Vite ou lentement : courons ensemble !

(18)

 

En famille, en couple ou entre amis, courir à plusieurs n’est pas toujours évident… surtout lorsque l’allure et le niveau des runners sont très différents ! Découvrez quelques astuces pour courir efficacement avec votre compagnon ou compagne de running.

 

Comment fixer l’allure avec des coureurs de niveaux différents ?

 

Celui qui fixe le rythme à suivre est le coureur le plus lent. Ce dernier ne doit pas fournir un effort trop intense ni dépasser son allure d’entraînement. Un pas de course trop élevé freinerait sa progression et augmenterait le risque de blessures.

 

Pour une séance agréable pour tous les coureurs, l’important est de définir un plan d’entraînement ensemble avant la sortie. Pour éviter les malentendus lors de votre entraînement de running, ne sautez pas cette étape importante !

 

Si vous envisagez de courir en petit groupe, créez plusieurs équipes selon les niveaux. Soyez vigilants à ne jamais laisser une personne toute seule à l’arrière, surtout si elle ne connaît pas encore l’itinéraire. Elle pourrait rencontrer des difficultés en cas de défaillance ou de blessure.

 

Jeux croisés sur un même parcours

 

Définissez un parcours en boucle n’excédant pas les 2 ou 3 kilomètres et courez chacun en sens inverse : vous vous croisez ainsi régulièrement et sans vous perdre de vue très longtemps !

 

Chaque tour est un échange de quelques mots, d’un sourire, d’un regard ou d’un geste de la main. Chacun court seul, mais sait que son conjoint ou son ami est proche. Se croiser sur un même parcours en boucle représente la solution idéale pour les femmes qui souhaitent débuter en course à pied, mais n’osent pas s’aventurer seules.

Bike and run : alternez course à pied et vélo

 

Le principe est simple : une personne court pendant que l’autre pédale et vice versa. Le « bike and run » est une excellente alternative pour pratiquer la course à pied entre coureurs de niveau différent.

 

Le coureur le plus rapide court, alors que l’autre personne le suit en vélo. Puis, il monte ensuite à son tour sur le vélo et récupère pendant que la personne plus lente entame sa phase de running. Cette pratique permet à des sportifs de niveaux différents de s’entraîner en parfaite harmonie.

 

Pour exemple, la personne la plus entraînée peut s’adonner à une séance de fractionné avec des séquences assez longues, de 3 x 10 minutes et 5 minutes de récupération.

 

Pour en savoir plus, découvrez l’article sur les « 5 bonnes raisons d’ajouter du vélo à son entraînement ».

 

Tolérance et course à pied vont de pair !

 

Le running est un sport individuel qui se pratique également en groupe. Plus agréable, plus convivial et plus motivant, l’entraînement de running se transforme en un heureux moment durant lequel quelques kilomètres sont partagés à plusieurs.

Comme dans toute activité en groupe, il est indispensable d’oublier les manies et les sauts d’humeurs des autres. Courir ensemble, c’est aussi comprendre la différence de l’autre et le laisser aborder son entraînement à sa façon. La tolérance, la bonne humeur et le respect de vos compagnons de jogging sont primordiaux !

 

Trouver un ami ou un membre de sa famille courant à la même allure peut s’avérer difficile. Faites preuve d’imagination pour surmonter la différence de niveau et essayez la course à pied à plusieurs. Vous verrez que c’est une remarquable source de motivation !

 
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Conseil

Le temps des vacances, vous avez pu vous remettre à la course à pied et vous adonner au sport. Lorsque la rentrée approche, nombreux sont ceux qui décident de continuer sur leur lancée… Voici quelques conseils pour vous aider à tenir le choc et à relever ce défi avec succès !

(18)
Conseil

Vous adorez le running et vous aimeriez partager votre passion avec votre famille ? Découvrez comment organiser une sortie course à pied en famille pour que vos enfants prennent goût à courir !

(9)
HAUT DE PAGE