COMMENT GARANTIR LA SÉCURITÉ DE MON ENFANT EN PISCINE ?

Acquérir les bons réflexes, bien équiper son enfant, aménager sa piscine... On se parle de tout ce qu'il faut savoir pour aborder la natation en toute sécurité !

comment-assurer-la-securite-de-votre-enfant-a-la-piscine

Ça y est, vous pensez qu’il est temps pour votre enfant de connaître les joies de la baignade et de la natation ? Nous pensons aussi qu’il n’est jamais trop tôt pour profiter des bienfaits de l’eau ! Et comme vous, nous sommes soucieux de la sécurité des plus petits lors de ces moments de découverte aquatique.

1 / COMMENCER PAR LUI DONNER LES BONS REFLEXES

Pour un enfant de moins de 4 ans, le mieux est d’organiser cette première prise de contact dans une piscine prévue à sa taille que vous pourrez installer dans votre jardin. Les petites piscines pliables sont la transition idéale pour le familiariser avec l’eau, avant de rejoindre un plus grand bassin de natation. Quand le moment est venu, emmenez votre enfant à la piscine ! La piscine est le meilleur endroit pour apprivoiser l’eau et apprendre à nager.

Comment assurer la sécurité de votre enfant à la piscine ?

Et puisqu'on sait que ce n'est facile pour personne d'assurer une surveillance permanente des bambins, quelques enseignements peuvent s'avérer essentiels pour donner à votre enfant les bons réflexes et réagir en cas de chute. En trois mots ils se résument par : immersion, flottaison, propulsion. Ils consistent à maîtriser le scénario suivant :

1. Je tombe dans l'eau, je bloque ma respiration,

2. Je me mets en position sécurité sur le dos (étoile de mer), je flotte,

3. Je bats des pieds pour rejoindre le bord,


Ces gestes peuvent être appris par l'enfant dès l'âge de trois ans mais nécessitent d'être répétés, travaillés à de nombreuses reprises en piscine. N'hésitez pas à vous renseigner sur les programmes "anti-noyades" de votre commune. Ce sont des cours intermédiaires entre les bébés nageurs et les cours de natation, ils permettent d'enseigner aux enfant les réflexes de survie en cas de chute dans l’eau mais aussi les bases de la natation.

2/ BRASSARDS, CEINTURE, GILET... COMMENT CHOISIR LE MATÉRIEL DE NATATION POUR MON ENFANT ?

Pour vivre de grands moments aquatiques, il existe toute une série de produits qui vont permettre aux jeunes nageurs d’acquérir la bonne position pour l’apprentissage de la natation. Ce sont des produits qui apportent une excellente flottabilité, et qui vous permettent de vous sentir, vous et votre enfant, en toute confiance et en toute sécurité.

Vous pouvez par exemple l’équiper de brassards gonflables, peu encombrants, ou de brassards en mousse, increvables, pour bien démarrer ce premier contact avec l’eau. La bouée siège est également un bon compromis pour les plus petits. Elle permet à votre petit nageur d’être confortablement installé pour découvrir ce qui se passe autour de lui, tout en étant guidé grâce aux poignets dont dispose la bouée.

Tous ces accessoires donneront à votre petit un vrai confort, et toute la sécurité nécessaire pour éviter qu’il boive la tasse.


Comment assurer la sécurité de votre enfant à la piscine ?

Ensuite votre enfant va apprendre à se déplacer dans l’eau. Il existe toute une série de produits liés à cette étape qui lui permettront de passer de l’équilibre vertical à l’équilibre horizontal. Il va ainsi pouvoir effectuer ses premières glissées ventrales et dorsales et commencer à développer ses premières techniques de nage. Pour cela, une ceinture de natation est un bon accessoire pour travailler cet équilibre ventral et dorsal, et apprendre les tous premiers mouvements de la natation.

Afin de choisir correctement votre matériel, nous avons posé quelques questions à un maître nageur sauveteur (MNS). Voici ses réponses :

« Cela paraît évident mais le comportement des parents dans l’eau ou sur le bord du bassin est primordial. Si à chaque fois l’enfant entend « attention, l’eau ’est dangereux…. », « à la piscine, il fait froid », ou « ne met pas tes oreilles dans l’eau », il n’aura pas la même confiance dans l’eau que celui qui entend « tu verras l’eau c’est super ! ».

« En tant que Maître Nageur, lorsqu’un parent me demande conseil, avant de choisir un produit d’aide à la flottabilité pour son enfant, j’observe le comportement de l’enfant au bord du bassin et dans l’eau. Pour un enfant qui va vivre ses premières expériences dans l’eau, l’important pour lui c’est d’être maintenu tête hors de l’eau avec des flotteurs. Pour cela, le brassard est une excellente réponse car le maintien sous les aisselles est très satisfaisant et cela mettra l’enfant en confiance. »

« Dès que l’enfant est à l’aise dans l’eau, le gilet de natation lui, donnera plus d’aisance et de liberté dans les mouvements. Le port du gilet peut être une bonne transition entre le brassard et la ceinture car il apporte un maintien dorsal mais aussi ventral. Quand l’enfant arrive à se mettre sur le ventre, je lui conseille la ceinture en mousse car elle va favoriser l’apprentissage de l’équilibre horizontal qui est celui du nageur. Ensuite, l’utilisation de la noodle (frite en mousse) positionnée sous les bras va offrir à l’enfant une plus grande stabilité dans ses déplacements. »

Comment assurer la sécurité de votre enfant à la piscine ?

L'ENFANT ET LA NATATION

Pour pouvoir profiter au mieux de ce tout nouveau terrain de jeu, les enfants doivent se familiariser avec l’univers aquatique dès leur plus jeune âge, puis apprendre à nager le plus tôt possible. Cela leur permettra par la suite de pouvoir se défouler dans l’eau en toute sécurité

3/ RÉGLEMENTATION, NORMES : COMMENT PROTÉGER UNE PISCINE ?

Voilà, vous êtes l'heureux·se propriétaire de la piscine de vos rêves, vos voisins vous envient (et nous aussi). Seulement maintenant l'heure est à la sécurité et mille questions vous traversent la tête. Par chance le site du service publique est plutôt bien fait et vous donne quelques informations essentielles à la protection de vos bambins.

Avant de l'éplucher ensemble, commençons par un point essentiel de la législation en vigueur pour les piscines privées. Vos piscines posées sur le sol, gonflables ou démontables ne sont pas concernées. Voilà c'est dit, c'est snob on sait, mais c'est pas nous, c'est la loi.

Comment assurer la sécurité de votre enfant à la piscine ?

Maintenant que les choses sont claires, la première chose à savoir, pour votre piscine privée, à usage individuel ou collectif, totalement ou partiellement enterrée, c'est que vous devez obligatoirement installer l'un des équipements suivants :

- une barrière de protection,
- un système d'alarme sonore,
- une bâche ou couverture de sécurité,
- Un abri qui recouvre intégralement le bassin, une splendide véranda, par exemple.

On dit "obligatoirement", parce qu'en cas de non-respect vous risquez la vie de vos enfants et vous vous exposez à une amende pas piquée des quenouilles de... 45000 €.

Ensuite et c'est là qu'on va gentiment vous rediriger vers le site du service publique, votre piscine doit répondre aux normes de l'Association française de normalisation (à vos souhaits). Chaque équipement dispose d'une norme bien à lui et dans tous les cas le vendeur/installateur doit vous remettre les conditions de fonctionnement et d'entretien du dispositif de sécurité choisi ainsi que les mesures générales de prévention et de recommandation pour éviter les risques de noyade.

4/ ALARME, BÂCHE, BARRIERE, COUVERTURE ETC. QUELLE EST LA MEILLEURE SÉCURITÉ POUR UNE PISCINE ?

On parle dans ce conseil de sécurité pour nos enfants, donc on ne va pas développer les avantages esthétiques d'une barrière de protection ou la capacité d'un abris à optimiser conservation de la chaleur de l'eau. Soyons honnêtes, votre choix dépendra aussi/surtout de votre porte-monnaie.

Reprenons la liste des dispositifs de sécurité sus-mentionnée, nous n'irons pas dans le détail de chaque norme mais voici les éléments essentiels :

- La barrière de protection : l'objectif principal de la barrière est de restreindre l'accès à la piscine c'est pourquoi elle doit être installée à un mètre minimum de la piscine et faire à minima 1,1 mètre de hauteur. Pour répondre à la norme il faut aussi qu'elle ne blesse pas les enfants qui chercheraient à la franchir et que le portillon mettent à -l'épreuve les enfants qui voudraient l'ouvrir (une action manuelle d'une force de 20 Newtons minimum pour être ouvert ou deux actions consécutives pour être déverrouillé).

- Le système d'alarme sonore : il existe différents modèles d'alarmes de piscine, certains vous annonce la chute d'un enfant dans l'eau, d'autres vous annoncent tout simplement que ce dernier rôde autour du bassin. Ce dispositif est peu coûteux mais soyez vigilant car en cas de danger vous aurez peu de temps pour intervenir. S'équiper d'une alarme en complément d'un autre équipement de sécurité peut s'avérer une bonne option.

- La bâche ou couverture de sécurité :
il existe différents types de bâches de sécurité, à noter que les seules à ne pas répondre à la norme sont les bâches à bulle. Soyez vigilants lorsque vous rechercherez le modèle approprié à votre piscine. Dans tous les cas la norme impose qu'elle empêche l'immersion d'un enfant de moins de 5 ans et qu'elle supporte le passage d'un adulte de 100kg.

- L'abri qui recouvre intégralement le bassin
: tant qu'à sécuriser autant y aller franchement ! Pour répondre à la norme en vigueur pour les abris, il doit résister aux intempéries, à l'usure du temps et aux chocs (une véritable armure, quoi).

Comment assurer la sécurité de votre enfant à la piscine ?

Maintenant que tout est en place pour que votre enfant découvre la natation dans les meilleures conditions. Découvrez nos conseils sur les cours de natation à l'école, les avantages de l'inscription aux bébés nageurs et aussi quelques jeux aquatiques car l'apprentissage se fait aussi (surtout) en s'amusant. Et n'hésitez pas à nous faire part de votre expérience en nous laissant un commentaire en bas de page.

Mathias

MATHIAS

Rédacteur conseils

ASSISTANT CHEF DE PRODUIT & MAÎTRE-NAGEUR SAUVETEUR

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER