MAILLES, CATÉGORIES, HEURES LÉGALES... :  Connaissez vous la réglementation de la pêche en eau douce ?  

Par Clément, Ambassadeur Caperlan Predator Fishing

Se retrouver seul dans la nature au calme vous plait? Vous promener le bord d’une rivière, ruisseau, étang et découvrir ce qui se cache dans l’eau vous fait rêver? Alors pas de doutes : la pêche , c'est fait pour vous ! Saisissez une canne et évadez vous pour de belles aventures halieutique!

Comme dans l’ensemble des pratiques sportives, il existe une réglementation à respecter… Mais a quoi sert cette réglementation ? Quelles sont les choses à savoir ?

En voici quelques éléments principaux dans ce conseil !

RÉGLEMENTATION: A QUOI SERT-ELLE ? 

La réglementation est là pour encadrer l'acte de pêche, afin qu’il ne mette pas en péril la ressource. Elle a pour objet la préservation des milieux aquatiques d’une part, et la protection du patrimoine piscicole d’autre part, qui sont d'intérêt général. 

En gros elle est là pour protéger nos compagnons et notre terrain de jeu.  

QUI PEUX PÊCHER?

Les droits de pêche (berges, rives) appartiennent soit à l’Etat (fleuves, canaux navigables), soit à des propriétaires riverains (rivières, lacs, étangs).

Les Associations Agréées de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) et les fédérations qui les regroupent louent ou acquièrent ce droit de pêche pour permettre aux pêcheurs de pratiquer leur loisir.

Afin de pouvoir pêcher sur ses lieux, il faut donc s'acquitter d’une “carte de pêche”

La carte de pêche constitue avant tout un droit d’accès et d’exercice sur ces territoires.

Elle permet de répondre aux 3 conditions cumulatives obligatoires pour pêcher sur le secteur de la carte:
justifier de sa qualité de membre d’une association agréée de pêche ;
acquitter la redevance pour la protection des milieux aquatiques ;
avoir la permission de celui à qui le droit de pêche appartient.

trout

OU PÊCHER ? 

Là où le détenteur du droit de pêche vous y autorise, soit là où votre AAPPMA détient des baux de pêche ainsi que là où il existe des accords de réciprocité :

- Dans les parcours privés, avec le consentement du propriétaire ;
- Sur tout le domaine public fluvial national, à l’aide d’une seule ligne.
 

Il est interdit de pêcher :
- Dans les dispositifs assurant la circulation du poisson dans les ouvrages construits sur le lit des cours d’eau.
- Dans les pertuis, vannages et dans les passages d'eau à l'intérieur des bâtiments.
- A partir des barrages et écluses ainsi que sur une distance de 50 mètres en aval de l’extrémité de ceux-ci à l’exception de la pêche à une ligne.
- Sur une distance de 200 mètres en aval de l'extrémité de tout barrage, écluse ou chaussée de Moulin aux engins et filets.
- Dans les réserves de pêche fixées par l’arrêté permanent de la pêche.

LES PRINCIPALES RÈGLES NATIONALES

regles

Attention : cette partie synthétise les principales règles de pêche et n’est pas exhaustive. Pour connaître la réglementation applicable à votre secteur de pêche, il convient de se reporter à l’arrêté préfectoral relatif à l'exercice de la pêche en eau douce publié et affiché en mairie, ainsi qu’aux documents fournis par votre association agréée de pêche et la fédération départementale, sur papier ou via Internet.

Retrouvez le chemin d'accès au site internet de la fédération de pêche de votre département en passant par le site de la Fédération Française de pêche:

Heures de pêche : 

La pêche est autorisée ½ heure avant le lever du soleil et jusqu’à ½ heure après le coucher du soleil.
Le préfet peut, toutefois, par arrêté, autoriser la pêche de nuit de la carpe à toute heure dans certains cours d’eau.

Dates de pêche : 

Les dates d’ouverture sont différentes en fonction de la catégorie piscicole aussi parfois de l'espèce recherchée.

1ère catégorie: la pêche est autorisée du 2 ème samedi de mars au 3 ème dimanche de septembre, à l'exception de :
- La pêche de l'ombre commun autorisée du 3 ème samedi de mai au 3 ème dimanche de septembre inclus.
Prolongation possible d'une à trois semaines dans les plans d'eau et les parties des cours d'eau ou les cours d'eau de haute montagne.

Attention : tout brochet capturé du 2 ème samedi de mars au dernier vendredi d'avril doit être immédiatement remis à l'eau.

Matériel autorisé : 1 ligne montée sur canne munie de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au maximum. Elle doit être disposée à proximité du pêcheur.

2 ème catégorie: la pêche est autorisée toute l’année à l’exception de :
- La pêche du brochet, autorisée du dernier samedi d'avril au dernier dimanche de janvier de l'année suivante.

À noter : pendant la période d’interdiction de la pêche du brochet SONT INTERDITS : la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, et autre leurre susceptible de capturer ces poissons de manière non-accidentelle ainsi que l’emploi de nasses à poissons et les filets de type Araignée ou Tramail.
- La pêche de l’ombre commun, autorisée du 3e samedi de mai au 31 décembre inclus.
- La pêche de salmonidés (truite fario, omble, omble chevalier, christivomer et truite arc-en-ciel dans les cours d'eau classés à saumon ou truite de mer), autorisée du 2e samedi de mars au 3e dimanche de septembre. En faisant bien sur attention au mode de pêche prohibé lors de la fermeture du brochet.

Matériel autorisés: 4 lignes montées sur canne, chacune munie de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au maximum. Elles doivent être disposées à proximité du pêcheur.

 

Maille des captures autorisées :

Les poissons et écrevisses des espèces précisées ci-après ne peuvent être pêchés et doivent être remis à l'eau immédiatement après leur capture si leur longueur est inférieure à :
- 0,70 m pour le Huchon.
- 0,50 m pour le brochet , 0,60 m pour beaucoup de départements
- 0,35 m pour le christivomer.
- 0,40 m pour le sandre dans les eaux de la 2e catégorie ; 0,50 m pour beaucoup de départements.
- 0,30 m pour l'ombre commun et le corégone.
- 0,20 m pour la lamproie fluviatile et 0,40 mètre pour la lamproie marine.
- 0,23 m pour les truites autres que la truite de mer, l'omble ou saumon de fontaine et l'omble chevalier, 0,30 m dans beaucoup de cours d’eau.
- 0,30 m pour le black-bass dans les eaux de la 2e catégorie.
- 0,20 m pour le mulet.
- 0,09 m pour les écrevisses à pattes rouges, des torrents, à pattes blanches et à pattes grêles.
- 0,08 m pour les grenouilles vertes et rousses (mesurés du bout du museau au cloaque).

Ces tailles peuvent, pour la plupart, être augmentées par arrêté préfectoral. Il convient donc de s’y rapporter.
La longueur des poissons est mesurée du bout du museau à l'extrémité de la queue déployée, celle des écrevisses de la pointe de la tête, pinces et antennes non comprises, à l'extrémité de la queue déployée.

Il est interdit :

- D'utiliser comme appât ou comme amorce des œufs de poisson soit naturels ou congelés.
- De pêcher à la main, y compris les écrevisses.
- D'utiliser un vif ou un poisson mort sur une ligne de fond (cordelle)
- De faire usage de tous engins destinés à accrocher le poisson autrement que par la bouche, l’emploi de l'épuisette et de la gaffe est autorisé pour retirer de l'eau le poisson déjà ferré par la bouche.
- D'utiliser comme vif, ou mort des espèces de poissons dont il existe une taille minimum de capture (Brochet, sandre, truite,black-bass)
- D'utiliser comme vif, ou mort des espèces de poissons susceptibles de créer des déséquilibres biologiques (Écrevisses américaine et de Louisiane, Perche Soleil, Poisson chat…)
- D'utiliser des anguilles comme vif ou poisson mort .
- D'utiliser du matériel de plongée.
- De placer un barrage, appareil ou établissement quelconque de pêcherie ayant pour objet d'empêcher entièrement le passage du poisson ou de le retenir captif.
- De jeter dans les eaux des drogues ou appâts en vue d'enivrer le poisson ou de le détruire.
- De se servir d'explosifs, de procédés d'électrocution ou de produits ou de moyens non autorisés
- D'utiliser les filets traînants.
- D'établir des appareils, d'effectuer des manœuvres, de battre la surface de l'eau en vue de rassembler le poisson afin d'en faciliter la capture (article R.436-31).

Allez maintenant que les règles sont connues, vous pouvez courir au bord de l’eau et profiter des nombreux bienfaits de ce sport.  Pour rappel : n'hésitez pas à vous tenir régulièrement informé des évolutions de la législation ! 

Pour en savoir +

Visitez régulièrement le site de la Fédération nationale de Pêche ainsi que celui de Génération Pêche

Code de l’environnement : article L.430-1 et suivants et R.431-1 et suivants:  www.legifrance.gouv.fr

Site du ministère de l’environnement et « Service Public »

Sur le site de votre préfecture dans “pêche de loisir”

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Déposer un commentaire
HAUT DE PAGE