La sécurité en ski hors-piste : Les grandes erreurs à ne pas commettre !

Ce n’est pas toujours facile d’analyser les conditions, d’évaluer le risque, lorsqu’on est sur le terrain. Mais il y a quelques comportements importants à garder en tête, pour assurer sa sécurité et surtout.... se faire plaisir !

La sécurité en ski hors-piste : Les grandes erreurs à ne pas commettre !

Erreur #1 : oublier d’allumer son Détecteur de victime d'aVAlanche

Le DVA, on allume dès le matin avant de chausser les skis ! 
On vérifie le niveau d’autonomie, on change les piles si nécessaire, et on réalise un check DVA. Un des membres du groupe passe en mode recherche et s’assure qu’il capte les signaux en émission de tous les DVA du groupe.
Cela permettra :
1/ de s’assurer que tout le monde a pensé à allumer son DVA
2/ de s’assurer que tous les DVA émettent bien correctement

La sécurité en ski hors-piste : Les grandes erreurs à ne pas commettre !

ERREUR #2 : SUIVRE DES TRACES DE SKI DE RANDONNÉE !

On l’a tous fait… tiens une trace dans la neige poudreuse, qui part dans la forêt. Suivons là, ce skieur doit connaître le chemin, on doit arriver en bas de la remontée… Oui... dans le meilleur des cas !
Mais peut-être que cette personne est perdue, peut-être qu’elle a prévu de remonter en ski de rando sur le versant d’en face, peut-être qu’elle veut skier un itinéraire très technique, exposé, qui demande un très bon niveau de ski.
Règle fondamentale : ne pas suivre aveuglément une trace ! Renseignez vous sur l’itinéraire avant de vous engager !

La sécurité en ski hors-piste : Les grandes erreurs à ne pas commettre

ERREUR #3 : L’EFFET DE GROUPE EN SKI HORS PISTE !

C’est une erreur classique ! Sous l’effet de l’excitation, lorsque l’on est en groupe, on baisse notre niveau de vigilance. On veut s’amuser, impressionner les amis, les skieurs qui remontent sur le télésiège et on en oublie les règles de bases !
> Garder de la distance entre nous, pour ne pas surcharger le manteau neigeux
> Être vigilant dans les pentes supérieures à 30° et dans les ruptures de pente
> Surveiller ses copains visuellement
> S’arrêter régulièrement,
pour s’assurer que tout le monde est là, dans des endroits sûrs : sous un rocher, sur une crête, sous un gros arbre…
Enfin, communiquer entre vous ! si vous ne le sentez pas, si vous vous sentez fatigués, dites le !

Erreur #4 : c’est risque 3, ça craint rien en hors piste !

C’est faux ! l’indice 3 correspond à un risque marqué : “le manteau neigeux n’est que modérément à faiblement stabilisé, dans de nombreuses pentes suffisamment raides”. C’est statistiquement là où il se produit le plus d’accidents liés aux avalanches.
Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas sortir des pistes bien au contraire. Il faut simplement rester dans un mode de vigilance adapté, en respectant toujours les règles de base que nous avons évoqué tout à l’heure.

La sécurité en ski hors-piste : Les grandes erreurs à ne pas commettre !

ERREUR #5 : NE JAMAIS RIDER SEUL EN FREERIDE

Il est fortement déconseillé de skier seul en hors-piste ! La raison est simple : s’il vous arrive la moindre mésaventure, qui vous viendra en aide, si personne ne vous a vu ? Une mauvaise chute, un souci matériel, une coulée de neige localisée… cela peut vite arriver même aux meilleurs.
Si vous êtes seuls, privilégiez les hors-piste balisés ou les bords de piste, là où vous êtes visibles.

Petit récap en vidéo !

Voici tout ce qu'il faut retenir pour ne pas commettre d'erreurs lors de vos sorties en hors piste !

La sécurité en ski hors-piste : Les grandes erreurs à ne pas commettre

Coraline

équipe communication wedze

Passionnée de sports d'hiver

Plus d'articles sur la sécurité en montagne