Montblanc header

Mon secret pour une bonne reprise du ski : choisir la bonne période !

Quand ma fille m'a proposé de partir skier en avril, j'étais plutôt dubitative. Pourquoi partir au ski à cette période de Pâques ? 4 bonnes raisons...

Entre les tarifs parfois excessifs pendant les vacances de février et le monde… ce n’est pas toujours encourageant. Alors cette proposition de partir skier en avril était l’occasion de profiter d’un moment privilégié et de savourer les derniers flocons de neige de la saison ! Je vous en dis plus...

MON SECRET POUR UNE BONNE REPRISE DU SKI : CHOISIR LA BONNE PÉRIODE !

1/ Il y a moins de monde, l'atmosphere est plus détendue et chaleureuse

On le sait les vacances au ski en haute saison sont souvent synonymes de stress, d’embouteillage au téléski et de grognements dans les magasins de locations de matériel. 

En fin de saison, rien de tout cela ! 

La saison est presque terminée, les skieurs se font moins nombreux et profitent des derniers moments pour savourer la neige sur les pistes. 
Il règne une atmosphère très détendue, et l’ambiance est à la convivialité. 

Quant aux saisonniers, sans doute pas mécontents de voir encore quelques clients arriver avant la fin de saison, ils en profitent pour prendre plus facilement le temps de discuter, et de conseiller… chose qui est plus difficile à faire pendant la haute saison !

MON SECRET POUR UNE BONNE REPRISE DU SKI : CHOISIR LA BONNE PÉRIODE !

2/ C'est moins cher

Le week-end de Pâques marque la fin de la haute saison, et donc la fin des prix forts ! 

Pour 4 jours de ski, j’ai pu profiter des pistes au tarif printanier : 36 euros au lieu de 46 euros le forfait à la journée. Comptez un peu plus de 150 euros pour 4 jours de ski. 

En ce qui concerne le matériel de skis j’ai pu m’équiper pour 75 euros les 4 jours. 

Les logements aussi connaissent une baisse de prix. J’ai trouvé un appartement pour 2 personnes dans le centre de Sallanches pour une centaine d’euros par personne et pour 4 jours.

3/ La meteo

La météo en montagne fait souvent l’objet de longues discussions ! Evidemment il est difficile de prévoir quel temps on aura la météo étant très changeante en montagne : cela varie d’une heure à l’autre, d’un pan de montagne à l’autre, mais c’est ce qui fait le charme de la montagne.

Et puis en avril les températures commencent à remonter, le soleil se fait moins timide, et ça fait du bien.

MON SECRET POUR UNE BONNE REPRISE DU SKI : CHOISIR LA BONNE PÉRIODE !

4/ La neige

A cette période de l’année, la neige n’est pas réputée idéale en comparaison avec celle de février. Mais si vous tombez sur une bonne période et que vous montez assez haut, la neige d’avril n’a rien à envier à celle de février ! Les flocons supplémentaires tombés ce week-end de Pâques ont assuré une neige parfaite. 

Cela dit, partir skier à Pâques reste un pari : alors optimisez vos chances en visant l’altitude ! J’ai été gâtée en passant ce week-end dans le massif du Mont Blanc : il y avait encore beaucoup de neige. Même les locaux disaient qu’ils n’avaient pas vu ça depuis des années…

MON SECRET POUR UNE BONNE REPRISE DU SKI : CHOISIR LA BONNE PÉRIODE !

Bonus : Prenez votre forfait de ski avec Decathlon Pass

Decathlon Pass, c’est l’application mobile qui vous simplifie la pratique du ski en permettant l’achat de forfaits de ski journée dans nos stations partenaires en quelques clics, d’aller skier sans passer par les caisses en réutilisant votre collection de cartes mains libres et d'avoir accès à des offres soigneusement sélectionnées.

En résumé mon week end de pâques dans le massif du Mont-blanc a été une vraie bouffée d’air frais, et m’a permis de profiter du plaisir de skier sans les inconvénients habituels. 
N’ayez pas peur de changer vos habitudes !

Reprise du ski

Karine

Voyageuse, skieuse, marcheuse & danseuse à l’occaz !

Skieuse de Pâques

D'autres histoires de sportif·ve·s par ici !

Mathilde - sportive depuis 10 mois

Mathilde : ou comment se mettre au sport par hasard

Mathilde et le sport, ce n’est pas vraiment une évidence. Et puis un jour, presque par hasard… elle s’est mise à courir. Est-ce qu’elle s’est arrêtée ? Pas vraiment.
se mettre au sport pour se défouler

Yannick : le sport pour se défouler

Yannick était très sportif jusqu’à ce que, comme beaucoup, les études viennent perturber une mécanique bien huilée. Ajoutez une vie de famille là dessus… Bref, pas toujours facile de faire du sport comme on l'entendrait. Alors, comment s'y remettre ? Et pourquoi ?
photo teasing premier triathlon - témoignage

Bérangère et son premier triathlon

Ce qu'il se passe entre le moment où l'on s'inscrit, sans trop réfléchir, à son premier triathlon et celui où l'on franchit la ligne d'arrivée. Où l'on parle de découverte de l'équipement tri et de nage en eau libre...