Quelle réglementation pour faire du paddle ?

Le stand-up paddle, comme tous les sports qui se pratiquent dans un environnement naturel, est soumis à des règles de sécurité et parfois de préservation de l’environnement.

Quelle réglementation pour faire du paddle ?

Affilié à la Fédération Française de Surf, c’est cette dernière qui énonce la règlementation en vigueur pour tous les pratiquants de stand-up paddle.

Quelle réglementation pour faire du paddle ?

Les règles générales pour pratiquer le stand-up paddle

Le paddle : engin de plage ou embarcation ?

Pour connaître les règles qui vous seront imposées et l’espace dans lequel vous pouvez naviguer, identifiez la catégorie de votre paddle.
- Votre planche de paddle est gonflable ou rigide de taille inférieure à 3,5 m ? Vous êtes donc en possession d’un engin de plage ! À ce titre, vous devez rester à une distance maximale de 300 m de la côte.

- La longueur de coque de votre paddle est égale ou supérieure à 3,50 m ? S'il est gonflable, il dispose de plusieurs chambres à air ? Vous naviguez encadré par un moniteur dans le cadre d'un cours ? Vous avez le droit de naviguer jusqu’à 2 milles nautiques (environ 3 km) d’un abri. Vous devrez alors vous équiper du matériel d'armement : un gilet d'aide à la flottabilité de 50N minimum, un leash, un dispositif de remorquage (système d’attache et corde de sécurité flottante) et un moyen de repérage lumineux (flashlights étanches assujettis à un gilet de sauvetage).

Les bonnes pratiques : comment naviguer avec un paddle

Qu’importe le plan d’eau dans lequel vous allez évoluer, il y a certaines règles qui s’appliquent à tous les pratiquants de stand-up paddle. 

Comment s'habiller pour faire du paddle ?

Si vous naviguez dans une eau dont la température est inférieure à 18°C vous devrez être équipé d’une combinaison néoprène ou combinaison sèche qui protège bien le torse et l’abdomen pour éviter les chocs thermiques. Dans les eaux plus chaude, il n'existe pas de réglementation spécifique mais faites tout de même attention à vous protéger du soleil.

Quelle réglementation pour faire du paddle ?
Quelle réglementation pour faire du paddle ?

Le gilet de sauvetage : obligatoire en paddle ? 

Si vous restez dans la bande des 300m au bord de la côte/rive, le gilet d’aide à la flottabilité n’est pas obligatoire mais il est fortement conseillé. En revanche, le leash, lui, est obligatoire quelque soit votre pratique en mer/océan ou milieu fermé (mais il est interdit en eau vive).
Si vous êtes autorisé·e à naviguer au-delà des 300 m et dans la limite des 2 miles, le gilet de sauvetage devient obligatoire.

Bien que noté dans la réglementation du SUP, les conseils suivants relèvent du bon sens : évitez de naviguer seul, prévenez un proche lors de votre sortie et portez avec vous un moyen de communication dans un sac étanche.

Les règles de navigation en stand-up paddle

Quel que soit le plan d’eau sur lequel vous envisagez d’aller faire du stand-up paddle, vérifiez en amont les règles de navigation spécifiques et les zones protégées présentent sur votre itinéraire.

Quelle réglementation pour faire du paddle ?
Quelle réglementation pour faire du paddle ?

Les règles relatives au paddle en mer et océan

La météo

Sortir en mer ou en océan (on parle aussi de "milieu ouvert") nécessite quelques précautions d’usage : vérifiez la météo et les conditions en mer pour ne pas vous faire surprendre une fois sur l’eau. Surtout, renseignez-vous sur l’orientation du vent afin de ne pas vous faire éloigner de la côte contre votre volonté.

En effet, lorsque vous faites du stand-up paddle en milieu ouvert votre périmètre de navigation est limité à 300 m maximum de la côte.

Puis-je faire du stand up paddle partout ?

Si vous possédez un paddle de moins de 3,50 m, catégorisé comme un "engin de plage", vous pouvez vous mettre à l’eau aux abords d’une zone de baignade. Pour autant, évitez de ramer au milieu des baigneurs et préférez les endroits calmes avec peu de monde.

Lorsque vous vous trouvez à proximité d’un port, gardez en tête qu’il est interdit de croiser la route du chenal d’entrée et de sortie. Les chenaux sont matérialisés, depuis la côte, par des bouées cylindriques rouges sur votre droite et des bouées coniques vertes sur votre gauche.

Quelle réglementation pour faire du paddle ?
Quelle réglementation pour faire du paddle ?

L’équipement obligatoire

Le matériel d'armement n'est pas obligatoire lorsque vous naviguez dans la bande des 300 m de la côte. Tout de même, le gilet d'aide à la flottabilité est fortement conseillé et le leash reste, lui, obligatoire.

Au-delà des 300m et dans la limite des 2 miles autorisés aux embarcations de plus de 3,50 m, le gilet de flottabilité devient obligatoire. Vous devrez également disposer d’un bout de remorquage (corde de sécurité flottante), d’un système d’accroche et d’un dispositif lumineux étanche avec une autonomie de 6h. Si vous naviguez plus d'1h et/ou en itinérance, nous vous conseillons d'emporter avec vous un moyen de communication à glisser dans une poche étanche et de prévenir vos proches de votre localisation.

Les priorités en mer

Lorsque vous partez faire sur SUP en mer, ce sont les navires qui ont la capacité de manœuvre la plus restreinte qui sont prioritaires. Autrement dit, vous devez laisser la priorité à tous les gros bateaux à moteurs et aux voiliers qui ont une capacité de manœuvre limitée. En revanche, vous serez prioritaires face aux petits bateaux à moteur qui n’ont pas de restriction de capacité de manœuvre.

Entre deux SUP, la priorité est à celui qui vient de la droite … comme en voiture ! Si vous êtes face à face, vous devrez vous déplacer sur votre droite et donc passer à gauche de l’autre utilisateur.

Les règles relatives au surf en SUP

Si vous souhaitez vous essayer aux sensations du SUP surf, il faut alors respecter les règles relatives au surf.
Tout comme en surf, préférez des conditions adaptées à votre niveau et commencez dans les mousses pour apprendre à manier votre paddle. Si vous êtes à l’eau, pensez à toujours tenir votre planche au plus près de vous pour ne pas blesser les surfeurs autour de vous.

Enfin, respectez les priorités : une vague = un surfeur ! Et si vous êtes plusieurs à vouloir la même vague, le surfeur le plus proche de l’endroit où déferle la vague est prioritaire sur les autres.

Quelle réglementation pour faire du paddle ?
Quelle réglementation pour faire du paddle ?

RÈGLEMENT EN EAU PLATE MILIEU FERMÉ SANS COURANT (LAC, ÉTANGS, CANAUX)

En milieu fermé, la réglementation est similaire à la pratique du paddle en mer (milieu ouvert). Si vous possédez un stand-up paddle de moins de 3,50 m vous devrez rester à une distance maximale de 300 m de la rive. Si vous êtes autorisés à aller au-delà des 300 m et l’équipement obligatoire sera le même : un gilet d’aide à la flottabilité, un système de remorquage (un bout et une accroche) et un dispositif lumineux étanche avec 6h d’autonomie.

Les priorités en milieu fermé

Sur un plan d’eau considéré comme un milieu fermé, le SUP est considéré comme une menue embarcation : il doit donc s’écarter de la route de toutes les embarcations de plus 15 m (péniche, bateau de croisière). Là encore, vous devrez laisser la priorité aux voiliers, mais une embarcation à moteur de moins de 15 m devra manœuvrer afin de vous laisser tranquille.
Entre paddles, la réglementation reste la même qu’en mer : priorité à celui qui arrive de la droite.

Les règles du stand-up paddle en eau plate avec courant (fleuve, rivières)

La première règle à connaître lorsque vous faites du paddle sur une rivière ou un fleuve : le leash est interdit ! Effectivement, ce dernier pourrait se bloquer dans différents obstacles et vous empêcher de remonter à la surface. En revanche, le gilet d’aide à la flottabilité est obligatoire.

Quelle réglementation pour faire du paddle ?

en résumé 

Quelle réglementation pour faire du paddle ?
Quelle réglementation pour faire du paddle ?

Qui peut enseigner et encadrer des groupes de SUP ? 

Si vous ne souhaitez pas vous jeter à l'eau tout seul vous pouvez vous faire accompagner dans votre sortie par un moniteur diplômé. A l'origine le paddle est un dérivé du surf qui se pratique en mer et dans les vagues mais la démocratisation de ce sport à mené à d'autres pratiques en eaux plates et en eaux vives. Dès lors, l'encadrement du stand up paddle a été étendu aux moniteurs de kayak, de voile et de glisse aérotractée. Ne soyez pas étonné si votre moniteur arrive en kayak !
Pour pratiquer le SUP surf dans les vagues, votre moniteur devra par contre détenir un diplôme de la fillière "surf". 

La surface de l’eau est un univers de loisirs et de plaisir, d’autant plus si chaque usager est à sa place. D’autant plus, vous éviterez des situations gênantes ou dangereuses en connaissant bien les règles de navigation en stand-up paddle dès vos débuts. 
À votre pagaie ! 

On vous conseille aussi :