LE TRAIL DE A À Z

Vous cherchez le challenge et l’aventure pour vos séances de sports ? Alors, le trail est fait pour vous ! Ce sport fascinant vous transporte littéralement à travers les obstacles naturels (de la faune sauvage) : collines, boue, rochers et ruisseaux en font partie. Découvrez l’ABC du trail, pour apprivoiser toutes les difficultés, étape par étape.

trail

Vous cherchez le challenge et l’aventure pour vos séances de sports ? Alors, le trail est fait pour vous ! Ce sport fascinant vous transporte littéralement à travers les obstacles naturels (de la faune sauvage) : collines, boue, rochers et ruisseaux en font partie. Découvrez l’ABC du trail, pour apprivoiser toutes les difficultés, étape par étape.

A

COMME AVENTURE

Le trail est synonyme d’aventure et de défi. Il vous emmène sur des sentiers sans nulle autre pareille et stimule autant votre endurance, que votre forme physique et votre stabilité.

COMME BALANCEMENT

Parce que vous ne marchez pas sur des chemins asphaltés, il vous faut adapter votre façon de courir. Donnez plus d’ampleur aux mouvements de vos bras, tout en gardant les coudes légèrement levés. Ce balancement vous donnera plus d’équilibre, surtout sur les sentiers où il y a beaucoup de racines et de rochers.

B
C

COMME COMPÉTITION

Lorsque vous vous serez suffisamment entraîné, viendra l’envie de vous mesurer aux autres. La veille de la course, pensez à réduire l’apport en fibres de votre alimentation. Le jour J, échauffez-vous, ne démarrez pas trop vite et veillez à vous hydrater. Mais, surtout, ne vous mettez pas la pression, l’important sera surtout de terminer ! Et n’oubliez pas de prendre du plaisir !

COMME DESCENTE

Après les montées, viennent les descentes ... C’est là le moment de récupérer. Paradoxalement, c’est en descendant que l’on sollicite parfois trop son corps. Comment l’éviter ? Pratiquez, entraînez-vous, exercez-vous ! Et pensez à ces quelques règles de base pour optimaliser vos descentes : ne vous penchez pas en arrière, mais veillez à garder votre corps vertical, en ligne droite. Posez la pointe de votre pied sur le sol plutôt que votre talon. Détendez vos bras et vos épaules pour faire baisser votre rythme cardiaque et consommer moins d’énergie, et, surtout ne fixez pas vos pieds, mais regardez quelques mètres devant vous.

D
e

COMME EXTRATRAIL

Lorsque vous vous serez suffisamment entraîné, viendra l’envie de vous mesurer aux autres. La veille de la course, pensez à réduire l’apport en fibres de votre alimentation. Le jour J, échauffez-vous, ne démarrez pas trop vite et veillez à vous hydrater. Mais, surtout, ne vous mettez pas la pression, l’important sera surtout de terminer ! Et n’oubliez pas de prendre du plaisir !

COMME FORME

Votre endurance est renforcée par chaque kilomètre parcouru. Laissez votre corps s’y habituer. Le coureur de trail inexpérimenté commence tranquillement et cherche son rythme pas à pas.

f
g

COMME GAINAGE

L’entraînement de gainage fait partie intégrante de l’entraînement au trail. Votre corps sera ainsi préparé pour affronter l’impact des variations que présente une piste de trail. Vous réduisez notamment les risques de blessure, plus particulièrement au dos, grâce à une meilleure posture lorsque vous courrez.

COMME HYDRATATION

Grâce à votre meilleur allié : un sac à eau. Vous savez, ces sacs avec un tuyau pour boire. Pratique pour la mobilité et pour l’écologie. Vous avez toujours à disposition votre réserve d’eau, les mains libres et vous laissez zéro déchet derrière vous. Que du win-win !

h
i

COMME INTENSITÉ

Évitez de comparer les deux disciplines, quoique, en trail l’effort physique est plus intense qu’en running sur route. Le dénivelé permet heureusement de varier les intensités et de se créer des paliers de récupération. Votre rythme en trail, au début surtout, est nettement plus faible. Logique, parce qu’il vous faut franchir des obstacles variés. Alors imaginez lorsque vous dévalez des collines, sautez des rochers, traversez des ruisseaux...

COMME JOLI

Si elle est faite de vêtements solides et respirants, votre tenue de trail peut être tout aussi jolie et assortie (de la chaussette à la casquette). Prévoyez également un vêtement avec quelques poches pratiques. Ainsi, vous aurez une barre énergétique, ou votre veste pluie à portée de main. Équipez-vous aussi de chaussettes de compression pour vos mollets. Elles protègeront vos jambes de la nature sauvage et soutiendront davantage vos muscles.

j
k

COMME KILO

Les exercices de musculation et d’équilibre sont essentiels pour votre régime trail. En outre, ils vous aideront à perdre quelques kilos pour surmonter plus facilement les obstacles et éviter les chutes. L’exercice favorise également le développement de vos muscles et renforce votre puissance.

COMME LONGUEUR

5 km, 10 km, 25 km, 50 km ou même un trail ultra (plus de 50 km) ? À vous de choisir ! Lorsque vous débutez, évaluez la distance que vous parcourez juste en courant. Si vous atteignez 5 km maximum, commencez par une piste d’environ 10 km.

l