Écouter de la musique à vélo, c'est terminé !

Une contravention pour écouter de la musique en vélo ? Oui, c’est maintenant possible ! En effet, depuis le 1er juillet 2015, il est interdit d’écouter de la musique en vélo. Le but de cette nouvelle loi est d’augmenter la sécurité des usagers de la route. Application, objectifs et sanctions, on vous explique tout sur cette nouvelle loi.

CONSEIL ECOUTER MUSIQUE INTERDIT VELO FRANCE DECATHLON

Interdiction d'écouter la musique à vélo : la nouvelle loi est déjà applicable.

Une nouvelle loi en application depuis le 1er juillet 2015 interdit le port de casque audio, d’écouteurs et d’oreillettes à tous les conducteurs de voiture, de moto ou de vélo. Selon le ministre de l’Intérieur, écouter de la musique en conduisant « empêche le conducteur/cycliste d’entendre ce qui se passe autour de lui ». Cette application est par conséquent étendue aux cyclistes, ces derniers étant considérés comme des usagers de la route à part entière. Finies les playlists pour vous motiver durant vos entraînements à vélo, terminées les balades urbaines au rythme de la musique !

Oubliez également les appels téléphoniques en vélo. Si vous suiviez les instructions d’applications sportives sur votre smartphone avec des écouteurs durant vos entraînements, faites-vous une raison… Il est temps de changer vos habitudes !

Et si vous envisagez déjà de tenter de passer entre les mailles du filet en ne portant qu’un seul écouteur, inutile d’essayer ! C’est interdit et c’est pour votre sécurité.

Un objectif : plus de sécurité à vélo et pour vous et les autres usagers de la route.

Vous l’avez compris, l’objectif de cette mesure est d’augmenter la sécurité des usagers de la route. Interdire la musique à vélo ville est destiné à favoriser l’attention des conducteurs. Pour certains, la musique à vélo coupe le cycliste du monde extérieur et l’enferme dans une bulle, ce qui engendre une perte de vigilance. Cette loi vise donc à lutter contre les accidents de la route. Les cyclistes pourront mieux entendre les dangers provenant des voitures et des bus et réagir en conséquence.

Quelle sanction prévoit la loi ?

Écouter de la musique en vélo ou porter aux oreilles tout dispositif susceptible d’émettre du son est passible d’une amende de 135 euros. Heureusement, un cycliste ne peut pas perdre de points lors d’une infraction commise à vélo ! Si votre truc, c’est le vélo tout terrain en pleine montagne : soyez tranquille ! Cette nouvelle loi ne signifie pas que tous les chemins des campagnes seront contrôlés. Ceci dit, il faut parfois redoubler de vigilance sur un sentier en plein milieu des bois, car le risque de rencontrer un promeneur après un virage serré est bien réel !

Que pensent les cyclistes de cette loi interdisant la musique en vélo ?

L’association Mieux se déplacer en bicyclette tente de raisonner les cyclistes mécontents de cette mesure en expliquant : « les casques et les écouteurs, ce n’est bon pour personne. En se “bouchant” ainsi les oreilles, qu’on soit automobiliste ou cycliste, on se prive d’un sens important ».

L’interdiction de passer des appels téléphoniques est quant à elle plutôt bien perçue par les amateurs de la petite reine. Par contre, beaucoup estiment qu’écouter la musique à faible volume avec un casque est similaire à l’utilisation d’un autoradio de voiture, ce qui est considéré comme une musique d’ambiance.

D’autres cyclistes renchérissent, expliquant que d’autres dangers ne sont pas bruyants. Ils ne trouvent donc pas judicieux d’associer systématiquement bruits et dangers. Si un piéton se fie seulement au bruit, il ne sera pas attentif au passage de vélos.

Verrons-nous apparaître des enceintes Bluetooth sur les vélos pour contourner cette loi ? Et vous, que pensez- vous de cette interdiction d’écouter de la musique à vélo ?

Le vélotaf, ça vous tente ?

Combien de km à parcourir ? Et si j'optais pour un vélo à assistance électrique (VAE) ? ou un vélo musculaire ?

Écouter de la musique à vélo, c'est terminé !