LES RÈGLES DU FOOT US : Les différentes phases de jeu ! 

Tout passionné de foot US a dû faire face au commentaire suivant : “je ne comprends rien aux règles”. On fait donc un point sur les phases de jeu.

footus

Kickoff, fieldgoal, touchdown, snap, sack : vous avez déjà entendu ces termes pendant un match de foot US mais n’y comprenez rien ? Prenez un peu de ventoline, tout va bien se passer. Comme son nom l’indique, le foot US est le sport national aux Etats-Unis. Dingue non ? Il semble donc logique que le vocabulaire utilisé soit anglais. Rassurez- vous, pas besoin d’un Master 2 pour comprendre ces termes. Utilisés pour identifier les différentes phases de jeu, ils sont en réalité très simples à comprendre.

LE DEROULEMENT D'UN MATCH ! 

Petit rappel des bases. Un match de foot US dure 1 heure et se décompose en quatre quart-temps de 15 minutes avec une mi-temps de 20 minutes. Vous avez l’impression que cela dure plus longtemps ? C’est normal. Comme au basket, chaque arrêt de jeu stoppe le chronomètre. Entre les rotations des équipes et les danses des cheerleaders, un match peut durer aussi longtemps qu’une trilogie Star Wars, les sabres lasers en moins.~~Au foot US, le principe est simple : chaque équipe composée de 11 joueurs doit gagner du terrain jusqu’à pénétrer dans la zone d’en but de l’adversaire dite End Zone. La mise en jeu s’appelle kickoff et a lieu au début du premier et du troisième quart temps. Un joueur de l’équipe défensive tire le plus loin possible dans le camp adverse. Le joueur qui la réceptionne peut remonter le terrain jusqu’à… se faire ratatiner par un golgothe. Le point de plaquage détermine le début de la première phase d’attaque. Avec un peu de chance il peut directement marquer un touchdown. Si l’assaut de l’adversaire est trop rapide, il peut poser le genou au sol : la première attaque débute alors sur la ligne des 20 yards de l’adversaire.

déroulement-match-footus
marquer-points-footus

COMMENT MARQUER DES POINTS ? 

La base du foot US est simple. A partir de la première phase de jeu, l’équipe qui attaque dispose de quatre essais (les downs) pour parcourir 10 yards (environ 9 mètres). Si elle réussit, elle a droit à une nouvelle série de quatre essais. En attaque, il existe deux façons de marquer des points : 

- Le touchdown (6 points) : c’est ce qui rapporte le plus de points à une équipe. Lorsque l’équipe attaquante parvient à pénétrer dans la End Zone de son adversaire, elle marque alors 6 points. En gros, c’est le même principe que le rugby. Après avoir marqué le touchdown, l’équipe attaquante a deux possibilités. Toujours comme au rugby, elle peut marquer un point de plus en frappant entre les deux poteaux depuis la ligne des 15 yards : c’est un extra point. Plus risquée, la two-point conversion consiste à retenter un deuxième touchdown depuis la ligne des 2 yards (en NFL) ou 3 yards (dans les autres championnats) en une seule tentative. Si elle réussit, l’équipe marque alors deux points de plus. Cette méthode est surtout utilisée en fin de match, sur un score serré, lorsqu’une équipe doit absolument gagner.

- Le field goal (3 points) : lorsqu’une équipe estime que le touchdown semble compliqué, elle peut tenter un coup de pied (kick). Si le ballon passe entre les deux poteaux du but, c’est un field goal, et cela rapporte 3 points.

- Le safety (2 points) : il est plus rare pour une équipe de marquer par safety, mais cela arrive. Pour y parvenir, il faut plaquer un joueur adverse dans sa propre End Zone ou le faire sortir de cette zone. Les arbitres peuvent également accorder un safety si une faute d’attaque est commise dans cette zone.

LES PHASES DE JEU EN ATTAQUE : 

Chaque phase d’attaque démarre depuis la ligne de scrimmage (point de départ du ballon) par un snap : le Center passe le ballon entre ses jambes pour le donner au Quarterback, chef d’orchestre de l’équipe (la starlette des lycées dans les séries américaines). Ce dernier peut choisir entre trois scénarios :

- La course : le quarterback dépose directement le ballon dans les mains du running back qui tente alors de transpercer ou détourner la défense. Il existe des variantes : le quarterback peut choisir de foncer directement dans la défense sans donner le ballon au running back. Le Center peut aussi choisir de transmettre directement le ballon au running back sans passer par le quarterback. Petite feinte !

- La passe avant : c’est la phase de jeu la plus spectaculaire au foot US. Dès qu’il a la balle en main, le quarterback peut faire une longue passe vers l’avant en direction de ses coéquipiers (la plupart du temps les receveurs). La responsabilité du quarterback est énorme puisqu’il n’a droit qu’à une seule passe avant par phase de jeu. Les coéquipiers ne sont pas en reste puisqu’ils doivent capter la balle en pleine course sans la faire tomber. Ils doivent en plus la réceptionner avec les deux pieds sur le terrain (en NFL, un pied en championnat universitaire). Avec le troupeau de taureaux à leurs trousses, doit-on préciser qu’ils ont plutôt intérêt à courir vite ?

- La passe latérale : on pourrait la qualifier de “passe rugby”. Dans certaines phase de jeu, le quarterback peut choisir de faire partir un joueur de plus loin. Il opte alors pour une passe en arrière ou à son niveau. Cette stratégie présente un défaut majeur : le ballon ne survole pas la défense ce qui implique que le coéquipier devra la transpercer ou la contourner. S’il ne veut pas finir en ribs, il a tout intérêt à la jouer comme Usain Bolt. Cette tactique présente tout de même un avantage : le nombre de passes est illimité.

footus

Voilà, vous connaissez désormais les grandes phases de jeu du foot US. Il existe bien évidemment des centaines de combinaisons différentes, mais chaque équipe dispose de son arsenal pour remporter la victoire. L’essentiel est là, vous pouvez maintenant regarder ou jouer un match en toute sérénité. Attention quand même aux plaquages, ça surprend la première fois !

LES PHASES DE JEU EN DEFENSE : 

Quoi de plus simple à comprendre que la défense au foot US ? Le but est d’empêcher l’équipe adverse de gagner du terrain. Pour cela, il existe deux grandes méthodes : 

- La méthode du bourrin, le plaquage : le but est de ratatiner le porteur du ballon. L’attaque suivante démarre depuis l’endroit où l’attaquant a goûté la pelouse.. Un plaquage sur un joueur sans ballon est strictement interdit. Si la puissance du choc fait perdre la balle au porteur du ballon, les deux équipes peuvent le récupérer. Si la défense parvient à le chiper, on parle alors d’un fumble. Les rôles deux équipes s’inversent alors, c’est un turnover. Deux types de plaquages sont particulièrement intéressants : le safety (plaquage dans la End Zone) et le sack. Pour réaliser un sack, il faut plaquer le quarterback (vous savez le beau gosse qui lance la balle). Pour y parvenir, les entraîneurs mettent en place un blitz. Dans cette phase de jeu, un ou plusieurs joueurs se ruent sur le quarterback à toute allure pour l’empêcher de faire une passe ou le plaquer.

- L’interception, tout en finesse : comme dans de nombreux sports collectifs, l’interception consiste à capter la balle en vol. Ici, elle survient le plus souvent lors d’une passe avant du quarterback vers les receveurs. Après avoir intercepté le ballon, le défenseur peut alors foncer vers la End Zone de l’adversaire jusqu’à ce qu’il marque un touchdown, ou se fasse plaquer. Dans ce cas, l’attaque reprendra à l’endroit du plaquage. Les spécialistes de l’interception sont souvent des joueurs vifs avec une excellente lecture du jeu.

Voilà, vous connaissez désormais les grandes phases de jeu du foot US. Il existe bien évidemment des centaines de combinaisons différentes, mais chaque équipe dispose de son arsenal pour remporter la victoire. L’essentiel est là, vous pouvez maintenant regarder ou jouer un match en toute sérénité. Attention quand même aux plaquages, ça surprend la première fois !

romain-vitt

ROMAIN

Rédacteur équipe DECATHLON

Footballeur de père en fils depuis avril 2006. Dingue de handball, de basket et de sports US. Je vois le sport comme un jeu qui se joue à plusieurs.