Comment prendre des photos de nuit ?

Vous avez décidé de passer la nuit à la belle étoile ? Quoi de mieux qu'immortaliser ce moment. Voici les techniques pour immortaliser ce beau ciel étoilé !

COMMENT PRENDRE DES PHOTOS DE NUIT ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous aussi vous aimez la montagne, la randonnée et vous évadez quelques temps avec votre sac et votre tente.
Vous vous êtes aussi probablement retrouvé plusieurs fois sous un ciel étoilé avec la voie lactée au-dessus de votre tête et une forte envie d’immortaliser le moment mais
vous n’avez jamais su comment capturer cette ambiance nocturne avec votre appareil.
Cet article est fait pour vous, on vous dévoile les techniques !
La photo de nuit et d’étoile, aussi appelée « astrophotographie », consiste à photographier un scène nocturne en extérieur pour faire ressortir le ciel étoilé.
Cette pratique requiert quelques notions techniques facilement assimilables et applicables après quelques essais.

Comment prendre une belle photo de nuit ?

Tout d’abord, il est important de comprendre que toute scène nocturne n’est pas nécessairement idéale pour capturer un ciel étoilé. 
Afin de permettre à l’appareil photo de capter les faibles lumières produites par les étoiles, la nuit doit être complètement noire. 
Cela signifie qu’il faut s’éloigner de toute agglomérations car les lumières de la vie génèrent de la pollution lumineuse qui prend le dessus sur les étoiles. 
La lune générera également de la pollution lumineuse, assurez-vous donc qu’elle soit couchée, ou que ce soit jour de “nouvelle lune”.
Une fois ces conditions réunies, cherchez dans le ciel une traînée d'étoiles dense : c’est la voie lactée. 
Pour une composition idéale, il est parfois mieux d’attendre le moment dans la nuit où la voie lactée est dans la direction souhaitée.
Il existe plusieurs outils pratiques pour prévoir votre photo de nuit, notamment des
applications telles que SkyView, Star Walks ou encore plus complète pour la photo en général comme PhotoPills.

COMMENT PRENDRE DES PHOTOS DE NUIT ?
COMMENT PRENDRE DES PHOTOS DE NUIT ?

Quels sont les reglages pour une photo de nuit ?

Une fois les conditions idéales et le matériel adéquat réunis, c’est le moment de s'intéresser à la partie technique des réglages.
Ne vous affolez pas, il est préférable de comprendre chaque réglage et son influence sur le résultat plutôt que d’appliquer des réglages prédéfinis.

La taille d’ouverture est la première variable à régler, elle est reconnaissable par un nombre précédé d’un “f” et est caractéristique de l’objectif photo.
On souhaite que l’objectif soit ouvert au maximum pour laisser passer un maximum de lumière.
Pour cela on va chercher à sélectionner la valeur minimale étant donné que la variable est inversement proportionnelle à la taille d'ouverture.

Le temps d’exposition (ou durée d’ouverture) est la seconde variable à régler.
C’est la durée pendant laquelle le capteur va être exposé à la scène et donc le temps pendant lequel on prend la photo. 
Il prend des valeurs en secondes qui peuvent être par exemple 2”, 1/10, 1/125...
Dans notre cas d’ambiance nocturne, le but étant d’obtenir un maximum de lumière des étoiles, on veut fixer une durée élevée.
Cependant, attention à ne pas avoir une durée trop longue afin de ne pas voir des traînées d’étoiles sur notre photo : le ciel étoilé bouge lentement par rapport au sol.
En théorie, cette durée maximum à ne pas dépasser se calcule avec la formule “500/distance focale de l’objectif” mais cela n’est pas tout le temps précis et c’est en réalisant plusieurs essais à différentes valeurs que vous devriez trouver la limite.
En général, pour un grand angle, elle se situe aux alentours de 20” ou 30”.

COMMENT PRENDRE DES PHOTOS DE NUIT ?

Quel matériel utiliser pour faire des photos de nuit ? 

Partir en mission de photo de nuit sans avoir correctement réfléchi au matériel peut
s’avérer frustrant.
Il n’est pas nécessaire de posséder un appareil photo professionnel
onéreux pour obtenir une belle photo d’astrophotographie.
Un boîtier disposant d’un mode manuel fera parfaitement l’affaire et même certains téléphones récents possédant un mode manuel/pro ou un mode nuit.

Si vous utilisez un boîtier, utilisez un grand angle en cherchant la plus petite distance
focale possible (valeur notée en mm autour de la lentille).
Pour les amateurs de smartphone, cherchez le mode manuel dans votre application d’appareil photo.
Sinon, des applications comme Lightroom vous proposent d’avoir accès aux réglages en mode manuel/pro.
L’accessoire indispensable reste le trépied.
Pour capter un maximum de lumière, l’appareil doit rester complètement immobile.
Munissez-vous donc d’un trépied solide avec une attache adaptée à l’appareil ou smartphone utilisé.
On peut également utiliser un support quelconque pour poser l’appareil : sac à dos, rocher...
Pour ce qui est des filtres, ils ne sont pas nécessaires en astrophotographie.

Une frontale peut être intéressante à utiliser pour, en première partie, illuminer votre
sujet afin de réaliser la mise au point (détaillée plus bas) et pourquoi pas avoir un
sujet qui puisse la diriger en direction des montagnes ou du ciel pour alimenter votre composition de photo.

Quelques inspirations 

Maintenant que vous avez tous les outils et les connaissances en main pour faire vos premières photos de nuit, nous allons vous parler de la composition et de certaines
techniques et idées dont vous pourrez vous inspirer.

Bien placer son sujet est un élément essentiel car c’est sur cet objet/personne que le regard va se focaliser.
On le met généralement au premier plan et ce dernier permet de donner une échelle ou une référence à la photo.
Vous pouvez varier les sujets en laissant libre cours à votre créativité : tente, personne, véhicule, arbre...

Comme vous serez probablement dans un environnement montagnard, pensez à utiliser les sommets et le relief qui rendent souvent bien de nuit en photo.
Cela peut servir d’arrière-plan voire de sujet à votre cliché.
Le placement des éléments participe à l’équilibre de la photo.
Il existe des règles telle que celle des tiers qui consiste à placer l’élément à mettre en valeur sur un tiers (ou deux tiers) de l’image, (horizontalement ou verticalement).
Bien évidemment, cela reste une simple règle et elle est aussi faite pour être transgressée.
Votre frontale ne sert pas uniquement à éclairer son chemin pendant cette session nocturne.
Elle peut être utilisée pour faire du “light painting”.
Utilisez-la lors d’une pose très longue pour dessiner dans les airs en prenant soin de vous déplacer et de constamment diriger le faisceau vers l’appareil photo.
Cela permet de dessiner des formes, des lettres ou des mots pour les plus joueurs.

COMMENT PRENDRE DES PHOTOS DE NUIT ?
COMMENT PRENDRE DES PHOTOS DE NUIT ?

Si malgré les réglages plus haut le résultat est toujours sombre alors vous pouvez régler la sensibilité du capteur.
Ce réglage se note ISO et permet de compenser le manque de lumière mais génère par la même occasion du grain/bruit sur l’image.
Attention donc à ne pas trop monter car un grain trop fort pourra difficilement être corrigé en post-traitement.

La sensibilité est plus ou moins bien gérée selon les appareils photo.
Un boîtier d’entrée de gamme ne pourra dépasser les 800 d’ISO sans introduire de grain disgracieux, mais ce réglage peut aller jusqu’à 3200 si vous disposez d’un matériel de moyenne gamme.
Elle peut dépasser 10 000 sur les appareils haut de gamme.

Un autre réglage important : la balance des blancs.
Il correspond à une température notée en Kelvin (K) et va vous permettre de calibrer les blancs de l’appareil photo en fonction des sources de lumière.
Cela permet d’avoir des étoiles ou des lueurs de la ville apparaissant blanche.
Pour cela, repérez votre source de lumière principale (normalement les étoiles, mais cela peut être la lune, les lueurs de la ville, une frontale...) puis faites un essai photo.
Modifiez ensuite la valeur pour obtenir une lumière blanche.
Elle se situe généralement autour de 3800K mais vous pouvez la personnaliser pour donner une
ambiance plus chaude ou plus froide à la photo.

Enfin, le dernier réglage est le focus.
Dans une scène obscure, vous ne pourrez malheureusement pas compter sur l'autofocus de votre appareil, il faut forcément utiliser le focus en mode manuel.
Le but est de faire le focus sur votre sujet ou sur les étoiles directement.
Pour le sujet l’astuce est de l’éclairer à l’aide de la lampe frontale, régler le focus avec la bague adéquate sur l’objectif pour avoir une image nette puis retirer la lumière de la frontale.
Si le shot ne concerne que les étoiles l’opération est plus complexe.
Faire le focus sur l’infini ne fonctionnera pas : il faut tester plusieurs réglages de focus avec
différentes prises de vue.
Certains appareils proposent une aide au focus en mode manuel : les zones nettes apparaissent dans une certaine couleur.
Pour les autres, quelques essais et un peu de patience sont nécessaires.

Tout est prêt, c'est le moment de prendre la photo! 
Quelques bonnes pratiques sont à retenir. 
Nous vous conseillons d’ajouter un minuteur de 2s pour laisser dissiper les vibrations de l’appareil photo lors de l’appuie sur le shutter.
Aucune bonne photo de nuit n’a été prise du premier coup. 
La clef de la réussite c’est d’adapter les réglages selon le résultat obtenu lors de la capture.

Et voilà 

Vous avez entre vos mains toutes les connaissances nécessaires pour capturer vos photos de nuit lors de votre prochaine sortie en montagne ! 
Partagez nous vos plus beaux clichés sur instagram @quechua

Crédits Photos : Mathis Decroux. Visuels graphiques : Tanguy Keryhuel

Voir plus de conseils