Tout savoir sur...
les peaux de phoque !

Le ski de randonnée ou le splitboard sont d’excellents moyens  d'être en contact profond avec la nature. Au lieu d'utiliser des remontées mécaniques, on utilise des “peaux de phoque” pour remonter les pentes et explorer des régions montagneuses isolées.

Comment s’en procurer ? Comment les mettre ? les utiliser ? Retrouvez ici tout ce qu’il faut savoir sur...les peaux de phoque.

Tout savoir sur...les peaux de phoque

Peaux de phoque ? 

Indispensables pour monter sans reculer ou glisser en arrière, les "peaux de phoque" sont de longs morceaux de nylon ou de mohair que vous fixez sur la semelle des skis ou  de votre spliboard. Dans le sens du poil, vous glissez. A rebrousse-poil, celui-ci s'accroche à la neige et vous empêche de reculer. Elles s'attachent aux spatules avants et aux talons et permettent au skieur /snowboardeur de monter (elles sont ensuite retirées pour la descente). Trouver les bonnes peaux peut être difficiles, car il existe différentes options de construction et le dimensionnement des peaux peut être compliqué.
Ce guide expliquera les avantages et les inconvénients des différents types de peaux et donnera un aperçu de la taille.

Tout savoir sur...les peaux de phoque

Les différents types de peaux de phoque

En fonction de vos besoins (adhérence, glisse, durabilité), plusieurs choix s'offrent à vous:

Moins chères, les peaux en nylon (synthétique) sont durables et offrent une très bonne adhérence sur la neige. En revanche, elles glissent moins bien que le mohair par exemple, et sont plus lourdes.

Les peaux en mohair sont fabriquées à partir de poils de chèvre angora. Elles sont plus légères que le nylon et ont une excellente qualité de glisse. Ses 2 principaux inconvénients sont sa faible durabilité, les soins à y apporter et son prix, sensiblement plus chers.

Enfin, les peaux en mélange nylon/mohair présentent tous les avantages des deux premiers. Elles glissent mieux qu'une peau en nylon et beaucoup plus durables que le mohair : c'est le choix optimal.

la bonne taille de peaux de phoque

Avec des peaux classiques (non prédécoupées), optez pour une largeur de peau de 5 à 7 millimètres plus courte que la partie la plus large de votre ski. Cela permettra de recouvrir la semelle de votre ski sans recouvrir les carres. Si vous ne trouvez pas la largeur exacte dont vous avez besoin, optez pour une peau plus large. Vous pouvez toujours utiliser un outil de coupe pour couper vos peaux et couper à travers le nylon et la colle collante.

Avec les peaux prédécoupées, choisissez la largeur en fonction de la partie la plus large de votre ski ou de votre splitboard et de la plage de longueurs dans laquelle se situe votre ski. Si vos peaux de phoque ne sont pas assez larges au niveau du patin, vous risquez de ne pas avoir l'adhérence souhaitée à la montée, surtout sur un terrain en dévers, et votre randonnée peut alors vite se transformer en épreuve de force.

En ce qui concerne la longueur, vous voudrez couvrir autant que possible le ski ou le splitboard. La taille peut être un peu délicate car différents fabricants utilisent différents systèmes de dimensionnement avec une plage de réglage.

Tout savoir sur...les peaux de phoque

en savoir plus sur les peaux de phoque !

Tout savoir sur...les peaux de phoque

coraline

Équipe communication Wedze

Découvrez nos autres conseils pour profiter pleinement de la montagne