LE BILLARD AU FÉMININ : A LA RENCONTRE D’AURORE

Le 9-10 mars a lieu le billard au féminin. Que vous soyez sportif chevronné ou à la découverte d'un loisir, vous trouverez à coup sûr votre bonheur dans cette discipline sportive. Pour en savoir plus, si on partait à la rencontre d’Aurore ?
Pour promouvoir le billard au féminin, la FFB (Fédération Française de Billard) a dédié 2 jours à cette cause. Un week-end, pour découvrir et s’initier au billard, et ça… spécialement pour vous mesdames ! En attendant le jour J, nous vous proposons de partir à la rencontre d’Aurore, 26 ans et déjà multiple championne de France (la classe, non ?)

Bonjour Aurore, peux-tu te présenter ?

J’ai 26 ans, je vis à Merville dans le Nord. Je suis chargée d’études statistiques pour Altao. À mes heures perdues ? Je joue au billard (depuis 19 ans) et je fais partie d’une troupe artistique où je chante. En ce qui concerne le billard, j’ai été 3 fois championne de France, 1 fois médaille d’argent, 3 fois de bronze. Et en 2018, j’ai terminé 5ème au championnat d’Europe.

Billard au féminin : Aurore Bellens

Comment as-tu découvert le billard ?

Le billard… C’est une histoire de famille. Mon père joue au billard depuis ses 18 ans et il est arrivé au club de Ronchin quand j’avais 1 an, j’ai donc grandi avec tous les membres du club. Pour ma part, j’avais 7 ans quand j’ai commencé. Mon père organisait des stages pour les jeunes pendant les vacances scolaires, un jour, je suis venue avec lui et je lui ai demandé si je pouvais aussi jouer. J’ai essayé puis je n’ai plus arrêté !

Mon petit frère joue aussi au billard depuis l'âge de 10 ans, et en ce moment, avec mon père, ils viennent de se qualifier par équipe pour les phases éliminatoires du championnat de France.

Et ma mère ? Elle adore nous regarder !

Qu’est-ce qui t’a plu dans le billard ?

J’adore ça ! Quand j’étais petite, le billard ça m’amusait beaucoup. Taper dans les billes, voir leurs roulements et surtout réussir à faire des points… C’est fantastique ! Maintenant, ce que j’aime aussi dans le billard, c’est l’aspect technique, voir du beau jeu, des points faits à la perfection et ce que l’on peut construire avec seulement 3 billes. Ce qui me plaît dans le billard, c’est aussi son aspect mixte et intergénérationnel. On peut aussi bien rencontrer des jeunes, que des personnes plus âgées. Et ce qui m’a également plu dans le billard, ce sont les liens que ce sport peut créer… Le billard, c’est comme une seconde famille pour moi.

Quels bénéfices t’apportent le billard dans ta vie de tous les jours ?

Je dirais, une meilleure gestion de mon stress et de mes émotions, une meilleure concentration et de la rigueur. Le billard m’a beaucoup apporté dans ma vie professionnelle aussi. Lors d’entretien de stage par exemple, ma pratique du billard a conforté mon recruteur dans l’idée de me prendre.

Mais ce que le billard m’a surtout apporté, ce sont des amies. Lors du circuit féminin (tournoi permettant de se qualifier au championnat de France), on vient des quatre coins de la France, et on a créé de vrais liens les unes avec les autres et aujourd’hui, c’est pour moi comme une grande bande de copines. On passe d’agréables moments toutes ensemble !

Billard au féminin Aurore

Un souvenir qui t’a marqué ?

Il y en a plein, mais le plus marquant reste le premier Championnat de France que j’ai fait, je me souviens ça m’a marqué, car j’avais 17 ans et une de mes adversaires pour qui c’était son premier championnat aussi, avait 71 ans !

Ensuite, c’est le premier championnat de France que j’ai gagné en 2010. Je venais de sortir de l’épreuve du Bac et le lendemain, je commençais les matchs. Je devais traverser la France et il y avait eu des grèves de train, on a dû partir en catastrophe en voiture. C’était initialement durant mon Bac et “pour une fois qu’une jeune se qualifie” ils ont décidé de décaler les dates (et ils ont bien fait !).

La compétition se déroulait à merveille et j’arrive en finale, j’étais déjà tellement heureuse d’arriver à ce stade du championnat. Mais mon adversaire était bien plus forte, donc je ne me faisais pas de fausses idées, en plus, le billard était très grand et large. Je jouais vraiment avec plaisir sans prêter attention au score, je me souviens me lever pour jouer mon coup et je vois ma mère assise en face de moi en train de sautiller sur sa chaise, je me demandais bien ce qui pouvait se passer. Je regarde donc le score et je me rends compte que j'avais gagné. C’était une merveilleuse surprise pour moi. Et puis, entendre ma mère me dire qu’elle est fière de moi m’a tellement fait plaisir. Pour couronner le tout, la remise de la médaille a été faite par Jean Marty (pour moi, un des plus grand champions de tous les temps). Ça, c’est un souvenir qui m’a marqué !

 

Enfin, mon père (sur la photo) m'a remis mon dernier titre, il était représentant fédéral à ce moment. C’était un moment très fort pour moi, c’était la première fois que je remportais le titre en sa présence et je pouvais voir beaucoup de fierté dans ses yeux. 

Billard au féminin : Aurore Bellens

Un conseil à toutes celles qui souhaiteraient se mettre au billard ?  

De tout simplement aller essayer ! De s’y rendre sans a priori et surtout sans hésiter. En plus de ça, la Fédération Française de Billard organise le 9-10 mars des portes ouvertes pour toutes les femmes dans leurs clubs, c’est une super occasion de tenter l’expérience.

Je leur dirai aussi d’aller voir une compétition féminine. Voir toutes ces femmes jouer, franchement, ça donne envie de pratiquer !

Et pour convaincre une copine ? Je la ferai venir jouer avec moi au club, je ferai des jeux ludiques avec elle comme : le 5 quilles, le foot ou encore la pétanque (oui, oui, on parle bien de billard !). Ce sont des jeux vraiment sympas qui permettent d’avoir les premiers gestes. Bien sûr, j’insisterai sur la superbe ambiance qu’il y a dans les salles et clubs de billard !

Des envies ? Objectifs ?

Mon objectif serait d’arriver à faire 10 de moyenne (c’est à dire, que je réussis 10 coups en moyenne à chaque fois que je me lève pour jouer) de façon régulière d’ici la fin de la saison. Ensuite, participer au championnat d’Europe. Pour le moment, je suis la deuxième sélectionnée, donc s’il y a deux places pour la France, je ferai partie de la compétition.

Et il y a le championnat de France en juin et, j’espère conserver mon titre (et le conserver le plus longtemps possible !)

Précision, coordination, concentration ou bien encore nouvelles rencontres… Bref, maintenant, c’est à vous de jouer ! Nous vous donnons rendez-vous le 9 mars dans votre magasin Decathlon et le 10 dans un club partenaire :) Et vous ? Le billard, vous en dites quoi ?
Manon Debaud

MANON

Equipe Communication, Sport Billard

Diplômée billard (français) d'argent, mordue de crosstraining et ancienne handballeuse.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE