À LA DECOUVERTE DU BABY PONEY

À quel âge votre enfant va pouvoir devenir cavalière ou cavalier de baby poney ? Qu’est-ce que c’est exactement ? Quels sont les bénéfices pour mon enfant ? Je vais essayer de répondre à toutes ces questions. En selle, on y va !

à la découverte du baby poney

Je vous souhaite la bienvenue dans l’univers du baby poney ! Une activité qui permettra à votre enfant de se développer dans sa tête et dans son corps au contact de la nature : c’est ce qu’on appelle un combo gagnant !

LE BABY PONEY C'EST QUOI ?

Même pour les moins bilingues d’entre nous, le baby poney c’est donc l’équitation pour les bébés. Ok, mais encore ? Bien plus que de juste mettre votre petit bout à califourchon sur un poney, souvent nommé Caramel ou Noisette, c’est tout un univers de motricité, d’éveil des sens et d’émotion qui va s’ouvrir à votre enfant. 

a la découverte du baby poney

ÉQUITATION POUR LES PETITS : À QUEL ÂGE COMMENCER LE BABY PONEY ?

Les clubs et centre équestre accueillent les enfants dès 18 mois, en règle générale. Mais cela dépend de chaque enfant, de ses envies et de sa motricité. Certain•es débutent avant leurs 18 mois, d’autres après. Comme la marche ou les premiers mots, pas de pression, chaque enfant possède son propre rythme. Le plus important étant que le baby poney soit un moment de plaisir et non pas la corvée du mercredi/samedi après-midi.

UN MONDE D'EXPÉRIENCE À PORTEE DE SABOTS

Votre enfant va pouvoir expérimenter les odeurs et les bruits de l’écurie, prendre conscience d’un animal assez imposant pour lui ou pour elle (ça n’a pas l’air comme ça mais un poney Shetland fait entre 150 et 200 kilos. Ce n’est pas “juste” un très gros chien ;) ).

Véritable petite école de la vie, le baby poney c’est une expérience à 360 degrés qui sent bon l’aventure et les gratouilles d’encolure. Et du haut des 100 cm de Noisette, votre enfant aura la vue bien dégagée pour découvrir le monde. Hue, en avant toute !

a la découverte du baby poney

APPRIVOISER LA PEUR ET PRENDRE CONFIANCE EN SOI GRÂCE AUX COURS DE BABY PONEY

Faire son premier trot et son premier galop à dos de Shetland, c’est quelque chose. Je me souviens encore de mon premier galop à Poney et de l’admiration de mes copines et copains quand je leur ai raconté, c’est pour vous dire que ça marque l’esprit d’un•e enfant. C’est d’ailleurs un super moyen pour votre petit bout de dompter sa peur (de la vitesse, etc.). Après avoir fait ses premières foulées de trot ou de galop, votre enfant pourra se sentir pousser des ailes. En effet, le baby poney est un véritable booster de confiance en soi ! Equipé•e d’un casque et encadré par des adultes du monde équestre, votre enfant sera entre de bonnes mains. 

a la découverte du baby poney

DÉVELOPPER SA MOTRICITÉ EN MANÈGE AVEC DES JEUX À PONEY

Le baby poney, c’est un moment de fun pour votre enfant qui va faire des jeux à dos de Noisette. Le fameux “tour du monde” où il ou elle devra faire le tour de la selle, être à l’envers puis revenir pour se remettre à l’endroit, est un classique indémodable des centres équestres. Par chez nous, on avait aussi le jeu de la douche (sans eau) où nous devions faire semblant de nous laver (gros challenge de motricité pour aller se frotter les aisselles et se gratter le dos tout en tenant en selle).

Votre enfant va aussi aller toucher les oreilles de son poney ou lui faire une grattouille sur son dos. La monitrice ou le moniteur pourra aussi leur envoyer des objets comme des balles ou des peluches à rattraper et à lancer à son voisin ou à sa voisine. Le clou du spectacle étant de descendre de poney en glissant sur la croupe et la queue.


 

MONTER À PONEY POUR DEVENIR UN•E GRAND•E

Diriger un animal, aussi mignon soit-il, de 200 kilos, ce n’est pas une mince affaire. Votre enfant va devoir développer son autonomie. Bien sûr, au début, les séances vont se limiter à des balades où votre enfant n’aura qu’à se soucier de son assise et de se tenir le dos bien droit pendant que vous-même ou une autre personne s’occupe de diriger le poney et de l’empêcher de brouter une touffe d’herbe tous les trois mètres. Et rien que ça, cela va demander une sacré concentration à votre enfant : gérer la coordination de ses gestes, son équilibre et écouter, sentir, voir ce qu’il se passe aux alentours. Après ça, votre enfant pourra commencer à diriger son poney en toute autonomie : le début de la liberté (mais encadrée). Normalement, après ça votre enfant fera une bonne sieste, et peut-être que vous aussi !

a la découverte du baby poney
a la découverte du baby poney

DÉVELOPPER L'EMPATHIE ET LE RESPECT DE L'ANIMAL

Au contact de Noisette, votre enfant va découvrir ses limites physiques : tirer aussi fort que l’on veut sur les rênes quand on fait 10 kilos et espérer que Noisette arrête de brouter, ça met en face de la réalité de la vie. Voilà une belle leçon pour que votre enfant découvre ses limites et essaie de rentrer en coopération avec son poney. Votre petit bout va devoir faire preuve d’autonomie et de justesse dans sa communication avec Noisette (autant physique que vocale).

D’ailleurs, en équitation on parle de couple cavalier/cheval. Une belle image d’harmonie et d’échange entre l’humain et l’équidé. Votre enfant va devoir bien prendre soin de Noisette pour qu’il prenne bien soin de lui ou d’elle en retour. Les moments de préparation où votre enfant devra aller dire bonjour à son poney, le brosser et le préparer sont des moments privilégiés de tendresse et de délicatesse. N’y a-t-il rien de plus beau qu’une amitié entre un poney et un enfant (*lancez le générique de la série “Grand Galop”, svp, merci*).

PEUR DE PASSER VOTRE VIE AU CENTRE ÉQUESTRE OU DU TARIF ?

Votre enfant adore aller au poney, mais vous et votre budget, vous commencez à déchanter. Ou alors, vous vous voyez déjà dans 10 ans accompagner votre progéniture en concours tous les dimanches, départ à 5 heures du matin, Noisette dans le van ? Pas de panique, même si c’est un scénario possible, mettre votre enfant au baby poney ne veut pas forcément dire passer son temps au centre équestre. Vous pouvez commencer avec des séances d’éveil de temps en temps, ou alors instaurer une séance par mois, tous les 15 jours ou toutes les semaines. C’est toujours plus sympa quand le baby poney est ritualisé et reste un évènement et un moment de pure plaisir pour toutes et tous. Si vous avez peur d’être sur la paille (paille… poney… vous l’avez ?), sachez que certains parents préfèreront aussi des stages courts d’été et réserver le poney aux vacances. Il n’y a pas de bons ou de mauvais rythme.

a la découverte du baby poney

OÙ FAIRE DU BABY PONEY ?

Découvrez les lieux de stage, d'initiations et cours de baby poney avec Decathlon Activities.