les tâches quotidiennes.

Peut-on être sportif et sédentaire ?

La sédentarité est indépendante de la durée d’activité physique réalisée par semaine.
Prenons l’exemple d’une sportive de haut niveau pouvant faire 5h d’entraînement par jour. Entre les entraînements, si elle passe son temps assise ou allongée, la sportive de haut niveau est considérée comme active et sédentaire. Voilà qui brise des idées reçues, non ?
Une activité légère doit compléter un entraînement de qualité et éviter la sédentarité car celle-ci augmente la mortalité précoce, et ce même si l’on pratique une activité physique régulière.

QUELLES astuces simples pour éviter la sédentarité ? 

Plusieurs astuces peuvent limiter les risques sur la santé telle que favoriser les déplacements à pied, promener son chien, profiter de la pause du midi pour marcher ou se lever plus souvent.
Le télétravail a ses avantages mais pour la sédentarité, alerte rouge ! Vous partagez vos journées entre votre bureau et le canapé ? Maintenir l'activité physique chez vous est important, pour votre santé mais aussi pour votre moral. Des exercices simples à faire en télétravail existent.
On est tous et toutes pareil : on est d'accord sur le fond, mais encore faut-il y penser, prendre l'habitude. Notre conseil : ajoutez des rappels dans votre agenda, sur votre téléphone. D'ailleurs, certaines applications sur les téléphones portables comptent les pas quotidiens. Une bonne manière de faire un premier bilan et de se fixer des petits défis progressifs.

Et pour finir, si on brisait une dernière idée reçue ?
Non, faire 10 minutes de sport par jour ne sert pas à rien. Commencez avec des gestes simples à intégrer au quotidien, à votre rythme.
Tout est bon à prendre. On est avec vous !

Quelle est la définition de la sédentarité ?

L'ÉQUIPE CONSEILSPORT DECATHLON

Sport, forme, bien-être : on a plaisir à partager avec vous nos astuces et conseils.