Comment bien débuter la pêche à la mouche

Comment bien débuter la pêche à la mouche

Par Romain S. Ambassadeur HRK

La pêche à la mouche est une technique très efficace pour la pêche de la truite ou du chevesne, ou de l’ombre. Technique réputée compliquée, elle est pourtant accessible a tous sous conditions de connaitres quelques bases. Le choix du matériel fait partie des bases incontournables à cette pratique. 
 Découvrez dans ce conseil, les basiques à connaître pour bien débuter la pêche à la mouche.

La canne

Dans la pratique de la pêche à la mouche, la canne est un accessoire particulièrement important. Ces cannes se différencient par leurs tailles et leur actions plus ou moins souples. La longueur des cannes s’expriment en pieds (1 pied = environ 30cm) et ces dernieres possèdent des actions paraboliques.

La longueur

La taille du plan d’eau ou du ruisseau que vous pêchez vont orienter votre choix.
Les cannes les plus polyvalentes sont les cannes de 9 pieds car elle permettent de lancer assez loin tout en ayant un encombrement moyen. Les tailles 8 et 9 pieds sont parfaitement adaptées à la majorité des ruisseaux et des rivières en Europe.

Si vous pêchez de petits cours d’eau ou de petits ruisseaux, vous serez plus efficaces avec des cannes plus petites de 6 ou 7 pieds. Vous pêcherez moins loin, mais serez plus précis sur courte distance. La canne étant moins longue, vous pourrez ainsi pêcher dans des endroits plus encombrés.

La soie

Contrairement à la pêche classique avec les moulinets spinning ou casting, ici ce n’est pas l’appât qui entraîne la ligne mais la ligne qui propulse l’appât.

Il faut choisir la taille de sa soie en fonction de son niveau et de ses besoins. Plus la soie sera fine (#2 ou #3) moins vous lancerez loin. Ces petites soies permettent de pêcher précisément à courte distance sans se fatiguer. Les soies #4 et #5 sont les plus polyvalentes, permettant de pêcher à moyenne et assez longues distances. Au delà, les soies seront adaptées aux grosses mouches et à la pêche au streamer (imitation de poisson).

Le moulinet

Il faudra choisir son moulinet en fonction de la capacité d’accueil adaptée à votre soie. Cette capacité d’accueil est exprimée en taille de soie (#4, #5, ..etc) + backing (65m par exemple).

Le backing est le fil à remplir sur le moulinet avant la soie. Il constitue une réserve de fil qui empêche la soie de tourner autour du moulinet, et qui sera très utile lors d’un combat avec un gros poisson. En moyenne, il faudra mettre entre 60m et 70m de backing en soie de #4 ou #5.

Il existe des bas de ligne tout prêts à raccorder à sa soie. Le choix de ces bas de ligne se feront en fonction du type de rivière que vous pêchez. Plus il y a de courant et moins le bas de ligne doit être long. Il se fera aussi en fonction du diamètre de pointe du fil, le 14/100 ou 16/100 seront très polyvalent. Si vous constatez que les truites se méfient et tapent dans la mouche sans l’avaler, descendez en taille de bas de ligne.

“#Astuce Caperlan :
Vous pouvez utiliser les deux mouches (plongeante et flottante) sur le même montage. Ce montage vous permet de pêcher en surface et au fond en même temps. De plus, la mouche flottante vous servira d’indicateur de touche si une truite s’empare de votre nymphe.”

Les mouches

Il existe deux grandes catégories de mouches qui vous permettent de pêcher dans de nombreuses situations. Les mouches flottantes (sèches) permettent de pêcher les truites qui se nourrissent en surface. Ces mouches sont très efficaces lorsqu’il y a des éclosions ou que les truites gobent en surface.

Les mouches coulantes (nymphes) qui permettent de pêcher les truites au fond de l’eau. Il faudra laisser dériver la nymphe au fond et être très vigilant. La touche se repère souvent par une déviation de la ligne ou une tension sur la ligne. Vous pouvez ajouter un indicateur de touche sur le bas de ligne afin de mieux repérer la touche.

#Astuce Caperlan :
Vous pouvez utiliser les deux mouches (plongeante et flottante) sur le même montage. Ce montage vous permet de pêcher en surface et au fond en même temps. De plus, la mouche flottante vous servira d’indicateur de touche si une truite s’empare de votre nymphe.

Voilà ce qu’il faut savoir pour débuter la pêche à la mouche. Nous espérons que vous pourrez débuter cette pêche et prendre beaucoup de plaisir en pratiquant cette pêche riche en sensations.

photo-profil-romain-s

Romain S.

Responsable de rayon pêche DECATHLON Suisse & ambassadeur HRK

pêcheur de truites passionné et passionant

#HRK #RIVERWAY 

Plus sur la pêche...

truite

Comment choisir son leurre souple Truite ?

Pêcher la Truite aux leurres souples vous tente ? Mais Comment choisir parmis tous les leurres exisatnts ? Pas de panique, on vous explique !
thumbnailmobile_hamecon.jpg

Comment choisir ses hameçons montés ?

Retrouvez nos conseils pour vous aider à bien choisir ses hameçons montés.
peche

Comment choisir son équipement pour débuter la pêche ?

Retrouvez nos conseils pour vous aider à choisir votre équipement pour débuter la pêche.
waders-néoprène

Comment choisir ses waders ?

Retrouvez nos conseils pour vous aider à choisir vos waders.
8518085

Comment choisir ses vêtements de pêche

Dans ce conseil, découvrez comment choisir vos lunettes, votre gilet et gants de pêche.