Bébé vaincra sa peur de l'eau : tous nos conseils pour l'aider

Pour certain.e.s enfants, l’eau est perçue non pas comme quelque chose d'amusant et de joyeux , mais comme un réel danger. Vous vous faisiez une joie de partager les plaisirs de la baignade avec votre petit.e à l'arrivée des beaux jours, mais celui-ci ou celle-ci a peur ? 

bebe-vaincra-sa-peur-de-l-eau

Nabaiji vous donne quelques conseils pour comprendre cette appréhension, et l’aider à se réconcilier avec ce nouvel environnement.

Comment faire quand un enfant a peur de l'eau ?

Bonne nouvelle ! La peur de l’eau se « soigne ». Près d’un quart de la population aurait peur de l’eau et la foule sur les plages ou autour des lacs l'été démontre que ça peut s'arranger. Si votre enfant ne se sent pas à l’aise avec le milieu aquatique, ne lui forcez surtout pas la main. La moquerie, la dévalorisation ou encore la comparaison avec d’autres enfants (son petit frère ou sa petite sœur, par exemple) ne fera qu’alimenter son angoisse. De même, tenter de raisonner quelqu'un qui panique (adulte comme enfant), est rarement productif.

Essayez de l’écouter et de le.la comprendre pour l’accompagner, le.la rassurer et lui redonner confiance.

bébé enfant peur de l'eau

Pourquoi certains enfants peuvent avoir peur de l'eau ?

Spontanément, un.e enfant est souvent plutôt à l’aise dans l’eau. C’est pour lui.elle un élément agréable, source de plaisir et de détente.

Les origines de la peur de l’eau peuvent être diverses et variées et celle-ci revêt également de multiples aspects, différents d’un.e enfant à l’autre. La vraie question est : sa peur de l’eau provient-elle de l’élément en lui-même ou d'une mauvaise expérience qui l'a marqué?

• Une mauvaise expérience 

Il.elle a bu la tasse ou s’est brûlé.e lors d’un bain ? Le shampooing lui a piqué les yeux ? Les bruits, bousculades ou éclaboussures dans une piscine bondée l'ont chagriné ? L’enfant peut associer inconsciemment et systématiquement l’eau à des expériences désagréables ou douloureuses. Définissez avec lui.elle ce qui l'a contrarié.e et proposez-lui des solutions pour son retour, dans la bonne humeur, au bord du bassin ou pour commencer, dans la baignoire.

• Un mauvais souvenir 

Si les bains sont souvent des moments de tension (avec des cris et des pleurs) parce qu'il.elle refuse de le prendre ou qu'il.elle s'est fait mal en glissant dans la douche ou la baignoire. Ces mauvais souvenirs peuvent l’amener à relier l’élément aquatique à des situations oppressantes. Parlez-lui et rassurez-le.la. Si le problème persiste, vous pouvez faire appel à un psychologue pour l’aider à s’en libérer.

• L’angoisse des parents 

Si les parents ont eux-mêmes peur de l’eau ou une certaine appréhension par rapport à l'élément aquatique, les petit.e.s nageur.euse.s vont parfois le ressentir. Dans ce cas-là, c'est vous qui allez devoir ré-apprivoiser cet environnement pour ne plus projeter vos craintes sur votre enfant. Et ce faisant vous montrez l'exemple : "j'ai peur mais j'y vais !" Un professeur de natation pourra dans ce cas vous aider tous les deux à prendre confiance et à vous amuser dans l'eau. 

• La peur d’un élément en mouvement la mer par exemple

Ce qui peut être très déstabilisant même pour un.e enfant initié.e, c’est l’approche d’un milieu aquatique comme les plans d’eau naturels (lac ou mer). Ils ne ressemblent ni à la piscine ni à la baignoire et peuvent susciter angoisse et panique chez l’enfant. Dans ce cas, laissez à votre petit.e nageur.euse le temps d'observer ce nouveau milieu, au bout de quelques minutes ou de quelques jours... il.elle aura envie d'y piquer une tête ! 

• La peur de l’inconnu 

Un autre élément impressionnant en milieu naturel est l’absence de fond ou l'immensité de la mer qui s'étend à perte de vue. L’enfant peut ne pas se sentir à l’aise dans un endroit qui lui paraît infini. Achetez-lui des lunettes de natation ou un masque avec tuba et accompagnez-le.la pour lui montrer qu’il n’y a aucun danger, que l’on peut ouvrir les yeux sous l’eau, et y observer la beauté des poissons. 

bébé enfant vaincre sa peur de l'eau

Comment aider un futur nageur à surmonter sa peur de l'eau ?

Pour aider votre enfant à se réconcilier avec l’eau, accompagnez-le.la dans son apprentissage pas à pas, en respectant son propre rythme et en instaurant une relation de confiance. C’est à lui ou elle de choisir le moment où il.elle se lancera. Ne soyez pas pressé, certain.e.s petit.e.s nageur.euse.s ont besoin de plus de temps que d’autres.

Avant le bain

Pour préparer votre enfant à prendre un bain joyeusement, vous pouvez tout d'abord lui proposer de lire des histoires autour de la baignade. Tous les héros des petits vivent de formidables aventures dans leur baignoire mais aussi à la mer ! C'est une façon d'ouvrir la discussion sur le sujet et de familiariser votre nageur.euse aux plaisirs de la baignade. Vous pouvez aussi l'associer à la préparation de la sortie pour aller à la piscine : il.elle vous apporte son maillot de bain, choisit sa serviette, et compose le goûter de fin de séance. C'est important pour l'enfant d'être acteur de ses expériences et donc en l'impliquant, vous le.la préparez à être dans l'eau, à se sentir prêt.e.
Enfin, en tant que parents, n’ayez pas peur de sauter et de vous amuser dans l’eau, de chanter sous la douche, et de prendre du plaisir à être en contact avec l’eau. Montrez-lui l’exemple !

Pendant la baignade

Rassemblez toutes les conditions idéales pour donner à votre petit.e des sensations aquatiques positives, en opposition à ses expériences désagréables : endroit familier, eau à bonne température, pas trop de monde ni de bruit, clairement donc vous oubliez les samedis matin à la piscine. Certaines indiquent les moments où la fréquentation est plus calme, choisissez un de ces créneaux. Et surtout faites attention à ce que votre enfant soit bien reposé.e, car comme tout le monde, il.elle sera moins patient.e s'il.elle est fatigué.e. 

Laissez lui, si besoin, du temps au bord de l'eau. Certain.e.s petit.e.s aiment prendre le temps d'observer leur environnement avant de se lancer. 

Ensuite, entrez avec lui.elle dans l’eau jusqu’à ce qu’il.elle ait les jambes mouillées. Pas besoin d'aller plus loin, laissez-le.la prendre goût aux joies du barbotage avec vous. Vous pouvez également lui proposer des activités loufoques : montrez-lui que vous pouvez faire jaillir de l'eau entre vos mains en les pressant d'un coup l'une sur l'autre, succès garanti chez les plus petit.e.s. Et utilisez de petits accessoires comme un arrosoir pour jouer dans le bassin. Les éclaboussures sur son corps feront partie de ses expériences et il.elle pourra constater par lui.elle-même que c'est sans danger. En revanche attention, c'est bien lui.elle qui doit manipuler l'eau et en aucun cas il ne faut l'arroser par surprise.

Quand le moment sera venu, vous pourrez entrer dans l’eau avec lui.elle, en l’intéressant à son entourage, à des jouets flottants... Petit à petit, il.elle arrivera à quitter vos bras. Vous pouvez alors pour l'aider à progresser sans crainte l'équiper de brassards ou de bouées. 

Après le bain

L'après bain se prépare dans le bassin, car si votre petit bout est en train de s'amuser, il.elle risque de faire une colère si vous le.la retirez brutalement de l'eau. Donc prévenez le.la et donnez-lui un repère facile à comprendre : après 3 sauts, par exemple, ce sera le moment de sortir. C'est parti pour la douche ! Là encore c'est le moment de rigoler et de chanter en se savonnant pour prolonger le fun de la séance. Vous pouvez aussi y voir si votre enfant est prêt.e à mettre la tête sous l'eau ou s'il.elle évite soigneusement de se faire mouiller le visage. Puis enveloppez-le.la bien dans sa serviette, rien n'est pire que d'avoir froid. Une fois rhabillés, vous irez prendre tranquillement votre goûter d'après séance. 

Le goûter d'après bain peut être l'objet d'un rituel qui renforce positivement l'attrait de la natation : après une séance de baignade, vous achetez ensemble une petite brioche ou un fruit. Le plaisir d'être avec vous et d'avoir le temps de discuter va créer un moment précieux pour votre enfant, qu'il.elle sera heureux.euse de retrouver. 

Mon bébé a peur de mettre de l'eau sur son visage durant son bain, est-il phobique de l'eau ?

Vous pouvez généralement détecter la phobie de votre enfant lorsqu'il.elle prend son bain. Mais les bébés et les enfants peuvent ne pas aimer avoir de l'eau sur le visage sans que cela soit lié à une phobie de l'eau. Prendre le bain est souvent un grand moment de plaisir. Mais votre enfant peut ne pas accepter d'avoir le visage mouillé (de l'eau dans les yeux et le nez) lorsque l'on met de l'eau sur les cheveux, par exemple. C'est normal, le bruit de la douche utilisée pour les mouiller et les rincer, le fait que vous contrôliez l'eau mais pas lui.elle, tout cela peut contrarier un enfant. La meilleure solution est de toujours lui expliquer ce que vous faites même s'il.elle ne peut pas vous voir et de lui proposer un gant de toilette ou un linge à mettre sur ses yeux pour les protéger de l'eau. Même s'ils sont trop petits pour parler, les bébés comprennent tout ce que vous leur racontez, c'est pourquoi décrire vos actions, aide à les mettre en confiance.

Et bien sûr, assurez-vous que votre salle de bain est bien chaude, et que l'eau est à la bonne température.

On espère que maintenant les moments de baignade sont des instants de plaisir et de jeux pour toute la famille !

Mathias

MATHIAS

Assistant chef de produit & Maître-nageur sauveteur

a écrit cet article

CES CONSEILS PEUVENT VOUS INTÉRESSER