Nos idées de circuits pour un trek au Japon

Le pays du soleil levant est assurément une terre de contrastes et d'extrêmes !
Partir en trek au Japon, c'est faire l'expérience de la modernité dans ce qu'elle à de plus clinquant. C'est aussi s'immerger dans une culture millénaire, ou se confronter à une nature brute et intacte qui offre des panoramas uniques au monde.
Entre ville, montagne, mer et volcan, le pays montagneux ou yama-guni est une terre de trekking par excellence. Nul doute que vous trouverez là-bas le paradis...

idées randonnées japon

Trek en montagne : l'ascension du Mont Fuji

> Environnement : montagne, volcan
> Difficulté : facile à moyenne
> Période conseillée : mai à septembre
> Durée moyenne : 3 jours
> Distance totale : 38,5 km
> Dénivelé total : 2798 D+

Bienvenue au pied du mont Fuji, la montagne mythique du Japon qui perce le ciel à 3 776 mètres d'altitude. Véritable emblème, ce volcan majestueux suscite l'admiration des locaux comme des voyageurs. C'est évidemment un incontournable pour tous les trekkeurs en voyage au Japon. Alors ne manquez pas cette ascension !

Bonne nouvelle : les sentiers qui mènent au sommet du Mont Fuji sont accessibles à tous les randonneurs quel que soit leur niveau ! Alors n'attendez plus pour enfiler vos chaussures et vous mesurer à ce géant, en empruntant l'un des sentiers qui mènent au sommet.

Avant de partir à l'aventure, sachez que l'accès au Mont Fuji n'est ouvert au public que du 1er juillet au 31 août, durant la saison officielle. L'ascension est découpée en 10 stations et la plupart des randonneurs débutent leur trek à partir de la station 5, d'où quatre sentiers principaux partent vers le sommet.

Le sentier le plus emprunté est celui de Fujinomiya. Il faut compter approximativement 8 heures pour faire l 'aller-retour. Toutefois, cet itinéraire est fréquenté par plus de 60 000 randonneurs durant la saison. Autant vous dire qu'il y a foule et que vous serez rarement seuls.

Nous vous recommandons vraiment de choisir le sentier de Yoshida qui est plus long et beaucoup moins fréquenté. Il faut compter environ 10 heures pour faire l'aller-retour, mais ça vaut le détour. Vous évoluerez au cœur de hautes forêts à l'atmosphère magique. Idéal pour faire votre introspection avant le sommet !

mont fuji japon trek

Trek en pleine nature : le parc national de Daisetsuzan

> Environnement : montagne, volcan
> Difficulté : difficile
> Période conseillée : mai à septembre
> Durée moyenne : 5 à 8 jours
> Distance totale : 74,4 km
> Dénivelé total : 5 248 D+

Le parc national de Daisetsuzan est situé sur l'île d'Hokkaido et abrite notamment l'Asahidake, la plus haute montagne du pays du soleil levant. Son nom vient des neiges éternelles visibles toute l'année sur les sommets. S'étirant sur plus de 230 000 hectares, c'est évidemment un immense terrain de jeu pour trekkeurs en mal de grands espaces. Dans ce massif montagneux, il n'existe aucun itinéraire de randonnée à moins de 1800 mètres d'altitude avec, à la clef, des panoramas évidemment incroyables.

Nous vous recommandons d'effectuer la grande traversée de Daisetsuzan, un trek de 5 à 8 jours qui traverse tout le parc national. C'est vraiment un itinéraire assez emblématique qui démarre au pied de l'Asahidake (2 291 mètres) pour terminer sa course sur les flancs du Tokachidake (2 077 mètres), un volcan actif.

Cet itinéraire exigeant permet de parcourir en autonomie toute la colonne alpine de Kamuy Mintar. Ce trek est réservé aux randonneurs entraînés et aux amateurs de grands espaces et de bivouac en haute montagne. L'aventure en pleine nature commence dès maintenant !

randonnée pendant un voyage au japon daisetsuzan

Trek spirituel : sur la péninsule de Kii

> Environnement : montagne, forêt, temple
> Difficulté : facile
> Période conseillée : mai à septembre
> Durée moyenne : 4 à 5 jours
> Distance totale : 60 km
> Dénivelé total : 1625 D+ et 1900 D-

Depuis plus de 1000 ans, les sentiers du Kumano Kodo relient les grands sanctuaires shinto et bouddhistes à travers la péninsule de Kii. Ces chemins de pèlerinages séculaires vous entraînent au cœur de montagnes préservées, où l'on ressent toute l'énergie du shugendo, la puissance des esprits de la nature.

Il existe plusieurs sentiers qui permettent d’effectuer le pèlerinage du Kumano Kodo : 7 au total. Les itinéraires possibles sont ceux de Nakahechi (route principale), d'Ohechi, de Kohechi, d'Iseji, de Choishi-michi et de Yoshino & Omine. Depuis 2004, ces sentiers ont tous été inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Long de 60 kilomètres, le sentier Nakahechi permet de traverser la péninsule en pleine nature durant 4 jours. C’est un itinéraire populaire qui peut se parcourir en entier ou par tronçon. En chemin, vous passerez par le mont Tamaki, le sanctuaire de Kumano Hongu Taisha, la célèbre porte de Oyunohara ou le temple de Nachisan Seiganto-ji.

trek spirituel

Trek de 3 jours : itinéraire de rando dans les Alpes Japonaises

> Environnement : montagne
> Difficulté : difficile
> Période conseillée : mai à septembre
> Durée moyenne : 3 jours
> Distance totale : 38,5 km
> Dénivelé total : 2798 D+

Vous avez envie de vivre l'expérience de la haute montagne au Japon ? S'étirant sur 38 kilomètres, le Tsugami Shindo relie la mer du Japon aux Alpes japonaises, le temps d'un itinéraire unique qui vous mène de 0 à 3 000 mètres d'altitude en seulement 3 jours. Ce sentier grimpe le long du mont Kikuishiyama qui est réputé pour ses nombreux fossiles de fougères et d'ammonites du Jurassique.

Peu à peu, les massifs montagneux se dévoilent et plus vous prenez de l'altitude, plus la flore alpine s’étale sous vos yeux, avec une multitude de variétés de plantes à découvrir, essentiellement au printemps et en été. Vous pourrez y admirer les kome-tsuji, ces azalées aux grandes fleurs colorées qui recouvrent, à perte de vue, les prairies verdoyantes des Alpes japonaises.

Tout au long du parcours, vous croiserez la route de lodges et de refuges de montagne, 3 pour être exacts. Juste le temps qu'il vous faut pour arriver à bout de ce trek absolument magique. Tout en haut des montagnes, ne manquez pas le panorama sur la péninsule de Noto et les Alpes du Nord. Une belle récompense après 3 jours de marche sportive.

Trek de monastère en monastère : le chemin des 88 temples

> Difficulté : difficile
> Période conseillée : mai à septembre
> Durée moyenne : 50 à 70 jours
> Distance totale : 1130 km

Le chemin des 88 temples est un itinéraire de pèlerinage qui, ici, au pays du soleil levant, revêt la même importance spirituelle que les chemins de Saint-Jacques de Compostelle en Europe. Ce sentier emprunté par les randonneurs japonais et étrangers effectue un tour complet de l'île de de Shikoku, sur les traces du moine bouddhiste Kukai. C'est parti pour une plongée dans le Japon rural et traditionnel.

Si le pèlerinage des 88 temples est très populaire au Japon, très peu de personnes effectuent l'itinéraire à pied. Et c'est tant mieux pour vous, car vous pourrez profiter de belles échappées dans la nature, sans jamais croiser la foule. Sauf à l'approche des temples évidemment ! Selon la tradition, les pèlerins doivent se vêtir d'un costume blanc et se munir d'une cloche et d'un bâton.

Traditionnellement, ce trek doit débuter avec la visite du temple du mont Koya qui se situe à l'extrême est de l'île de Shikoku. C'est ici qu'est enterré le moine Kukai qui a visité les 88 temples au XVIII ème siècle.

Ce trek s'adresse à des voyageurs au long cours qui ont envie de marcher plusieurs semaines, en suivant un itinéraire de plus de 1000 kilomètres. Généralement, il faut compter deux mois de marche pour terminer cette boucle en entier. Si vous souhaitez vous arrêter dans tous les temples, vous devrez ajouter les ascensions vers les sites, en plus de la durée totale du parcours. En chemin, vous pourrez dormir en bivouac, dans les temples, à l'hôtel ou dans des hébergements traditionnels comme les minshuku ou les ryokan.

trek monastère japon

Trek nomade : voyage au Japon en sac à dos

Après avoir crapahuté à travers le pays à pied, profitez de votre voyage au Japon pour découvrir les incontournables du pays en sac à dos ! En 2 semaines, vous pourrez visiter les villes impériales de Tokyo et de Kyoto. Vous poursuivrez vers Hiroshima, avant de faire une escale dans les Alpes japonaises, entre temples bouddhistes et parcs nationaux. Vous pourrez vous détendre sans un onsen, ce bain traditionnel, ou encore passer la nuit dans un ryokan, une auberge typique en bois.

15 jours au Japon : les étapes à ne pas manquer

Votre itinéraire de 15 jours au Japon débute à Osaka, une mégalopole trépidante réputée pour sa gastronomie et son quartier historique de Nanba. D'ici, vous pourrez rejoindre facilement le mont Koya, pour passer la nuit dans un temple bouddhiste et vous baigner dans un onsen. Le soir venu, ne manquez pas le spectacle des pagodes illuminées. Après une randonnée en forêt, rejoignez la ville de Nara où débute une très jolie randonnée qui mène au temple en bois Todai-ji, une merveille d'architecture unique au monde.

Le lendemain, rejoignez Kyoto, cette superbe ville (la plus belle d'Asie selon certains) possède une histoire et un patrimoine architectural d'une richesse absolue. Les montagnes de Kyoto sont idéales pour un trek à la découverte du temple Tenryu-ji, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. En direction de Hiroshima, ne manquez pas la forteresse du héron blanc, puis le Mémoriel de la Paix. D'ici, vous pourrez rejoindre l'île de Miyajima pour entreprendre l'ascension du mont Misen.

En train, rejoignez ensuite Nagoya pour parcourir la randonnée qui traverse le Nakasendo. Evidemment ensuite, le panorama sur le Mont Fuji s'offre à vous depuis le mont Ashiwada. Sur la côte Pacifique, Kamakura est surnommée la Petite Californie pour son climat toujours doux. Ne manquez pas la visite du Grand Bouddha Daibutsu.

En passant par Kekko, vous rejoindrez ensuite Tokyo, la capitale tout en contrastes qui vous offre une véritable plongée dans le Japon d'aujourd'hui. Embrassez cette mégalopole étonnante pour quelques jours, avant de rentrer chez vous.

15 jours au japon

direction le japon !
et maintenant ?

Pratiquer responsablement

Pour pouvoir continuer à explorer les merveilles du monde, il faut contribuer à le préserver.
Chacun d'entre nous doit s'engager à voyager de manière responsable.

Trekkeurs sur une crete

pour aller plus loin