À la découverte du OnE Wall / PELOTE Main nue éducative

Dans la grande famille des jeux de balles, le One Wall est issu de l’univers urbain : de Brooklyn aux villes européennes, ce jeu allie sport et inclusion...

À la découverte du One Wall le jeu de balle à main nue venu d’Amérique

Les jeux de balle ont de tout temps permis à l’homme de se distraire et de se confronter, sur une surface délimitée. L’histoire du monde en fait largement écho, grâce à des témoignages précis et un trait commun : un objet sphérique, fait de fibres végétales, de latex, voire d’une simple poche remplie de graines...
La main nue qui propulse ce projectile allait devenir un ambassadeur commun à toutes ces pratiques, sous des appellations différentes — dont celle du One wall !

À la découverte du One Wall le jeu de balle à main nue venu d’Amérique

Un  peu d’histoire… De l’origine des jeux de balle lancéS à la main…

Le plus ancien jeu de balle, le « Pok a Tok », est né il y a 3 000 ans chez les mayas. À l’époque, il était pratiqué sur de grands terrains, avec une balle en résine d’arbres de plusieurs kilos.

Les jeux dits « de paume » trouvent leurs racines dans la Grèce antique. En France, les Romains l’implantent lors de leurs conquêtes.

Au XVIe siècle, on observe le handball gaélique très répandu en Écosse et en Irlande, puis importé aux USA courant XIXe siècle. C'est cette pratique qui est à l'origine du One Wall (parfois aussi appelé Wall Ball ou American Handball)

Les jeux de balle d’aujourd’hui : une grande famille

Aujourd’hui, les jeux basés sur le lancer d’une balle à main nue sont présents partout dans le monde, mais sous des génériques liés à leur histoire.

Ainsi, en France, cohabitent par exemple différentes pratiques :
– dans le nord de la France, la « balle au poing », la « balle à la main ».
– dans le sud, on préfère la « balle au tambourin ».
– dans le Pays basque (France et Espagne), la pelote basque pratiquée à main nue se joue dans presque chaque ville ou village...


La perpétuation de ces jeux de balle fait souvent écho de l’attachement des populations, rurales comme urbaines.

À la découverte du One Wall le jeu de balle à main nue venu d’Amérique

LE One wall, l’exemple américain du jeu de balle !

1 balle, 1 mur : cela suffit à définir le One wall, ce jeu de balle main nue particulièrement démocratisé aux USA, notamment dans l’État de New York où l’on compte 2 500 aires de jeu. C’est probablement le jeu de balle à mains nues le plus pratiqué dans le monde.
Cette activité de plein air fait partie de l’American Handball, entité structurée sous la bannière de la World Players of Handball Foundation. Les compétitions officielles côtoient les tournois privés, avec pour les meilleurs, la possibilité d’évoluer sous un statut professionnel.

Le concept de « Play Everywhere » prend tout son sens avec le One wall, puisqu’on joue à  ce sport en Europe (Belgique, Hollande, Italie, Allemagne, UK) et au Mexique qui possède aussi d’autres variantes de jeu de balles à main nue, comme la « bola libre », avec gants de cuir.

À la découverte du One Wall le jeu de balle à main nue venu d’Amérique
À la découverte du One Wall le jeu de balle à main nue venu d’Amérique

LE One wall : des variantes à 3 ou 4 murs, en salle et en plein air

Dans un registre plus codifié, des salles style squash, à 4 murs (4 walls) abritent une déclinaison du One wall, avec une pelote un peu plus petite, mais tout aussi vive. L’organisation est semblable à une fédération et nombreux sont les rendez-vous organisés sous forme de tournois à dotation dans des villes comme Houston, Los Angeles, Atlanta, Pittsburgh ou Tucson. Cette dernière accueille d’ailleurs le siège de la fédération US.

Enfin, il existe une variante du One wall à 3 murs, à l’air libre (« retours » de chaque côté du mur de face).

Les atouts du One wall : inclusif et sportif à la fois

Le One wall — dont le berceau reste la rue — possède une plus-value sociale et sa pratique est harmonieusement intégrée à l’espace urbain. On la retrouve proche des terrains de baskets new-yorkais qui ont fait la réputation de Brooklyn.
On vient assister en famille aux défis de quartiers. On y retrouve le voisin et on échange, en bas de l’immeuble…

En plus d’être un vecteur d’épanouissement, sur le plan sportif le One wall développe chez les petits et grands, l’ambidextrie, les réflexes, ainsi que le cardio stimulé par des échanges intenses.

Pratiquer le One wall est clairement accessible à tous et partout. Aujourd’hui, avec les balles en mousse, on peut facilement commencer à s’amuser seul ou à plusieurs. Qui lance une partie ?

À la découverte du One Wall le jeu de balle à main nue venu d’Amérique

PODCAST CONSEILS DE SPORTIFS ⸱ VES

La pelote - On vous dit tout !

"Pour le second épisode de la rentrée des conseils, allons à la rencontre d'Hervé, expert de la pratique, au micro, il nous partage une activité peu connue, la pelote ! "

Ensemble, on échange sur la pelote, c'est un sport ou un loisir ?
J'ai l'impression qu'il existe plusieurs types de pratique ?
Quels sont les atouts et les bénéfices de la pratique ?
C'est pour qui ? les hommes ? les femmes ? les enfants ?
Pratique hyper accessible ? tu peux pratiquer à partir de quel âge ?
On parle d'accessoires ? je commence avec quoi ?
Alors, si tu devais nous donner envie de pratiquer en une phrase ou 3 mots ?

À la découverte du One Wall le jeu de balle à main nue venu d’Amérique

BAPTISTE

Leader COMMUNICATION URBALL

Ancien rugbyman, pêcheur sous-marin, je pratique aussi la pelote depuis une quinzaine d'années...Joueur de pala à gomme pleine surtout en trinquet mais aussi de One Wall et de main nue avec mes enfants.J'anime la communication d'Urball, la marque de pelote de Decathlon.

Découvrez d'autres conseils sur la PELOTE BASQUE