QUEL TYPE DE YOGA CHOISIR ?

Du plus tonique et exigeant au plus doux et relaxant, vous avez le choix entre de très nombreux styles de yoga uniques. Faites défiler la page pour avoir un aperçu rapide des styles les plus communs, et trouvez celui qui est fait pour vous !

Quel type de yoga choisir banniere

Si vous pensez qu’il n’existe qu’un seul type de yoga et qu’il n’est pas fait pour vous, on vous arrête de suite : le yoga a de multiples facettes et s’adapte en réalité à tout type de pratiquants. On parie que vous trouverez le vôtre ? 

Pour commencer, on distingue deux grandes familles de yoga : le yoga doux et le yoga dynamique. Comme son nom l’indique, la première pratique propose des mouvements plus lents et sollicite moins le cardio. Par le biais d’exercices basés sur la respiration, le yoga doux propose de travailler les groupes musculaires en profondeur et la souplesse. Il a l’avantage d’être accessible à tout le monde : jeunes actifs en quête de sérénité et seniors à la recherche de bien-être le pratiquent à raison. Le yoga dynamique est une discipline plus rythmée, qui propose un enchaînement de postures sollicitant davantage le corps et les différents groupes musculaires. Ces deux pratiques peuvent parfaitement venir en complément d’une autre activité sportive. Elles se déclinent (encore) en plusieurs types de yogas, parmi lesquels se trouve sans aucun doute le vôtre !

1/ LES YOGAS DOUX

De la douceur dans votre quotidien

Si vous souhaitez prendre soin de votre corps, vous relaxer et réduire certaines douleurs musculaires, les yogas doux peuvent parfaitement vous convenir ! Ces pratiques sont accessibles au plus grand nombre, quels que soient l’âge, le niveau technique et la condition physique des pratiquants. Jeunes, seniors, mamans… Si vous avez besoin de souffler et de vous octroyer un peu de temps, le yoga doux vous apportera votre dose quotidienne ou hebdomadaire de bien-être et de détente. Si vous avez stoppé votre pratique sportive et que vous souhaitez continuer de prendre soin de vous, ou en complémentarité d’une autre discipline, le yoga doux vous permettra de ne pas délaisser votre corps et d’en soigner les différentes zones. Le yoga doux, c’est également un travail de l’esprit : apprenez à vous centrer sur vous-même et laissez à la porte les soucis du quotidien. Revitalisez-vous et rechargez vos batteries. Le yoga doux se décline en plusieurs types de yoga. A vous de trouver celui qui vous correspond le mieux !

Quel type de yoga doux choisir banniere

Quels types de yoga ?

• Le Hatha yoga : c’est une forme de yoga que vous connaissez sans doute, puisqu’elle est la plus répandue en Occident. La pratique du Hatha Yoga se fonde sur deux éléments : la réalisation de postures physiques (asanas) et les exercices de respiration (pranayama). Son objectif est de favoriser la préparation à la méditation, pour ensuite explorer les six autres branches du yoga. Il ne s'agit pas d'un style, mais plutôt d'une catégorie à part entière du yoga. Elle peut incorporer plusieurs autres styles comme le Vinyasa, l'Ashtanga ou encore le Iyengar. Le Hatha yoga est une excellente approche du yoga pour ceux qui le pratiquent pour la première fois. Cette pratique du yoga est composée de 84 postures fondamentales, mais il existe d'innombrable variantes. Pas question ainsi de vous ennuyer ! Si vous êtes en quête de sérénité et que vous souhaitez évacuer le stress du quotidien, cette forme de yoga est idéale pour vous détendre après une journée de travail, vous relaxer et favoriser le sommeil.

• Le Yin yoga : comme le Hatha Yoga, l’objectif du Yin yoga est de prendre soin de votre corps et de votre esprit de manière douce ! Cette pratique, comme son nom l’indique, se fonde sur les principes taoïstes anciens du yin et du yang. Le yin est stable et immuable, tandis que le yang est constamment en mouvement et en développement. Cette pratique est proche de la méditation et l'un des objectifs du yoga Yin, en travaillant davantage sur vos tissus conjonctifs que vos muscles, est de vous permettre d'être capable de vous asseoir plus longtemps et de manière plus confortable lors de la méditation. Ce style de yoga, ancré dans le sol, vous permet également de prendre votre temps dans la réalisation de chaque posture. Vous serez ainsi souvent assis ou allongé sur votre tapis, et vous maintiendrez les postures pendant de longues périodes (généralement de 3 à 5 minutes). Ce type de yoga a pour particularité d’être extrêmement doux et lent. Il vous incitera à lâcher prise et fera disparaître les tensions nerveuses à l’origine du sentiment de stress. Le principe est de bouger le moins possible et de garder les postures longtemps, tout en respectant bien sûr vos limites physiques.  

• Le Restorative yoga : c’est une discipline dans laquelle on accorde beaucoup d’importance au travail des postures. Celles-ci sont maintenues pendant longtemps, en musique, dans la pénombre. L’idée est réellement d’être centré(e) sur vous-même et de retenir votre attention, afin qu’elle ne soit pas attirée par un élément externe. Le Restorative Yoga, c’est une façon de se reconnecter à son moi profond, de rétablir la communication à soi et de s’octroyer une pause bénéfique au beau milieu du rythme soutenu du quotidien. Le maître mot de cette pratique, c’est la relaxation. Seulement 3 ou 4 positions sont ainsi réalisées durant les séances. Elles peuvent être maintenues pour une durée de 5 et 25 minutes chacune. Ces postures sont généralement inclinées à 45 degrés, couchées ou inversées. Elles permettent de réduire la fréquence cardiaque, la pression artérielle et d’atteindre un niveau de relaxation supérieure en calmant les agitations spirituelles. Littéralement, le Restorative yoga est le yoga de la récupération, de la régénération du corps et de l’esprit. Cette pratique est davantage basée sur l’être que sur le faire, et vous permettra de vous écouter et de laisser partir les émotions négatives. Elle est idéale pour les personnes en phase de rééducation ou pour les femmes enceintes.

Ces différentes formes de yoga doux ont pour objectif de vous faire gagner en sérénité, de réduire votre stress et d’améliorer votre condition physique. Vous gagnerez notamment en souplesse et en équilibre. Grâce à une pratique régulière, vous serez également en mesure de soulager la lombalgie et pourrez diminuer votre tension artérielle. Que des avantages, en somme !

conseils-justine-a-testé-le-yoga-sur-un-stand-up-paddle

JUSTINE A TESTE LE YOGA SUR UN STAND UP PADDLE

On s'est dit que ce serait top de vous présenter un yoga encore plus atypique ! Du coup, on a été rencontré Justine qui pratique le Yoga depuis quelques années en temps que coach et a récemment découvert le stand up paddle (SUP). L'idée de mixer les 2 lui est venue  et elle nous raconte tout ça.

2/ LES YOGAS DYNAMIQUES

Mouvements et rythmes avec les yogas dynamiques

Physiquement plus exigeants, les yogas dynamiques s’adressent généralement à des personnes en bonne santé, qui ne présentent pas de contre-indication médicale. Cette pratique convient notamment à toutes celles et ceux qui pratiquent déjà un autre sport comme la course à pieds, la plongée, le surf, la danse, des disciplines qui exigent beaucoup de concentration, de souplesse, d’endurance, de résistance... En effet, le yoga est très bénéfique en complément d’autres activités et il n’est d’ailleurs pas rare de voir de plus en plus de sportifs de haut niveau s’y mettre pour augmenter leurs performances. Comme les yogas doux, l’objectif est de concilier les postures aux mouvements respiratoires. Le tout dans un rythme un peu plus cadencé…

Quel type de yoga dynamique choisir banniere

Quels types de yoga ?

• L’Ashtanga : Le yoga Ashtanga est une pratique très dynamique et exigeante, qui synchronise la respiration avec un ensemble de postures. Les mouvements s’enchaînent à un rythme soutenu et la pratique vise à utiliser des techniques de respiration différentes (Ujjayi et Vinyasa). Objectif de cet énergétique type de yoga : purifier l’organisme et l’aider à se débarrasser de ses toxines. Ashtanga signifie “yoga à huit branches” en sanscrit. L'objectif de la pratique est de produire une chaleur interne intense qui aide à détoxifier et purifier le corps. Les séries de postures sont généralement guidées par un professeur et contribuent à renforcer le gainage et à tonifier les muscles. La pratique physique (Asana) représente seulement une partie de la pratique Ashtanga à huit branches. Celle-ci comprend également des principes moraux et éthiques, un travail de respiration, un contrôle des sensations et une dose de méditation. Cependant, on estime qu'il est nécessaire de commencer par la pratique physique avant de s'intéresser aux aspects les plus avancés de la pratique...